the secret circle
Bienvenue, cher Invité

THE SECRET CIRCLE EST ACTUELLEMENT FERME. SI VOUS SOUHAITEZ NOUS RETROUVER OU APPRENDRE A NOUS CONNAITRE, REJOIGNEZ NOUS SUR NOTRE FORUM ONCE UPON A TIME http://www.once-upon-rpg.net/

NOUS VOUS ATTENDONS AVEC IMPATIENCE, BONNE AMBIANCE ET ACCUEIL CHALEUREUX GARANTI !

A bientôt peut être !




Partagez|

« What the Hell ?! » | FT Noah (50's)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
messages : 1228
date de naissance : 07/12/1991
date d'inscription : 11/02/2012
age : 26

bind the circle
situation: veuf(ve)
avec: Beau K. Mickaelson
avatar
Thaïs V. Roosevelt
MessageSujet: « What the Hell ?! » | FT Noah (50's) Dim 18 Mar - 18:45


« What the Hell ?! »
Thaïs V. Roosevelt & Noah Z. Morgan


Les années cinquante ? Sérieusement ? Comment cela avait-il pu arriver ? Quand je m’étais couchée la veille au soir, tout était parfaitement normal. Oh, je ne m’étais pas rendue compte du changement immédiatement. Ca avait commencé par une impression bizarre - comme un déjà vu - et j’avais fini par m’apercevoir que des choses avaient changé dans le manoir que j’occupais. Mon réveil a écran digital était redevenu un espèce de vieux coucou à aiguilles, et l’écran plasma qui trônait dans mon salon s’était transformé en vieille télévision noir et blanc… Il ne m’avait pas fallu très longtemps pour comprendre la situation. J’avais donc décidé d’aller faire un tour en ville, histoire de voir si la chose étrange qui s’était passée dans la nuit ne concernait que moi - j’en doutais, mais on ne sait jamais après tout.

Bien entendu, toutes mes fringues « modernes », des années 2000 dirons nous, avaient elles aussi disparu. Heureusement pour moi, j’étais du genre à conserver pas mal de choses, et j’avais gardé pas mal de vêtements, dont certains des années 50, ce qui m’évitait d’avoir à porter le genre de grandes robes aux couleurs pastels qui faisaient fureur à cette époque là - et avaient d’ailleurs remplacé le reste de mes affaires. Une robe rose et des petites ballerines, ce n’était pas vraiment mon style et ça ne l’avait jamais vraiment été, même pendant les années 50. Je me vêtis donc d’un jean cigarette, une paire de compensées, un t-shirt noir décolleté et une veste en cuir, puis remontait mes cheveux en une queue de cheval. J’avais donc ensuite prit la direction de la ville, habitant moi-même bien à l’écart du centre de Coventry, et y arrivait rapidement - être vampire offrait tout de même quelques avantages - et même si j’aurais du m’y attendre après les choses étranges qui s’étaient passées chez moi, quelle ne fut pas ma surprise de voir le changement qu’avait subit la ville en l’espace d’une nuit. J’ignorais ce qui se passait, mais une chose était certaine, la personne ou les personnes responsables de ce bazar était très, très puissantes. Personne ne semblait se rendre compte de quoi que ce soit et toute la population continuait sa vie comme si de rien n’était. Tout avait changé, jusqu’aux façades des boutiques, et je remarquai que le cyber café du coin était devenu un Diner.

Je pénétrai donc dans la boutique décorée aux couleurs familières des diners des années cinquante - tables et sièges rouges et blanc, sol carrelé noir et blanc, de tabourets hauts alignés le long du comptoir, le jukebox posé dans un coin - me dirigeais vers le comptoir, m’asseyant sur l’un des tabourets, regardant autour de moi. J’avais toujours eu un faible pour les diners il y a quelques décennies de ça. J’ignorais pourquoi d’ailleurs. Histoire de passer inaperçue, je demandais un milk shake. Je n’en avais pas bu depuis longtemps, et même si cette histoire m’intriguais, quitte à être plongée dans les années cinquante, autant en profiter un peu non ? Je n’aimais cependant pas les mystères non résolus et ne pouvait m’empêcher de tendre l’oreille afin d’écouter les conversations des gens dans le restaurant. Rien ne semblait les choquer, ce que je trouvais étrange. La sorcellerie était la seule explication plausible mais ce sort devait être très puissant pour replonger toute une ville - voire plus, qui sait ? - dans les années 50. Car je n’avais pas voyagé toute seule. Tous les jeunes qui se trouvaient là avaient des visages familiers. Je remarquais à peine que le serveur se trouvant derrière le comptoir m’avait servi mon milk shake, bien trop occupée à écouter les conversations des gens. Ca ne se fait pas mais après tout, ils n’en sauront jamais rien, n’est-ce pas ?




Thais V. Roosevelt
« Passion. It lies in all of us, sleeping, waiting & though unwanted, it will stir, open its jaws & howl. It speaks to us, guides us. Passion rules us all & we obey. It'is the joy of love, the clarity of hatred & the ecstasy of grief. It hurts sometimes more than we can bear. If we could live without passion maybe we'd know some kind of peace but we would be hollow. Empty rooms shuttered & dank. Without passion we'd be truly dead »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« What the Hell ?! » | FT Noah (50's)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the secret circle :: Archives Version n°1-