the secret circle
Bienvenue, cher Invité

THE SECRET CIRCLE EST ACTUELLEMENT FERME. SI VOUS SOUHAITEZ NOUS RETROUVER OU APPRENDRE A NOUS CONNAITRE, REJOIGNEZ NOUS SUR NOTRE FORUM ONCE UPON A TIME http://www.once-upon-rpg.net/

NOUS VOUS ATTENDONS AVEC IMPATIENCE, BONNE AMBIANCE ET ACCUEIL CHALEUREUX GARANTI !

A bientôt peut être !




Partagez|

Rencontres dans la nuit... ft Thais Roosevelt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
messages : 1173
date de naissance : 16/07/1995
date d'inscription : 09/02/2012
age : 22

bind the circle
situation: c'est compliqué
avec: Malin Llewellyn et Beau Mickaelson
avatar
Lexi E. Lawrence
MessageSujet: Rencontres dans la nuit... ft Thais Roosevelt Mar 14 Fév - 21:46

    La soirée était bien avancée. Tout les amoureux bourrés étaient rentrés chez eux pour faire l’amour. Ne restaient que les célibataires, les dépressifs, les habitués et ceux qui faisaient la fête entre amis. Bon certes il restait du monde mais pas assez pour m’empêcher de prendre ma pause. Alors, discrètement, je sortis du B’Well et m’appuyais contre le mur. Je jetai un coup d’œil à droite et à gauche, il n’y avait personne aux alentours. Je sortis un petit paquet de mon sac –eh oui je n’avais pas de poches à cause de cette maudite robe- et commençai à me rouler un joint. C’était presque devenu une habitude, une mauvaise habitude mais une habitude quand même. Quelques secondes après, j’allumai mon joint et le « savourai » tranquillement adossée contre le mur.
    Le mélange alcool/drogue ne devait pas être génial car la tête commençait à me tourner. Même appuyée contre le mur je ressentais des vertiges. Je me laissai glisser jusqu’au sol et mis ma tête entre mes genoux. Ce vertige aller passer.
    Soudain, du coin de l’œil, je vis une ombre en face de moi. Je relevai vivement la tête.


« Y a quelqu’un ? » demandai-je dans la pénombre tout en me relevant.

    J’avais toujours mon joint entre les doigts, et malgré le fait que je pensais qu’on m’observait, je continuai à le mettre à mes lèvres, à aspirer un bon coup, à avaler la fumée et à laisser la drogue fait son effet dans mon corps. J’étais debout, presque stable quand je l’aperçut : une femme. Je ne la distinguais pas très bien dans la nuit mais elle semblait être très belle.


« Vous êtes qui ? » dis-je d’une voix un peu tremblante à cause de l’alcool.« Qu'est ce que vous me voulez ? »



.
Just wanna have FUN


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 1228
date de naissance : 07/12/1991
date d'inscription : 11/02/2012
age : 26

bind the circle
situation: veuf(ve)
avec: Beau K. Mickaelson
avatar
Thaïs V. Roosevelt
MessageSujet: Re: Rencontres dans la nuit... ft Thais Roosevelt Mar 14 Fév - 22:26

La Saint Valentin… Ce n’est plus ce que c’était ! Mais bon, je n’étais pas en ville depuis longtemps et si je ne voulais pas que les gens commencent à penser que j’étais un peu trop solitaire pour être normale, isolée dans mon manoir à l’écart de la ville, et ne parlant à personne, je devais me mêler aux gens, faire des rencontres. Et justement, une soirée Rouge et Blanche était organisée au B’Well Coffee, et d’après ce que j’avais compris, pas mal de monde comptait d’y rendre. Alors pourquoi ne pas tenter le coup, après tout ? Et puis, j’avais une collection de robes que je ne mettais jamais. Je choisis donc une mini robe moulante rouge vif sans bretelles, une paire de talons hauts noirs, et pour seuls accessoires mon collier que je ne quittais jamais, ainsi que ma bague me protégeant du soleil. Il faisait déjà nuit quand je quittais le manoir, mais on ne sait jamais.

Il ne me fallu que peu de temps pour me rendre au centre ville et malgré la fraicheur de la température, je ne portais pas de veste - c’était l’avantage d’être un vampire ! Le froid n’avait pas d’emprise sur moi. Ayant pris le chemin le plus court pour venir, j’arrivais par l’arrière du bar, dans une ruelle mal éclairée. Quelqu’un se trouvait là mais après tout, cette personne avait parfaitement le droit de vivre sa vie, et je ne dis donc rien, mais j’entendis une voix m’interpeller. « Vous êtes qui ? » demanda-t-elle. Je pouvais sentir l‘odeur de l‘alcool et de la drogue, ce qui expliquai probablement sa voix tremblante. « Qu'est ce que vous me voulez ? »

« Rien, ne t’en fais pas. » Répondis-je avec un sourire, qu’elle ne pouvait peu être pas voir à cause de la faible luminosité. « Je cherche seulement le B’Well Coffee. Je suis nouvelle en ville, et donc un peu perdue. » Je savais pertinemment ou se trouvait le café, mais il fallait bien que je trouve une excuse.




Thais V. Roosevelt
« Passion. It lies in all of us, sleeping, waiting & though unwanted, it will stir, open its jaws & howl. It speaks to us, guides us. Passion rules us all & we obey. It'is the joy of love, the clarity of hatred & the ecstasy of grief. It hurts sometimes more than we can bear. If we could live without passion maybe we'd know some kind of peace but we would be hollow. Empty rooms shuttered & dank. Without passion we'd be truly dead »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 1173
date de naissance : 16/07/1995
date d'inscription : 09/02/2012
age : 22

bind the circle
situation: c'est compliqué
avec: Malin Llewellyn et Beau Mickaelson
avatar
Lexi E. Lawrence
MessageSujet: Re: Rencontres dans la nuit... ft Thais Roosevelt Mar 14 Fév - 22:51

    L’ombre s’approcha lentement de moi. Je sentais mon cœur battre plus vite, mais c’étais plus dû à l’alcool qu’autre chose. Je distinguais à présent nettement les formes d’une femme. Une femme était donc en face de moi, s’approchant lentement.


« Rien, ne t’en fais pas. » dit-elle en réponse à ma question.

    Je reculai d’un pas, étant quand même assez méfiante. C’est vrai quoi, cette fille arrivai de nulle part dans la nuit et sans voiture ni moto ni autre véhicule motorisé. Quoique vu tout ce que j’avais bu, mon cerveau avait peut-être omis le bruit d’un moteur.


« Je cherche seulement le B’Well Coffee. Je suis nouvelle en ville, et donc un peu perdue. » ajouta t-elle d’une voix innocente.

    Ces paroles me rassurèrent. C’est vrai quoi, ça me plaçait en position dominante en quelques sortes. Elle me rejoignit dans la lumière qui filtrait à travers les cuisines du B’Well. Je pu la voir en détail. Elle semblait plutôt jeune. Pas une petite jeunette de lycée, elle semblait avoir passé l’âge de toute ces conneries.


« Bah il est juste là » dis-je essayant de me reprendre « Euh, si t’a besoin d’aide pour te retrouver dans la ville, j’peux peut-être t’aider si tu veux. J’habite ici depuis pas mal de temps donc… »

    Je n’étais pas du genre à proposer mon aide aux inconnus mais pour une raison inconnue, je ne pouvais m’empêcher de lui proposer mon aide à elle.


« Au fait j’m’appelle Lexi, Lexi Lawrence, je tiens le bar si ça t’interresse ».


.
Just wanna have FUN


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 1228
date de naissance : 07/12/1991
date d'inscription : 11/02/2012
age : 26

bind the circle
situation: veuf(ve)
avec: Beau K. Mickaelson
avatar
Thaïs V. Roosevelt
MessageSujet: Re: Rencontres dans la nuit... ft Thais Roosevelt Mar 14 Fév - 23:26

La jeune femme semblait méfiante. En même temps, on se sait jamais sur qui on peu tomber à une heure de la nuit aussi avancée, mieux vaut être prudente. Enfin, je dis ça mais un ivrogne un peu violent ne pourrait pas grand-chose contre moi… Il ne ferait même pas long feu d’ailleurs. Elle sembla en tout cas croire mon excuse de « fille nouvelle et un peu perdue » soit crédible car mon interlocutrice me cru sans difficultés. Je m’avançai vers elle pour sortir de l’ombre et lui adressai un sourire. Elle semblait être âgée de quelques années de plus que moi, mais ce n’était qu’une apparence. A moins que d’autres vampires se trouvent à Coventry, il y avait peu de chance que je croise qu’un âgé de plus de 339 ans.

« Bah il est juste là » m’indiqua-t-elle. « Euh, si t’a besoin d’aide pour te retrouver dans la ville, j’peux peut-être t’aider si tu veux. J’habite ici depuis pas mal de temps donc… » Au moins, celle là n’était pas une menteuse. Le B’Well Coffee était bien à quelques pas de là, pas comme l’autre abruti à qui j’avais demandé mon chemin quelques jours auparavant et qui m’avait envoyée à l’autre bout de la ville. Ce n’était pas grand-chose, mais j’étais de nature rancunière. « Au fait j’m’appelle Lexi, Lexi Lawrence, je tiens le bar si ça t’interresse ».

« Enchantée Lexi. Moi c’est Thaïs, Thaïs Roosevelt. Au moins je saurais à qui m’adresser maintenant si je suis un peu perdue. Je ne connais pas encore grand monde en ville. » Ce n’était qu’un demi mensonge. Il y avait peu de chances que je me retrouve perdue, mais il était vrai que je ne connaissais pas encore grand monde en ville.




Thais V. Roosevelt
« Passion. It lies in all of us, sleeping, waiting & though unwanted, it will stir, open its jaws & howl. It speaks to us, guides us. Passion rules us all & we obey. It'is the joy of love, the clarity of hatred & the ecstasy of grief. It hurts sometimes more than we can bear. If we could live without passion maybe we'd know some kind of peace but we would be hollow. Empty rooms shuttered & dank. Without passion we'd be truly dead »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 1173
date de naissance : 16/07/1995
date d'inscription : 09/02/2012
age : 22

bind the circle
situation: c'est compliqué
avec: Malin Llewellyn et Beau Mickaelson
avatar
Lexi E. Lawrence
MessageSujet: Re: Rencontres dans la nuit... ft Thais Roosevelt Mer 15 Fév - 9:34

« Enchantée Lexi. Moi c’est Thaïs, Thaïs Roosevelt. Au moins je saurais à qui m’adresser maintenant si je suis un peu perdue. Je ne connais pas encore grand monde en ville. » fit la fille –la femme devrais-je dire- en face de moi.

    Je me sentais un peu gênée, je ne savais pas quoi dire. Nous restâmes quelques secondes sans bouger dans un silence pesant.


« Une seconde » dis-je alors que je piquai deux bières dans la cuisine.

    Je lui en tendis une mais j’eu l’impression qu’elle l’acceptait plus par politesse que par envie de boire. Certaines personnes aimaient la St-Valentin après tout, je ne pouvais pas leur en vouloir non plus.


« Alors euh… Tu viens d’où ? » demandai-je histoire de briser le silence.

    Je n’avais rien trouvé de mieux. Non mais franchement, l’alcool me faisait devenir bizarre. Mais bon je ne me saoulais pas souvent alors pour une fois je pouvais avoir l’air pitoyable non ?



Spoiler:
 


.
Just wanna have FUN


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 1228
date de naissance : 07/12/1991
date d'inscription : 11/02/2012
age : 26

bind the circle
situation: veuf(ve)
avec: Beau K. Mickaelson
avatar
Thaïs V. Roosevelt
MessageSujet: Re: Rencontres dans la nuit... ft Thais Roosevelt Mer 15 Fév - 12:30

Un silence pesant s’installa après que j’ai répondu à la jeune femme - ou plutôt à Lexi, puisque c’était ainsi qu’elle s’appelait. Cela semblait la gêner plus que moi cependant. Elle s’excusa avant de rentrer rapidement dans le café, pour en ressortir un instant plus tard avec deux bières. Je fus légèrement surprise, mais après tout, pourquoi pas. Je pris le verre avec un sourire poli, de toute façon, ce n’était pas une bière qui allait me mettre au tapis. En plus de trois siècles, de l’alcool j’avais eu le temps d’en boire, et des biens plus forts que la bière.

« Alors euh… Tu viens d’où ? » demanda-t-elle pour engager la conversation, alors que je buvais une gorgée de bière. « Un peu partout. J’ai pas mal voyagé. Si je te citais tous les endroits où je suis allée, tu ne serais pas prête de rentrer chez toi. » répondis-je avec un sourire. Ce n’était pas un mensonge, après tout. J’avais réellement beaucoup voyagé, et quand on ne vieilli pas, on n’a pas vraiment le choix, si on ne veut pas attirer l’attention. « Et, tu as toujours vécu à Coventry ? » Demandai-je à mon tour. Autant éviter que la conversation ne tourne autour de moi, cela éviterai les questions indiscrètes à mon sujet. J’étais une bonne menteuse, mais on ne sait jamais.




Thais V. Roosevelt
« Passion. It lies in all of us, sleeping, waiting & though unwanted, it will stir, open its jaws & howl. It speaks to us, guides us. Passion rules us all & we obey. It'is the joy of love, the clarity of hatred & the ecstasy of grief. It hurts sometimes more than we can bear. If we could live without passion maybe we'd know some kind of peace but we would be hollow. Empty rooms shuttered & dank. Without passion we'd be truly dead »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 1173
date de naissance : 16/07/1995
date d'inscription : 09/02/2012
age : 22

bind the circle
situation: c'est compliqué
avec: Malin Llewellyn et Beau Mickaelson
avatar
Lexi E. Lawrence
MessageSujet: Re: Rencontres dans la nuit... ft Thais Roosevelt Mer 15 Fév - 13:02

« Un peu partout. J’ai pas mal voyagé. Si je te citais tous les endroits où je suis allée, tu ne serais pas prête de rentrer chez toi. » me répondit Thais. « Et, tu as toujours vécu à Coventry ? »

« Moi ? Non, non, bien sur que non. » fis-je me donnant l’air un peu interloquée « J’ai habité en Russie, en Italie, en Autriche, en Australie, en France aussi. Mais j’en avais marre de vagabonder et je suis retournée dans ma ville natale. Coventry. »

    Ce n’était pas tout à fait vrai mais elle n’y verrai que du feu. Ce n’était pas non plus totalement un mensonge. J’avais vécu dans tout ces lieux. Mais c’étais plus des planques que des endroits habitables. La plupart du temps je restais dans les maisons abandonnés ou les appartements des gens qui partaient en vacances. Quand à la raison de mon retour c’était plus pour des informations que par soucis de « retrouver ma terre natale ».
    J’avais de nouveau des vertiges, probablement dus à l’alcool et à la drogue, encore… Ma bière s’écrasa sur le sol et vola en éclats alors qu’au même moment je tombai lourdement au sol. Je n’étais pas si bourrée quand même ?! J’étais allongée sur le sol, mais j’étais toujours consciente. Lentement je m’assis, restant appuyée sur le mur. Je mis ma tête entre mes mains ce qui m’arracha un soupir de douleur.


« Merde ! » dis-je en regardant une plaie sur ma main d’où commençaient à perler quelques gouttes de sang…


Spoiler:
 


.
Just wanna have FUN


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 1228
date de naissance : 07/12/1991
date d'inscription : 11/02/2012
age : 26

bind the circle
situation: veuf(ve)
avec: Beau K. Mickaelson
avatar
Thaïs V. Roosevelt
MessageSujet: Re: Rencontres dans la nuit... ft Thais Roosevelt Mer 15 Fév - 14:12

« Moi ? Non, non, bien sur que non. J’ai habité en Russie, en Italie, en Autriche, en Australie, en France aussi. Mais j’en avais marre de vagabonder et je suis retournée dans ma ville natale. Coventry. » M’expliqua la jeune femme. Cependant, quelque chose me disait qu’elle n’était pas tout à fait honnête - trois siècles d‘existence vous en apprennent un paquet sur le comportements humains. Mais peut être étais-je légèrement parano, mais après tout, elle était dans son droit de toute façon. Elle n’avait pas besoin de me raconter tout de sa vie, tout le monde a ses petits secrets, et encore heureux. Je ne relevais donc pas et puis de toute façon, je n’étais pas sûre qu’elle me mente. Et puis, elle semblait se sentir mal, comme prise de vertige.

Je fis un pas vers elle et m’apprêtais à lui demander si elle se sentait mal, quand elle s’écroula lourdement sur le sol. En effet, ce n’était pas la grande forme. Je m’apprêtais à m’approcher pour vérifier si elle allait bien, quand l’odeur du sang me parvint. Je me stoppais net. Inutile de me faire démasquer après si peu de temps à Coventry. Je devais veiller sur Malin, et donc rester dans le coin, au cas ou. Restant debout, à quelques mètres de la jeune fille, luttant contre mes instincts qui me poussaient à m’abreuver de son sang - j’avais appris à me contrôler, mais on n’est jamais à l’abri d’une erreur - je l’entendis dire, alors qu’elle remarquais finalement la plaie sur sa main, probablement provoquée par les bouts de verre qui s’étaient répandus sur le sol lorsque son verre s’y était brisé : « Merde ! »

« Tu vas bien ? Rien de cassé ? » Demandai-je, l’air le plus détaché possible. Heureusement que j’avais pris la précaution de me nourrir avant de venir ! J’avais pour habitude de ne m’en prendre qu’aux chasseurs de sorciers, je m’en serais voulu de blesser une innocente. « Tu veux que j’aille chercher quelque chose à l’intérieur pour mettre sur ta main ? » Demandai-je, prenant toujours soin de garder mes distances temps que je n’étais pas sure de ne pas craquer en sa présence.




Thais V. Roosevelt
« Passion. It lies in all of us, sleeping, waiting & though unwanted, it will stir, open its jaws & howl. It speaks to us, guides us. Passion rules us all & we obey. It'is the joy of love, the clarity of hatred & the ecstasy of grief. It hurts sometimes more than we can bear. If we could live without passion maybe we'd know some kind of peace but we would be hollow. Empty rooms shuttered & dank. Without passion we'd be truly dead »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 1173
date de naissance : 16/07/1995
date d'inscription : 09/02/2012
age : 22

bind the circle
situation: c'est compliqué
avec: Malin Llewellyn et Beau Mickaelson
avatar
Lexi E. Lawrence
MessageSujet: Re: Rencontres dans la nuit... ft Thais Roosevelt Mer 15 Fév - 14:37

    Thais fit un pas en arrière. Elle ne devait probablement pas supporter la vue du sang. Ça faisait ça à certaines personnes parait-il.


« Tu vas bien ? Rien de cassé ? » me demanda t-elle.

    Elle parlait presque comme si c’était une torture. Comme quand on regarde un film d’horreur et qu’on a le souffle coupé ou quand on a tellement peur qu’on arrive pas bien a parler.


« Tu veux que j’aille chercher quelque chose à l’intérieur pour mettre sur ta main ? »

« Non ça ira » dis-je en essayant de me relever « J’ai connu pire crois moi ».

    Thais me tendit un torchon. Il devait venir de la cuisine mais je ne l’avais même pas vue entrer ni ressortir d’ailleurs. Ça devait être le choc. Je m’étais cogné la tête sur le sol quand même. J’attrapai le torchon que me tendait Thais et entourait ma « blessure » avec. Au moins ça ne saignerait plus.


« T’en fais pas, vraiment c’est rien » dis-je face au regard pas très rassuré de Thais. « Une fois j’ai… non rien oublie »

    A ce moment là, un seul mot me vint à l’esprit « Oups ». Ce mot résumait bien la situation étant donné que je venais de faire une gaffe monumentale.



.
Just wanna have FUN


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 1228
date de naissance : 07/12/1991
date d'inscription : 11/02/2012
age : 26

bind the circle
situation: veuf(ve)
avec: Beau K. Mickaelson
avatar
Thaïs V. Roosevelt
MessageSujet: Re: Rencontres dans la nuit... ft Thais Roosevelt Mer 15 Fév - 17:31

« Non ça ira » Me dit Lexie en essayant de se relever. Je profitais d'un instant ou elle détournait le regard pour aller rapidement chercher un torchon à l'intérieur. Ma nature de vampire me permettait de me déplacer bien plus vite qu'un être humain normal, et elle ne remarqua donc pas que je m'étais éclipsées. « J’ai connu pire crois moi. »

« Ca je n’en doute pas » Répondis-je, lui tendant le torchon que j’avais trouvé à l’intérieur de la boutique, afin qu’elle puisse le mettre sur sa main. Une fois qu’elle l’eu fait, l’odeur du sang était toujours là, mais moins entêtante, et je pu donc m’approcher d’elle un peu plus sans trop risquer de me faire démasquer, et l’aider à se relever. Elle avait connu pire ? Moi aussi, à vrai dire. Mais je n’allais certainement pas m’en vanter, du genre ‘’oh, moi aussi. Une fois un soldat, qui était chargé de chasser tous les gens comme moi, et venait de m’annoncer que mon mari était mort à voulu me protéger à la condition que je couche avec lui. Devant mon refus catégorique, eh ben… Il m’a tué. En 1692.’’ Ce n’était pas vraiment le genre de choses à raconter dès la première rencontre avec une inconnue.

« T’en fais pas, vraiment c’est rien » Ma rassura finalement Lexi, une fois que je l‘eu aidée à se relever. « Une fois j’ai… non rien oublie »

« L’important c’est que ça aille. Mais tu devrais faire attention, je crois que tu t’es cogné la tête en tombant, non ? Oh, et tu devrais ralentir sur l’alcool pour ce soir. Viens à l’intérieur boire un café, ça te fera du bien. » Lui proposai-je avec un sourire. Je ne doutais pas que ce ne soit pas la première fois qu’elle se prenait une bonne cuite mais bon. Mieux vaut prévenir que guérir, mieux valait donc qu’elle retrouve un peu ses esprits avant de décider de rentrer chez elle. Ou de prendre le volant, tiens, ça, ce serait une très mauvaise idée.




Thais V. Roosevelt
« Passion. It lies in all of us, sleeping, waiting & though unwanted, it will stir, open its jaws & howl. It speaks to us, guides us. Passion rules us all & we obey. It'is the joy of love, the clarity of hatred & the ecstasy of grief. It hurts sometimes more than we can bear. If we could live without passion maybe we'd know some kind of peace but we would be hollow. Empty rooms shuttered & dank. Without passion we'd be truly dead »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 1173
date de naissance : 16/07/1995
date d'inscription : 09/02/2012
age : 22

bind the circle
situation: c'est compliqué
avec: Malin Llewellyn et Beau Mickaelson
avatar
Lexi E. Lawrence
MessageSujet: Re: Rencontres dans la nuit... ft Thais Roosevelt Mer 15 Fév - 19:11

« L’important c’est que ça aille. Mais tu devrais faire attention, je crois que tu t’es cogné la tête en tombant, non ? Oh, et tu devrais ralentir sur l’alcool pour ce soir. Viens à l’intérieur boire un café, ça te fera du bien. »

« Ouais tu as sûrement raison » murmurai-je

    Je me relevai lentement puis guidais Thais à travers les cuisines puis jusqu’à une table libre. En titubant je me dirigeais derrière le comptoir et fis deux cafés. Quelques minutes après j’étais de nouveau assise devant Thais. Je poussais un des deux cafés vers elle et commençait à boire le mien. Le café était vraiment fort, déjà la première gorgée commençait à me remettre les idées en place.


« Tu dois penser que je suis pitoyable » dis-je, « mais je suis pas tout le temps comme ça tu sais. C’est juste que.. ma vie est compliquée en ce moment. J’avais besoin, d’évacuer.. la vapeur »

    Je parlais tout en buvant mon café. Je me sentais un peu honteuse de mon comportement. Thais devait me prendre pour une folle furieuse dépressive ou je ne sais quoi.


« Bon, arrêtons de parler de moi. Parles moi un peu de toi »

    Je savais que le lendemain en me réveillant je ne me souviendrai probablement pas de cette conversation mais à ce moment précis je voulais me plonger dans les problèmes de quelqu’un d’autre et oublier les miens.



.
Just wanna have FUN


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 1228
date de naissance : 07/12/1991
date d'inscription : 11/02/2012
age : 26

bind the circle
situation: veuf(ve)
avec: Beau K. Mickaelson
avatar
Thaïs V. Roosevelt
MessageSujet: Re: Rencontres dans la nuit... ft Thais Roosevelt Mer 15 Fév - 22:28

« Ouais tu as sûrement raison. » murmura la jeune femme en réponse à ma proposition d’aller boire un café à l’intérieur. Une fois qu’elle se fut relevé, elle m’entraina à l’intérieur, passant par les cuisine, avant de m’emmener jusqu’à une table libre. Je m’y assis et eu tout loisir d’observer la décoration pendant qu’elle faisait du café. Le moins qu’on puisse dire, c’est que c’était très… Rouge. Un peu chargé à mon goût, mais bon, c’était la Saint Valentin, au moins la décoration était d’actualité. J’avais également l’impression que pas mal de sorciers se trouvaient dans le coin, mais ce n’était pas le but de ma venue. Lexi revint rapidement avec deux tasses de café et en poussa une dans ma direction. J’en bus quelques gorgées avant qu’elle ne reprenne la parole.

« Tu dois penser que je suis pitoyable. Mais je suis pas tout le temps comme ça tu sais. C’est juste que.. ma vie est compliquée en ce moment. J’avais besoin, d’évacuer.. la vapeur. » m’expliqua-t-elle. Je lui adressai un sourire compréhensif. « T’inquiète pas. Je sais ce que c’est, crois moi. Et pour info, je ne te trouve pas du tout pitoyable. On a tous besoin de relâcher la pression de temps en temps. » De toute façon, temps qu’elle se prenait une cuite pour « évacuer la vapeur » comme elle avait si bien dit, elle ne faisait de mal à personne. Ca ne fait jamais de mal de se vider un peu la tête de temps à autre. Je lui souris, et bus un peu de mon café. « Bon, arrêtons de parler de moi. Parles moi un peu de toi. » Nous y voilà… Que lui dire à propos de moi, sans révéler mon « gros secret » ? Sans révéler qu’en fait, techniquement eh ben… J’étais morte ? Je devrais me contenter de rester vague. Comme d’habitude. « Y a pas grand-chose à dire tu sais. J’ai grandi aux Etats Unis, mais depuis quelques temps, je voyage pas mal. J’ai plus vraiment d’attaches là bas alors… Je découvre le monde. » Dis-je, tout en remuant mon café avec ma cuillère, regardant le liquide noir qu’il restait encore au fond de ma tasse.




Thais V. Roosevelt
« Passion. It lies in all of us, sleeping, waiting & though unwanted, it will stir, open its jaws & howl. It speaks to us, guides us. Passion rules us all & we obey. It'is the joy of love, the clarity of hatred & the ecstasy of grief. It hurts sometimes more than we can bear. If we could live without passion maybe we'd know some kind of peace but we would be hollow. Empty rooms shuttered & dank. Without passion we'd be truly dead »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 1173
date de naissance : 16/07/1995
date d'inscription : 09/02/2012
age : 22

bind the circle
situation: c'est compliqué
avec: Malin Llewellyn et Beau Mickaelson
avatar
Lexi E. Lawrence
MessageSujet: Re: Rencontres dans la nuit... ft Thais Roosevelt Jeu 16 Fév - 13:52

« Y a pas grand-chose à dire tu sais. » répondit Thais, le regard un peu fuyant, « J’ai grandi aux Etats Unis, mais depuis quelques temps, je voyage pas mal. J’ai plus vraiment d’attaches là bas alors… Je découvre le monde. »

« Plus d’attaches ? Tu es comme moi donc, sans famille ? » demandai-je.

    J’aurai pas du poser cette question. C’est vrai quoi c’est quelque chose d’assez personnel quand même. J’ai tué mais j’ai quand même un cœur, je suis pas un monstre. Je comprends que parler de son passé c’est pas toujours agréable. Excepté pour ces cons de bourgeois avec leurs ancêtres bourgeois.


« T’es pas obligée de répondre hein, je sais que parler de son passé c’est pas toujours super pour certaines personnes »

    Je tournais la tête en direction du bar. Shawn et Tabatha assuraient le service ensemble, mais je savais que j’allai bientôt devoir retourner derrière le comptoir. Ce n’était qu’une pause après tout que j’avais prise. Et puis on ne pouvait pas dire que le bar se vidait. Au contraire, toujours plus de gens arrivaient. Apparemment la déco hideuse du bar ne les décourageait pas, les clients affluaient encore.


« Je vais pas tarder à retourner travailler, dans… 10 minutes environ »dis-je, « Mais tu sais quoi ? J’vais te donner mon numéro comme ça si t’es perdue ou que t’a envie de sortir de chez toi je sais pas, bah tu m’appelles ou tu viens au bar, ok ? »

    Je ne sais pas comment mais je trouvai un crayon et écrivit sur une des serviettes rouge vif du bar « Lexi 750-254-5503 ».



.
Just wanna have FUN


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 1228
date de naissance : 07/12/1991
date d'inscription : 11/02/2012
age : 26

bind the circle
situation: veuf(ve)
avec: Beau K. Mickaelson
avatar
Thaïs V. Roosevelt
MessageSujet: Re: Rencontres dans la nuit... ft Thais Roosevelt Jeu 16 Fév - 19:04

« Plus d’attaches ? Tu es comme moi donc, sans famille ? » me demanda la jeune rousse. Question plutôt indiscrète, mais que, je pense, n’importe qui aurait posée. Je ne lui en tenais pas rigueur, et même si tous els gens que j’avais perdu environ trois siècles et demi auparavant me manquaient toujours, j’avais appris à vivre avec. J’avais eu le temps de m’y faire, et j’avais l’habitude d’être seule. « T’es pas obligée de répondre hein, je sais que parler de son passé c’est pas toujours super pour certaines personnes » S’empressa-t-elle d’ajouter. Je lui adressais un sourire pour lui faire comprendre que ce n’était pas grave, avant de répondre à sa question. « C’est ça, oui. Enfin, j’ai encore de la famille, mais… C’est compliqué. » Ca l’était, et je ne pouvais certainement pas lui expliquer. Si je commençais à lui dire que mes arrières, arrières, arrières… petite filles vivaient à Coventry, ça ne ferait pas très crédible, venant d’une fille qui semble avoir 19 ans. Autant, donc, rester vague sur le sujet.

« Je vais pas tarder à retourner travailler, dans… 10 minutes environ. Mais tu sais quoi ? J’vais te donner mon numéro comme ça si t’es perdue ou que t’a envie de sortir de chez toi je sais pas, bah tu m’appelles ou tu viens au bar, ok ? » M’informa-t-elle, tout en prenant un crayon et une serviette qui trainait sur la table - rouge, comme le reste de la décoration du B’Well Coffee - et en m’écrivant son numéro. Je pris la serviette qu’elle me tendait et la remerciai d’un sourire. « Bien sur, va travailler. » Lui dis-je. « Je veux pas te faire avoir des problèmes avec ton patron, surtout qu’il y a du monde ce soir. La Saint Valentin a du succès cette année, à ce que je vois. » Si Lexi retournait travailler, je n’aurais cas scruter un peu la foule. Peut être Malin ou Jaylin seraient-elles là. Elles ne me connaissaient pas, mais cela me permettrait de m‘assurer qu’elles allaient bien.




Thais V. Roosevelt
« Passion. It lies in all of us, sleeping, waiting & though unwanted, it will stir, open its jaws & howl. It speaks to us, guides us. Passion rules us all & we obey. It'is the joy of love, the clarity of hatred & the ecstasy of grief. It hurts sometimes more than we can bear. If we could live without passion maybe we'd know some kind of peace but we would be hollow. Empty rooms shuttered & dank. Without passion we'd be truly dead »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 1173
date de naissance : 16/07/1995
date d'inscription : 09/02/2012
age : 22

bind the circle
situation: c'est compliqué
avec: Malin Llewellyn et Beau Mickaelson
avatar
Lexi E. Lawrence
MessageSujet: Re: Rencontres dans la nuit... ft Thais Roosevelt Jeu 16 Fév - 20:44

« Bien sur, va travailler. Je veux pas te faire avoir des problèmes avec ton patron, surtout qu’il y a du monde ce soir. La Saint Valentin a du succès cette année, à ce que je vois. »

« Ah la St-Valentin, la meilleure fête de l'année! » fis-je ironiquement.

    Thais était vraiment gentille. Certainement parce qu’elle était nouvelle en ville, qu’elle ne connaissait personne et qu’elle voulait seulement se faire accepter. Je m’en voulais un peu de l’abandonner là, seule sans personne à qui parler. Mais bon, quelqu’un d’autre aurait bien pitié d’elle au point de s’asseoir à sa table, ou alors quelqu’un viendrait la draguer. On était la St Valentin après tout.


« Bon, je serais derrière le comptoir si tu me cherches » dis-je tout en m’éloignant de la table.

    Je traversai la salle, évitant autant que faire se peut les couples qui dansaient et s’embrassaient en plein milieu. Arrivée derrière le comptoir je fis signe à Thais de ne pas oublier de m’appeler. Mais rapidement je commençai à recevoir des commandes des clients qui ne souhaitaient qu’une seule chose en ce merveilleux jour de la St-Valentin : boire jusqu’à oublier.



.
Just wanna have FUN


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 470
date de naissance : 23/05/1992
date d'inscription : 06/02/2012
age : 26

bind the circle
situation: c'est compliqué
avec: Lexi E.Lawrence
avatar
Malin I. Llewellyn
MessageSujet: Re: Rencontres dans la nuit... ft Thais Roosevelt Mar 21 Fév - 11:49

APRÈS LES SUJETS SUIVANT :
CERTAINES CHOSES VALENT MIEUX A NE PAS ÊTRE RÉVÉLÉES
L'AMOUR EN ROUGE ET BLANC ♦ SUJET COMMUN
    J'avais passé la soirée de la Saint Valentin à discuter avec Tabatha et cette fameuse Katniss – enfin jusqu'à la remise des couronnes des roi et reine de la soirée en ce qui concernait la première – et résultat, je n'avais pas vu le temps passé. Ce n'était pas un pléonasme lorsque l'on disait que les femmes sont bavardes. J'en avais presque oublié que je devais rejoindre Lexi et lui offrir son présent – il faut dire que je ne m'étais pas trop cassé le cul non plus, de magnifique escarpins noirs pour aller avec la superbe robe qu'elle était sensé portée. Je dis bien « sensé » parce que je ne l'avais même pas aperçu. Bon, certes, j'avais passé une bonne demi-heure à tenter de rendre cet accoutrement moins.. Moins voyant mais tout de même.. Elle avait dû travailler toute la soirée au bar, et je ne l'avais que furtivement entraperçu lorsque j'avais pénétré dans les toilettes. Et quand j'étais sorti par la suite, elle avait de nouveau disparu. A croire que l'on jouait de malchance puisque même maintenant, à cette heure aussi.. matinale, je n'arrivais pas à mettre la main dessus. Je lui avais pourtant envoyé un texto pour lui dire que je serais en retard, elle n'avait tout de même pas pris la mouche et décidé volontairement de me fuir dans une quelconque envie tordue qu'elle avait eu de me punir.

    Je poussais la porte de l'issue de secours, pensant qu'elle avait certainement eu envie de s'enfiler un joint. J'espérais que c'était le cas, j'avais bien envie d'en tirer deux ou trois bouffées après l'abominable soirée que j'avais passé. Je ne remercierais pas ma mère – pas question – mais je ne m'étais pas ennuyé au point de souhaiter que sa soirée avec Casey se soit mal passé. Beurk ! Me voilà entrain de songer à des images pas très saines pour mon esprit. Je secouais vivement la tête comme la porte se refermait derrière moi. Bordel ! Il fait froid ! J'aurais peut être dû prendre mon manteau – il ne manquerait plus que j'attrape un rhume pour retourner au lycée.. Je finis par renoncer à l'envie de retourner à l'intérieur. Après tout, cela ne durerait pas une éternité, je devais juste voir si Lexi se trouvait dans la ruelle juxtaposant le B'WELL. C'est tout.

    « Lex ? Lexi ? T'es là ou non ? Lexi, ton service n'est pas terminé depuis plus d'un quart d'heure ? »



« Nous aimons notre enfance, nous y revenons, nous la jugeons, et
elle nous juge. »



Dernière édition par Malin I. Llewellyn le Jeu 23 Fév - 13:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://secret-circle.forumsactifs.com
messages : 1228
date de naissance : 07/12/1991
date d'inscription : 11/02/2012
age : 26

bind the circle
situation: veuf(ve)
avec: Beau K. Mickaelson
avatar
Thaïs V. Roosevelt
MessageSujet: Re: Rencontres dans la nuit... ft Thais Roosevelt Mar 21 Fév - 22:22

Pourquoi je n’étais pas encore rentrée chez moi ? Je l’ignorai. J’étais encore quelque peu sous le choc, perdue dans mes pensées, repensant à ce qui s’était passé peu de temps auparavant avec ce Devon, et Lexi. Pourquoi avais-je ressenti cela dès l’instant où ma peau était entrée en contact avec la sienne ? Mystère… En 320 années d’existence en tant que vampire, j’avais pourtant rencontré des hommes - attention, je n’étais pas une marie-couche-toi-là non plus - mais Beau avait été le seul avec qui j’avais ressenti cela.

J’étais donc à l’extérieur du B’Well, perdue dans mes pensées, quand j’entendis un bruit de pas venir d’un peu plus loin, et me redressait. Je devais déjà avoir l’air d’une dingue, si je restais debout là, à regarder le sol, avec l’air d’avoir vu un fantôme, on allait littéralement me prendre pour une folle furieuse. Déjà que j’avais l’air un peu dingue à me balader dehors par ce froid sans rien d’autre sur le dos que ma robe, qui n’était pas vraiment ce qu’on pouvait qualifier de longue. Mais peu importait ma tenue pour le moment, car je reconnu aussitôt la voix de Malin lorsqu’elle prit la parole. « Lex ? Lexi ? T'es là ou non ? Lexi, ton service n'est pas terminé depuis plus d'un quart d'heure ? ». Comment la connaissai-je ? Eh bien… Elle était mon arrière, arrière, arrière… petite fille. J’avais un peu perdu le compte des générations au fur et à mesure des années. Et cela faisait quelques temps déjà que je la surveillais, même si je n’avais établi mes quartiers à Coventry qu’il y a peu. J’attendais le bon moment pour me présenter à elle, et peut être cette opportunité était-elle arrivée.

« Elle est parti avec son petit ami il y a à peine 10 minutes. » L’informai-je, essayant d‘avoir l‘air aussi normale que possible - ce n‘était pas gagné ! « Enfin, je ne veux pas me mêler de ce qui ne me regarde pas. Mais au moins tu ne continueras pas à la chercher pour rien. » Ajoutai-je, pour ne pas avoir l’air d’une fille qui se mêle de ce qui ne la regarde pas. Même si c’était quand même un peu le cas.




Thais V. Roosevelt
« Passion. It lies in all of us, sleeping, waiting & though unwanted, it will stir, open its jaws & howl. It speaks to us, guides us. Passion rules us all & we obey. It'is the joy of love, the clarity of hatred & the ecstasy of grief. It hurts sometimes more than we can bear. If we could live without passion maybe we'd know some kind of peace but we would be hollow. Empty rooms shuttered & dank. Without passion we'd be truly dead »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 470
date de naissance : 23/05/1992
date d'inscription : 06/02/2012
age : 26

bind the circle
situation: c'est compliqué
avec: Lexi E.Lawrence
avatar
Malin I. Llewellyn
MessageSujet: Re: Rencontres dans la nuit... ft Thais Roosevelt Jeu 23 Fév - 13:31

    Je sursautais légèrement lorsqu'une silhouette surgit des ténèbres – me faisant par la même occasion ruminer silencieusement quant à ma réaction disproportionnée. Bordel ! J'étais réellement entrain de me ramollir. Il n'y avait pas si longtemps, j'étais celui qui attendait les autres dissimulé dans les ténèbres afin de leur régler leur compte. Je pouvais toutefois me rassurer quant aux intentions de cette personne.. De cette femme. Cela ne pouvait être qu'une femme vu son timbre de voix – quoiqu'il m'était arrivé de croiser des individus dont la voix ne correspondait pas le moins du monde à leur personnalité. Moi, par exemple.
Thaïs Roosevelt - « Elle est parti avec son petit ami il y a à peine 10 minutes. »
« Je vous demande pardon ? Qu'est-ce que vous venir de dire ? Son petit ami ? »
    Il devait y avoir un problème parce que son petit-ami, et bien, c'était moi. Enfin autant se faire que peut vu la dégaine que je me payais depuis plus de sept mois. Je ne pouvais que avoir mal entendu. Ou mal interpréter ses propos. Je ne croyais pas Lexi capable de me faire un coup pareil – partir avec un autre que moi – alors qu'elle m'avait moi-même sous la main et surtout, à côté. Elle savait très bien que je détestais que l'on se paie ma tête. Que je sois coincée dans le corps d'une fille n'excusait pas ce genre d'attitude.
Thaïs Roosevelt - « Enfin, je ne veux pas me mêler de ce qui ne me regarde pas. Mais au moins tu ne continueras pas à la chercher pour rien. »
« Attendez, vous êtes sûre et certaine que c'était son petit-ami ? Parce que ça me semble impossible.. »
commençais-je avant de finir dans un murmure « Vu que son petit ami, c'est moi. »



« Nous aimons notre enfance, nous y revenons, nous la jugeons, et
elle nous juge. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://secret-circle.forumsactifs.com
messages : 1228
date de naissance : 07/12/1991
date d'inscription : 11/02/2012
age : 26

bind the circle
situation: veuf(ve)
avec: Beau K. Mickaelson
avatar
Thaïs V. Roosevelt
MessageSujet: Re: Rencontres dans la nuit... ft Thais Roosevelt Ven 24 Fév - 20:53

« Je vous demande pardon ? Qu'est-ce que vous venir de dire ? Son petit ami ? » Me demanda Malin, visiblement surprise d’entendre cette information. Je l’avais vue plusieurs fois avec Lexi ces derniers moi, elle devait donc savoir que celle-ci avait un petit ami, non ? Cette Saint Valentin aura définitivement été étrange, ma rencontre avec ce Devon arrivant aisément en tête de liste… Trop d’émotions pour moi, je n’avais qu’une hâte : rentrer chez moi ! Seulement j’avais enfin l’occasion de rencontrer Malin, et je devais donc en profiter. « Attendez, vous êtes sûre et certaine que c'était son petit-ami ? Parce que ça me semble impossible.. » Ajouta-t-elle avant d’ajouter dans un murmure que j’entendis cependant sans aucun mal « Vu que son petit ami, c'est moi. »

Je fronçais les sourcils. Je n’en avais décidément pas terminé avec les choses bizarres pour cette soirée. J’aurais mieux fais de rentrer chez moi, j’avais déjà eu ma dose… Il devait y avoir un problème avec ce Devon… Tout ce qui se passait ce soir semblait lié à lui, et Malin semblait même ignorer qu’il sortait avec Lexi. Ce qui était vraiment bizarre. Je ne relevai pas les dernières paroles, bien qu’elles soient très étranges, de Malin car je n’étais pas sensée les entendre. Au lieu de ça, je répondis donc : « C’est ce qu’elle m’a dit en tout cas. Un certain Devon, d’après ce que Lexi m’a dit. ». Je veillais à ne pas trop en dire, étant sensée ignorer parfaitement qui est Malin, et ce même si je la surveille, de plus ou moins loin, depuis sa naissance.




Thais V. Roosevelt
« Passion. It lies in all of us, sleeping, waiting & though unwanted, it will stir, open its jaws & howl. It speaks to us, guides us. Passion rules us all & we obey. It'is the joy of love, the clarity of hatred & the ecstasy of grief. It hurts sometimes more than we can bear. If we could live without passion maybe we'd know some kind of peace but we would be hollow. Empty rooms shuttered & dank. Without passion we'd be truly dead »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 470
date de naissance : 23/05/1992
date d'inscription : 06/02/2012
age : 26

bind the circle
situation: c'est compliqué
avec: Lexi E.Lawrence
avatar
Malin I. Llewellyn
MessageSujet: Re: Rencontres dans la nuit... ft Thais Roosevelt Lun 27 Fév - 18:40

    Je ne savais pas si c'était dû à l'alcool que j'avais avalé – dès que les autres avaient le dos tourné bien entendu, j'étais sensé être quelqu'un qui répugnait ce genre de procéder tel que les cigarettes et les boissons autre que énergisantes – qui me faisait tourné la tête ou le goût amer de la trahison qui remontait en bille dans ma gorge. Je crois qu'il s'agissait des deux. Le corps de Malin était bien trop sain – cela m'étonnait guère plus qu'elle ait tant de problèmes intestinaux – si bien que seuls quatre verres avaient eu raison de mon monde qui s'était mis à changer et cela pas dans le meilleur sens du terme. Et deuxièmement, j'avais du mal à avaler que Lexi ait pu me faire cela alors que je m'étais quasiment déclaré la veille. Bordel ! Les femmes étaient plus que lunatiques ! Satisfaites de rien. Je me retins hâtivement à la paroi du mur lorsque je vis la silhouette s'étendre sur deux bons mètres de largeur. Je crois que cela me reprenait encore. J'espérais juste que je n'allais pas vomir. Cela avait réussi à se calmer tout à l'heure donc il n'y avait aucune raison pour que ce ne soit pas le cas maintenant.
Thaïs Roosevelt - « C’est ce qu’elle m’a dit en tout cas. Un certain Devon, d’après ce que Lexi m’a dit. »
    Je sursautais à l'entente de mon prénom comme mes sourcils se fronçaient. Si j'étais parti avec Lexi, je l'aurais su – tout simplement parce que je l'entendrais rire à cet instant même devant mon état pitoyable après seulement quelques verres de punch peu alcoolisé comparé à ce que j'ingurgitais lorsque j'étais.. Bah justement Devon. La bouche pâteuse, j'eus du mal à m'exprimer correctement mais y parvins tout de même après avoir avaler deux ou trois fois ma salive.
« Devon ? Vous êtes sûre ? Je veux pas douter de vous mais cela m'étonnerait grandement ! Peut être un Devlin, ou Dave mais pas un Devon – vu que le seul Devon qu'elle connaisse est encore là »
    Je fis un pas dans sa direction souhaitant enfin apercevoir mon interlocuteur. Je le regrettais quasiment instantanément lorsque je trébuchais presque dans le vide.
« Oula. Mauvais choix – je crois que je vais rester là. Rapprochez-vous ! » fis-je à son intention tandis que je gesticulais en espérant que cela exprimait mon souhait de la voir se rapprocher. « Je veux voir à qui je cause, bordel ! Je veux voir qui se fiche de moi – Je vous dis que Lexi n'a pas de petit ami qui se nomme Devon.. Peut être une petite amie, soit, mais pas de personnage avec un pénis. Non, je le saurais. »
    Un petit sourire se dessina sur mon visage comme je passais une main sur mon front en râlant mentalement de mon état pathétique.
« De toute manière, se serait difficile vu qu'il est six pieds sous terre. Les morts qui reviennent, ça fait pas un peu trop science-fiction » murmurais-je en me souvenant ce que j'avais lu dans le livre des Ombres de mon père.



« Nous aimons notre enfance, nous y revenons, nous la jugeons, et
elle nous juge. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://secret-circle.forumsactifs.com
messages : 1228
date de naissance : 07/12/1991
date d'inscription : 11/02/2012
age : 26

bind the circle
situation: veuf(ve)
avec: Beau K. Mickaelson
avatar
Thaïs V. Roosevelt
MessageSujet: Re: Rencontres dans la nuit... ft Thais Roosevelt Mar 28 Fév - 20:43

Malin n’avait pas l’air dans son assiette. Je la surveillais depuis des années déjà, même si je n’étais pas constamment dans le coin, et je ne l’avais pourtant jamais vraiment vue boire excessivement. Ca n’avait jamais semblé être dans ses habitudes. Cependant, là, elle avait vraiment l’air d’être à côté de ses pompes. Peut être était-ce pour ça qu’elle avait légèrement oublié que son amie Lexi avait un petite ami, Devon. L’alcool peut avoir des effets assez indésirables sur les humains mais en ce moment même, c’est peut être moi qui aurait besoin d’une bonne cuite… Sauf que je n’allais certainement pas ruiner cette opportunité de faire la connaissance de Malin. Il lui fallu un moment pour à peu près recouvrer ses esprits, mais elle fini par reprendre la parole.

« Devon ? Vous êtes sûre ? Je veux pas douter de vous mais cela m'étonnerait grandement ! Peut être un Devlin, ou Dave mais pas un Devon – vu que le seul Devon qu'elle connaisse est encore là » me dit-elle avant de faire un pas vers moi, ce qui était une mauvaise idée car elle manqua de tomber et du se rattraper au mur à côté d’elle. « Oula. Mauvais choix – je crois que je vais rester là. Rapprochez-vous ! » demanda-t-elle, gesticulant sur place. Fronçant les sourcils, intriguée par son comportement étrange, je ne réagi pas tout de suite. « Je veux voir à qui je cause, bordel ! Je veux voir qui se fiche de moi – Je vous dis que Lexi n'a pas de petit ami qui se nomme Devon.. Peut être une petite amie, soit, mais pas de personnage avec un pénis. Non, je le saurais. » je la regardais un instant avec des yeux ronds avant de faire quelques pas dans sa direction. Il m’arrivait parfois d’oublier que j’étais la seule à pouvoir y voir correctement, même dans l’obscurité. « De toute manière, se serait difficile vu qu'il est six pieds sous terre. Les morts qui reviennent, ça fait pas un peu trop science-fiction » L’entendis-je ajouter dans un murmure. A la distance à laquelle je me trouvais, je n’aurais pas du l’entendre et n’y fis donc pas allusion, mais cela me semblait encore plus étrange. Qu’arrivait-il donc à Malin ? Elle était bien étrange ce soir… J’aurais pu mettre ça sur le compte de l’alcool, mais quelque chose - un instinct - me faisait pressentir qu’il y avait autre chose. Un autre mystère que j’aurais à résoudre je suppose.

« Oui, je suis certaine qu’il s’appelait Devon. Grand, blond, les yeux bleus. C’est Lexi elle-même qui m’a dit qu’il était son petit ami, avant de partir vers leur voiture. » Répondis-je calmement, m’étant rapprochée comme elle me l’avait plus ou moins aimablement demandé. Heureusement que c’était Malin, car si mon interlocutrice avait été quelqu’un d’autre, j’aurais pu perdre les pédales. J’étais encore secouée par ma rencontre avec ce Devon, et si un ou une inconnu avait commencé à m’agresser… Je soupirais légèrement. Un massacre si peu de temps après mon arrivée ne ferait qu’attirer l’attention, je devais donc rester calme, et ce même si me faire agresser de la sorte était bien loin de me plaire. Je fermais les yeux un instant pour chasser ses pensées de mon esprit avant d’ajouter « Ca n’a pas l’air d’être la forme. Vous devriez peut être vous asseoir. » proposai-je aimablement. Décidément, après Lexi qui avait déjà été dans un état pitoyable quelques heures auparavant, c’était autour de Malin. La Saint Valentin déprimait vraiment les gens au point qu’ils boivent jusqu’à n’en plus pouvoir ?




Thais V. Roosevelt
« Passion. It lies in all of us, sleeping, waiting & though unwanted, it will stir, open its jaws & howl. It speaks to us, guides us. Passion rules us all & we obey. It'is the joy of love, the clarity of hatred & the ecstasy of grief. It hurts sometimes more than we can bear. If we could live without passion maybe we'd know some kind of peace but we would be hollow. Empty rooms shuttered & dank. Without passion we'd be truly dead »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 470
date de naissance : 23/05/1992
date d'inscription : 06/02/2012
age : 26

bind the circle
situation: c'est compliqué
avec: Lexi E.Lawrence
avatar
Malin I. Llewellyn
MessageSujet: Re: Rencontres dans la nuit... ft Thais Roosevelt Mer 11 Avr - 10:47

    C'est certain, je déteste la Saint Valentin. Je ne l'avais jamais vraiment aimé – ni fêté d'ailleurs – mais j'avais voulu faire une exception – bien que je doive avouer que je l'avais aussi fait pour éviter mes parents. Déjà qu'ils étaient collés serrés normalement alors il ne manquait plus qu'une soit-disant journée des amoureux pour que cela devienne pire. Cela aurait pu être considérer comme « mignon » sauf que je n'étais pas le genre de personne à aimer les froufrous et les guimauves. J'étais plutôt du genre terre à terre. Sauf quand j'étais ivre. Mais bordel de dieu, cela ne m'était plus arrivé depuis mes douze ans ! J'étais prévenu : la prochaine fois que je voudrais aller à une fête, autant y aller après m'être habitué à boire. Deux verres par jour serait un bon début. J'eus un haut le cœur tandis que je m'écroulais en position assise contre le mur. Rien que de penser à de l'alcool, mon estomac protestait. OK. OK. Dans très longtemps. Très. Je crois d'ailleurs que l'organisme de Malin aura de mal à tout digérer. Je crois que plusieurs jours de sommeil non stop ne serait pas trop donné. Peut être une semaine. Oui, une semaine se serait vraiment le pied.
Thaïs Roosevelt - « Oui, je suis certaine qu’il s’appelait Devon. Grand, blond, les yeux bleus. C’est Lexi elle-même qui m’a dit qu’il était son petit ami, avant de partir vers leur voiture. »
    Ah oui. C'était moi. J'étais vraiment entrain de délirer. J'étais certainement déjà chez moi sous ma couette entrain de subir les affres de la boisson que j'avais ingurgité durant la soirée. Les flics avaient appelé mes parents pour état d'ébriété sur la voie publique – car je ne doutais pas que j'ai voulu coller mon visage au béton froid et réparateur.

    Je fronçais légèrement les sourcils – du moins, je crus le faire, j'étais plus très sûr – comme sa phrase faisait son chemin jusqu'à mon cerveau. J'aurais presque pu l'entendre fait « Plouic Plouic » tant j'avais l'impression de m'être changé en éponge.
« Ah, une voiture? » murmurais-je en levant le visage vers la fraicheur que l'air m'apportait. « Ah bah non, pas la mienne. J'ai du compter sur ma sœur pour m'amener, cela m'étonnerait que je l'ai emmené dans ma voiture »
    Je n'aimais pas cette situation. En fait, je n'aimais pas du tout le tournant que tout cela prenait. Être ivre sur la voie publique, je veux bien – de toute manière, ce n'est pas comme si j'avais à faire attention à ce que je disais vu que toutes les connaissances de Malin étaient parties quelques heures ou minutes plus tôt, c'était assez flou dans ma tête. D'ailleurs, quelle heure était-il maintenant ? Je jetais un coup d'œil à la silhouette penchée au dessus de moi. Elle ressemblait un peu à une maman oiseau qui protégeait son petit. Je secouais doucement la tête – pas assez car j'eus de nouveau un haut-le-cœur. Je ne savais plus ce que je racontais. Il ne manquerait plus que je me débarrasse de mes vêtements et ne me balade à poil dans les ruelles de Coventry. Parfait ! Se serait pourtant si rafraichissant de retirer cette robe. Et ces chaussures. Surtout ces chaussures.
Thaïs Roosevelt - « Ça n’a pas l’air d’être la forme. Vous devriez peut être vous asseoir. »
« Non. Cela ne va pas bien, évidemment quand on consomme plus que le poids de sa propre personne. Je veux juste.. Juste.. Arg ! Retire ces saletés de chaussures ! »
    Dans un bruit sourd, je balançais celles-ci un peu plus loin dans la ruelle sous le regard soucieux de mon interlocutrice. L'air passa entre mes orteils et j'émis un gémissement de béatitude.
« Putain que ça fait du bien ! » soupirais-je en agitant mes doigts de pieds avant de me souvenir de la présence de la silhouette. « Désolée. On va dire que je ne suis pas habituée à boire – du tout. »
    Je reniflais. Ce n'était pas très difficile à comprendre vu mon état.
« Vous pouvez me passer mon sac.. Attendez. Est-ce que j'avais un sac ? Je ne m'en souviens plus. Merde ! Quelle soirée pourrie ! Je jure que si je mets la main sur Lexi, elle va m'entendre » m'énervais-je en passant ma main sur ma nuque pour relever mes cheveux et les nouait en une queue de cheval factice.




« Nous aimons notre enfance, nous y revenons, nous la jugeons, et
elle nous juge. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://secret-circle.forumsactifs.com
messages : 1228
date de naissance : 07/12/1991
date d'inscription : 11/02/2012
age : 26

bind the circle
situation: veuf(ve)
avec: Beau K. Mickaelson
avatar
Thaïs V. Roosevelt
MessageSujet: Re: Rencontres dans la nuit... ft Thais Roosevelt Dim 15 Avr - 13:44

Malin ne semblait vraiment pas dans son assiette. En même temps, vu son gabarit, il ne devait pas falloir beaucoup d’alcool pour la saouler. Ca me va bien de dire ça me direz vous, étant donné que je ne suis ni très grande, ni bien épaisse, mais être un vampire de 339 ans, ça vous apprend à tenir l’alcool un peu mieux que la majorité des gens. Et puis je n’ai pas pour habitude de boire comme un trou sans raison, la preuve, même en cette Saint Valentin, où j’aurais pourtant toutes les raisons du monde d’être déprimée au point de vouloir oublier, je n’avais pas bu. Mais quelque chose me disait que l’alcool n’était pas le seul problème de Malin, bien que je n’arrive pas à trouver quel pouvait bien être son problème. Autant en traiter un à la fois et donc parer au plus urgent : la cuite monumentale qu’elle s’était prise ce soir, surtout qu’elle semblait bien à côté de la plaque.

« Ah, une voiture ? Ah bah non, pas la mienne. J'ai du compter sur ma sœur pour m'amener, cela m'étonnerait que je l'ai emmené dans ma voiture. » Dit Malin. J’avais de plus en plus de mal à la suivre et pour une fois, le fait que je sois un vampire, ou une sorcière, ne m’aidait absolument en rien. Mais une chose était sure, Malin avait besoin d’une bonne nuit de sommeil, et d’un litre de café. Et elle aurait une jolie gueule de bois le lendemain, à n’en pas douter. Lorsque je lui ai fais remarquer qu’elle n’avait pas l’air dans son assiette, elle me répondit : « Non. Cela ne va pas bien, évidemment quand on consomme plus que le poids de sa propre personne. Je veux juste.. Juste.. Arg ! Retire ces saletés de chaussures ! » avant de retirer ses chaussures et de les envoyer voler plus loin. Mais ses chaussures étaient, à vrai dire, le cadet de mes soucis. L’important, c’était pour l’important de ramener Malin chez elle… Quoi que chez elle n’était pas forcément l’idée du siècle. Je connaissais un peu Ella, pour lui être venue en aide et lui avoir sauvé la vie par le passé, et je pense que si Malin rentrait chez elle dans cet état, elle allait passer un sale quart d’heure. Mais il était hors de question que je la laisse rentrer seule, à pied. Si elle tombait sur un tordu dans une rue, ou bien se perdait ou se faisait buter par une voiture, ce serait de ma faute. « Putain que ça fait du bien ! Désolée. On va dire que je ne suis pas habituée à boire – du tout. » Reprit Malin avec un soupire de soulagement. « J’avais cru remarquer ça oui. Répondis-je, m’extirpant de mes pensées. Il faudrait être aveugle, ou totalement stupide pour ne pas le remarquer. « Vous pouvez me passer mon sac.. Attendez. Est-ce que j'avais un sac ? Je ne m'en souviens plus. Merde ! Quelle soirée pourrie ! Je jure que si je mets la main sur Lexi, elle va m'entendre » Pesta ensuite Malin. J’inspectais la ruelle afin de voir si je voyais son sac, mais je n’en vis aucun.

« Si vous en aviez un, je suis sure que les Blackwell le mettront de côté. Vous le récupèrerez plus tard. Pour l’instant, vous devriez aller dormir, je vais… » Commençai-je, avant de remarquer que Malin semblait piquer du nez. Je m’accroupis face à elle. « Eh, on s’endort pas. Je ne vais pas vous porter, non plus. » Dis-je, en tentant de la maintenir éveillée, mais ça semblait peine perdue. J’aurais aisément pu la porter, mais ça n’aurait pas été très discret. Si elle venait à se réveiller, elle trouverait ça très étrange que je la porte avec autant d’aisance, et il en serait de même pour les passants. Faisant attention à ce que Malin ne tombe pas, je sortis mon portable, et appelait un taxi, avant de forcer Malin à se lever. Je la portais plus qu’elle ne marchait, mais malgré la torpeur qui l’avait envahie, elle parvenait à mettre un pied devant l’autre. C’était déjà ça. Je la ramenais donc vers la rue principale, et attendit le taxi avec elle. Une fois que je l’eue installée à l’intérieur, je m’y engouffrais et ordonnait au chauffeur de me ramener jusque chez moi, lui énonçant l’adresse du manoir où je vivais à l’extérieur de la ville, le tout en me rappelant mentalement qu’il faudrait que je devrais penser à investir dans une voiture. Malin trouverait probablement étrange que je l’ai emmenée chez moi et non chez elle, mais j’aimais autant répondre à ses questions dès le lendemain que de me retrouver face à Ella. Je n’avais pas envie de me lancer dans de grandes explications ce soir, la soirée avait déjà été assez mouvementée comme ça !




Thais V. Roosevelt
« Passion. It lies in all of us, sleeping, waiting & though unwanted, it will stir, open its jaws & howl. It speaks to us, guides us. Passion rules us all & we obey. It'is the joy of love, the clarity of hatred & the ecstasy of grief. It hurts sometimes more than we can bear. If we could live without passion maybe we'd know some kind of peace but we would be hollow. Empty rooms shuttered & dank. Without passion we'd be truly dead »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rencontres dans la nuit... ft Thais Roosevelt

Revenir en haut Aller en bas

Rencontres dans la nuit... ft Thais Roosevelt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the secret circle :: “ Coventry ” :: les restaurants & bars :: B'WELL coffee :: L'amour en Rouge et Blanc-