the secret circle
Bienvenue, cher Invité

THE SECRET CIRCLE EST ACTUELLEMENT FERME. SI VOUS SOUHAITEZ NOUS RETROUVER OU APPRENDRE A NOUS CONNAITRE, REJOIGNEZ NOUS SUR NOTRE FORUM ONCE UPON A TIME http://www.once-upon-rpg.net/

NOUS VOUS ATTENDONS AVEC IMPATIENCE, BONNE AMBIANCE ET ACCUEIL CHALEUREUX GARANTI !

A bientôt peut être !




Partagez|

Deux amies réunies ft Rebekah Wakefield

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
messages : 240
date de naissance : 16/07/1995
date d'inscription : 01/05/2012
age : 23

bind the circle
situation: c'est compliqué
avec: Jayden McCarty et Tabatha Blackwell
avatar
M. Keila Smith
MessageSujet: Deux amies réunies ft Rebekah Wakefield Mer 2 Mai - 20:10

« Keila réveille toi ! Tu va être en retard au lycée ! »

    Par habitude je balançai mon bras sur ma table de chevet dans l’espoir de faire taire cette voix. Toujours dans un demi-sommeil je n’avais pas remarqué que c’était ma tante qui était toute excitée à l’idée que j’allais retourner au lycée qui criait dans l’appartement. Néanmoins, le fait qu’elle ouvre les rideaux et qu’elle enlève ma couverture d’un grand coup sec me fit revenir à la réalité.


« Allez debout, debout ! » s’écria Myriam tout en sortant de ma chambre et en retournant dans la cuisine.

    Les membres toujours raidis par le sommeil j’entrepris de me lever. J’enfilais un jean clair et un long débardeur blanc. J’ajoutais une ceinture et des bottines marron. Et sortit de ma chambre. Myriam était assise sur une des chaises de la cuisine. Elle avait acheté un journal, préparé du café et avait beurré des toasts.


« Viens t’assoir et déjeune avec moi »

« Désolée je suis en retard » lui dis-je (après avoir regardé la pendule) en lui faisant un sourire complice.

    Je bu en vitesse une tasse de café, croquait dans un des toasts, embrassait Myriam, prit mon sac et m’enfuit. Alors que je refermais la porte j’entendis Myriam me lancer : « J'aurai du faire des œufs et du bacon ! ». Laissant échapper un rire -j'étais végétérarienne- je me mis à descendre les escaliers en courant. J’étais à une vingtaine de minutes à pied du lycée. Il devait bien y avoir un bus, ou une station de métro qui aurait pu me permettre d’y être en cinq minutes. Mais je ne connaissais pas assez Coventry pour savoir où et à quelle heure passaient les bus.

    Le trajet me paru durer une éternité ! C’était certainement parce qu’il me tardait de découvrir ce lycée, et tous les autres étudiants. Le secrétariat ne fut pas difficile à trouver. Il était juste à droite après l’entrée dans le lycée.


« Ah ! Vous êtes la nouvelle, c’est ça ? »

    Ce devait être la secrétaire. Elle ressemblait à une pile électrique. C’est fou tout ce qu’elle pouvait dire en l’espace d’un seul souffle. En plus elle ne cessait pas d’arborer un gigantesque sourire. Elle faisait un peu peur dans son genre.


« Ouais. Je viens apporter les papiers que vous m’avez demandés la dernière fois. »

« Oh, vous êtes un chou, la nouvelle. Attends une seconde, j’ai des papiers pour toi. Ça c’est la liste des options, il faut que t’en choisisse une mais attention, faut que ça colle avec ton emploi du temps. Tadaa, le voilà. Reviens me voir quand t’aura choisi. Ensuite faudra que t’aille à la bibliothèque pour les livres de classe. Oh, et ton casier c’est le numéro 124, code 000. Bonne journée, la nouvelle. »

« Merci » dis-je faiblement.

    C’est fou tous les papiers qu’il fallait fournir pour s’inscrire dans une école ! Je me mis à chercher mon casier. Bon, je n’avais encore rien à mettre dedans mais au moins je saurais où il se trouvait. N°121…122…123…124 ! J’entrais le code et l’ouvrais. J’entrepris de mettre un nouveau code quand j’aperçu un visage connu dans la foule. Elle devait m’avoir reconnu elle aussi parce qu’elle s’était arrêtée net et me fixai, aussi abasourdie que moi. Je fermai mon casier d’un coup sec et me dirigeait vers elle, presque en courant. Une scène digne des films américains.


« Rebekah ?! » m’écriais-je avant que nous sautions dans les bras l’une de l’autre.

    A son contact, un flash m’apparut. Oh non j’avais encore une vision !

    Je voyais une petite fille. Dans un endroit très sombre. Il y avait des flashs de lumière partout. Une larme coulait sur la joue de la fillette.






Can't even speak about it, all my life on my head. Don't want to think about it, feels like I'm going insane. It can creep up inside you and consume you, a disease of the mind. It can control you, it's too close for comfort, your mind is in disturbia. It's like the darkness is the light. Faded pictures, it's like they talkin' to me. I feel like a monster. Release me from this curse im in. trying to maintain but I'm struggling. [size=7]♯ Disturbia ♪[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 182
date de naissance : 24/09/1994
date d'inscription : 22/02/2012
age : 24

bind the circle
situation: célibataire
avec:
avatar
S. Holly Lones
MessageSujet: Re: Deux amies réunies ft Rebekah Wakefield Dim 6 Mai - 19:42

    Les rayons du soleil pénétrèrent dans la chambre de la jeune Rebekah. Elle ouvrit légèrement les yeux puis fixa le plafond pendant un petit moment. Une nouvelle journée s’annonça, la brune avait pas mal de chose à régler pour son entrée à l’université. Elle avait pas mal de papiers à récupérer à certains endroits, c’était très compliqué puisque Rebekah venait d’une ville étrangère et que son ancien lycée ne voulait donner une lettre de recommandation que dans le cas où elle irait la chercher en mains propres.

    Rebekah se leva et parcourut sa chambre pour ouvrir les rideaux, ensuite elle se dirigea vers la cuisine où elle y trouva son jumeau, Riley. Elle lui fit la bise puis prit de quoi petit-déjeuner. Reby s’installa en face de son frère, les yeux de ce dernier lui rappelèrent ceux de leur défunte mère. Les souvenirs de Jenna Wakefield étaient gravés partout à Coventry mais Rebekah avait décidé de revenir et d’affronter ces peurs du passé. Heureusement que Riley et le cercle étaient là, cela faisait tellement de bien de pouvoir compter sur quelqu’un. Malgré la distance que Riley et Rebekah avait vécu, leur lien s’était renforcé. La magie avait également beaucoup jouée.

    Un petit moment plus tard, Rebekah fila dans la salle de bain où se prépara, elle devait se dépêcher, un de ces anciens professeurs avait bien voulu lui accordé quelques minutes avant le début des cours.
    08h05, heureusement les cours ne commençaient qu’à 08h30. Rebekah prit un grand bol d’air puis regarda tous les élèves s’engouffrant dans l’établissement. C’était étrange de devoir y entrer, de parcourir les couloirs après autant d’années. Rien n’avait changé, tout était intact. Reby se souvint de son dernier casier, des derniers délires qu’elle avait eu avec ces amis mais aussi les peines que la jeune femme avait ressentit lorsque le drame arriva et qu’on appris la nouvelle aux deux jeunes Wakefield.

    Rebekah chercha la salle trois cent deux, comme lui avait conseillé son ancien professeur lorsqu’elle lui avait rendu visite il y a quelques jours. Quand la jeune femme crut trouver l’endroit, elle fut surprise d’entendre son nom retentirent dans tout le couloir, ensuite quelqu’un lui sauta dans les bras. Mais c’était Keila Smith, pas croyable. Cela faisait quelques temps que Reby n’avait plus eus de nouvelles, il fallait dire qu’elles avaient été toutes les deux séparées pendant un ou deux.

    « Keila ! Wow, comment est-ce que tu vas depuis tout ce temps ? Quelle surprise ! »

    Rebekah fit un grand sourire à la jeune femme qui se trouvait en face d’elle. Ces traits avaient un peu changés mais Keila restait toujours la même pour Reby. C’était une drôle de sensation de la retrouver ici…





Danse sur un fond de Rock'n'roll & ta vie prendra son sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 240
date de naissance : 16/07/1995
date d'inscription : 01/05/2012
age : 23

bind the circle
situation: c'est compliqué
avec: Jayden McCarty et Tabatha Blackwell
avatar
M. Keila Smith
MessageSujet: Re: Deux amies réunies ft Rebekah Wakefield Dim 6 Mai - 20:35

    Je n’arrivais pas à croire que Rebekah était là ! J’avais l’impression qu’on ne s’était pas vues depuis une éternité ! En même temps, on était tout le temps ensemble malgré l’interdiction de mes parents, et du jour au lendemain on avait coupé les ponts. Rebekah était partie sans dire un mot, sans donner aucune explication. Je n’avais pas eu le loisir de voir Riley pour lui demander ce qui n’allait pas, ce qu’il se passait, pourquoi Rebekah était partie.


« Keila ! Wow, comment est-ce que tu vas depuis tout ce temps ? Quelle surprise ! » S’écria Rebekah.

    Pendant les deux années où nous avions été séparées, au début j’étais triste. Vraiment triste. Je me sentais vraiment seule. Rebekah était ma meilleure amie. On se connaissait depuis qu’on était toutes petites. Alors, quand elle est partie, j’ai pleuré. Mais avec le temps, je me suis mise à penser de moins en moins à elle. En même temps on ne communiquait pas, ni par téléphone, ni par msn, rien du tout. Ça avait été le silence radio. Bien sur je lui en ai voulu de m’abandonner, mais je me suis dit qu’elle avait ses raisons. Malheureusement je ne les connaissais pas. Au bout de deux ans, je ne pensais plus que rarement à elle, aux choses que l’on avait vécues dans le passé.

    Elle n’avait pas changé. Elle était comme dans mes souvenirs. Bien sur, ses traits s’étaient affinés, elle avait grandi et ses cheveux avaient poussés. Mais elle était toujours semblable à ce dont je me rappelais d’elle.

    On avait tellement de choses à se raconter ! C’est vrai quoi, avec deux ans sans aucune confidences, sans aucun contact ni rien, on avait certainement beaucoup d’histoires à se dire. Je mourrais d’envie de lui dire que j’étais medium. Je voulais tellement qu’on retrouve notre complicité d’autrefois ! Mais bien sur, je n’allais pas lui parler de ça dans les couloirs bondés du lycée. J’étais peut-être folle mais pas au point de révéler mon secret à la moitié de la ville tout de même ! Et je ne voulais en aucun cas risquer que mes futurs camarades de classe apprennent ce genre de chose sur moi. Au lycée les ragots font vite le tour et portent souvent préjudice. J’étais nouvelle ici, et je ne voulais pas être considérée comme une paria dès mes débuts au lycée de Coventry.

    D’ailleurs, que faisait-elle au lycée ? Rebekah avait un an de plus que moi – ce qui avait été source de bon nombre de disputes bénignes lorsque nous étions enfants – elle devait donc, en toute logique, être à l’université. Ce n’était pas le genre de fille à redoubler. Même lorsqu’elle ne travaillait pas elle avait des bonnes notes – ce qui m’énervait parfois étant donné que plus je travaillais plus mes notes étaient mauvaises. Je me demandais bien ce qu’elle pouvait étudier à l’université. Je regrettais aussi de ne pas y être moi-même. Il ne me tardait qu’une seule chose : quitter l’enfer du lycée, les gamineries, la mauvaise organisation des professeurs et de l’administration du lycée, etc.


« Je vais bien, merci. Et toi, comment tu va ? » Demandais-je en souriant, toujours sous le choc de la retrouver « Qu’est ce que tu fais ici, tu n’es pas censée être à l’université toi ? »

    Il fallait vraiment que j’arrête de sourire comme une conne. Mais c’était plus fort que moi. Les souvenirs me revenaient en mémoire au fur et à mesure que les secondes s’écoulaient. On avait vécu tellement de bons moments, la seule chose que j’espérait à présent c’est qu’on en vive d’encore meilleurs.






Can't even speak about it, all my life on my head. Don't want to think about it, feels like I'm going insane. It can creep up inside you and consume you, a disease of the mind. It can control you, it's too close for comfort, your mind is in disturbia. It's like the darkness is the light. Faded pictures, it's like they talkin' to me. I feel like a monster. Release me from this curse im in. trying to maintain but I'm struggling. [size=7]♯ Disturbia ♪[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 182
date de naissance : 24/09/1994
date d'inscription : 22/02/2012
age : 24

bind the circle
situation: célibataire
avec:
avatar
S. Holly Lones
MessageSujet: Re: Deux amies réunies ft Rebekah Wakefield Lun 7 Mai - 18:55

    Les couloirs, les casiers, les portes, rien n’avait changé. C’était comme un retour dans le passé. Rebekah n’était pas prête de retourner au lycée, du moins, pas à Coventry. C’était dur de comparer cet établissement à celui où elle avait terminé ces études. C’était simple, au lycée de Coventry, Reby avait trop de mauvais souvenirs qui avaient recouverts les bons. Pendant un moment, la jeune Wakefield fut transportée dans le passé. Le flash back montrait les jumeaux en train de se consoler.

    Le cœur de Rebekah se serra un peu mais retour dans le présent, Keila était là. Reby avait tellement de choses à lui raconter mais par où commencer ? En deux ans sans paroles, par où pouvait-elle bien commencer ? C’était tellement improbable de se retrouver là, au lycée. Les jeunes femmes se regardèrent toutes souriantes.
    « Je vais... bien, merci. Et toi, comment tu va ? Qu’est ce que tu fais ici, tu n’es pas censée être à l’université toi ? »

    Comment allait-elle ? C’était une très bonne question, Rebekah doutait elle-même de son état. Elle était heureuse d’être rentrée, d’avoir retrouvé Riley, d’avoir retrouvé d’anciens amis mais la douleur était toujours encrée dans son cœur, c’était comme si elle s’était logée là et qu’elle ne partirait jamais. Quelques fois, on s’y habitue d’autre fois, on meurt à petit feu.

    « Je vais bien. Tu es de retour depuis longtemps ? Si, je suis à l’université mais il faut que j’obtienne des papiers d’un lycée qui m’a accueilli. Très compliqué visiblement. »

    Par moment, Rebekah avait regretté la distance qui s’était installée entre Keila et elle. Elles étaient les meilleures amies du monde, des amis d’enfance, inséparables pourtant la mort de Jenna Wakefield avait complètement changé la jeune Rebekah. Perdre un être cher peut vous détruire à tout jamais, peut vous faire des choses que vous n’auriez jamais pensé possible…





Danse sur un fond de Rock'n'roll & ta vie prendra son sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 240
date de naissance : 16/07/1995
date d'inscription : 01/05/2012
age : 23

bind the circle
situation: c'est compliqué
avec: Jayden McCarty et Tabatha Blackwell
avatar
M. Keila Smith
MessageSujet: Re: Deux amies réunies ft Rebekah Wakefield Lun 7 Mai - 19:46

    J’entrevis une lueur triste, un peu mélancolique, dans les yeux de Rebekah. On s’était côtoyées pendant des années, on se voyait tout les jours, alors j’avais appris à déchiffrer ses expressions –et elle déchiffrait les miennes. J’étais contente de voir que même après deux ans de séparation, ce lien qui s’était établi entre nous deux ne s’était pas brisé même si ce que j’apercevais dans ces yeux c’était un éclair de tristesse. Cet endroit devait lui rappeler quelque chose de triste. Mais malheureusement je ne savais pas pourquoi elle était partie. En effet, ce n’est que quand je me suis retrouvée chez ma tante dans la maison au milieu des bois que j’ai appris que Rebekah était partie. Mes parents n’avaient pas jugé utile de me dire pourquoi. Ils m’avaient juste dit « Ton amie, Wakefield, elle a déménagé » puis ils étaient partis et m’avaient abandonnée. Ils n’aimaient pas Rebekah, ils m’avaient même interdit de la voir –interdiction que je n’ai pas respecté soit dit en passant. Alors on avait été séparées, pour une raison qui m’était encore à ce jour inconnue. J’avais envie de lui demander des explications, mais je voyais bien que ce n’était pas le genre de sujet à aborder. Je préférais savourer nos retrouvailles. On aura le temps d’aborder les sujets qui fâchent plus tard. Maintenant qu’on s’était retrouvées je n’allais pas la laisser repartir comme ça !


« Je vais bien. Tu es de retour depuis longtemps ? Si, je suis à l’université mais il faut que j’obtienne des papiers d’un lycée qui m’a accueilli. Très compliqué visiblement. » Répondit Rebekah.

« Ah l’administration… » Soupirais-je

    C’est vrai que c’était toujours compliqué ! Il fallait cinquante mille papiers pour pouvoir s’instruire. Chose que je trouvais stupide ! Du moment qu’on était inscrite à la liste des cours, à quoi bon signer des millions de papiers ? Je comprenais qu’on puisse avoir besoin de sa pièce d’identité, ou d’un dossier de bourse ou du formulaire d’inscription. Mais je trouvais complètement débile l’idée de devoir constituer un dossier et de gaspiller des feuilles pour rien.


« Je viens de m’installer à côté. A Stoke. Il y a peine quelques semaines. Vivre en plein Coventry c’est nouveau pour moi. » Dis-je en souriant « J’ai appris que tu avais déménagé » ajoutais-je l’air de rien.

    Après tout, je pouvais essayer d’en savoir plus sur ce qui l’avait poussé à déménager sans pour autant poser la question directement et la mettre mal à l’aise, non ? Façon tant que je ne le saurais pas, je ne cesserais pas d’y penser. Alors je préférais avoir l’esprit clair pour qu’il n’y ait plus cette gêne entre nous.






Can't even speak about it, all my life on my head. Don't want to think about it, feels like I'm going insane. It can creep up inside you and consume you, a disease of the mind. It can control you, it's too close for comfort, your mind is in disturbia. It's like the darkness is the light. Faded pictures, it's like they talkin' to me. I feel like a monster. Release me from this curse im in. trying to maintain but I'm struggling. [size=7]♯ Disturbia ♪[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 182
date de naissance : 24/09/1994
date d'inscription : 22/02/2012
age : 24

bind the circle
situation: célibataire
avec:
avatar
S. Holly Lones
MessageSujet: Re: Deux amies réunies ft Rebekah Wakefield Mer 16 Mai - 18:18

    C’était un réel plaisir de retrouver une amie d’enfance mais évidemment cela restait toujours assez difficile à gérer émotionnellement pour Rebekah. Il fallait savoir que la jeune femme avait toujours une plaie béante dans le cœur, elle n’arriverait sans doute à jamais faire le deuil de sa défunte mère. Cependant, elle aurait espéré qu’un an plus tard, la douleur se dissiperait un peu. Quand Reby était loin de Coventry, cela pouvait encore aller, les souvenirs étaient beaucoup moins présents. Mais ici, c’était comme si Jenna Wakefield n’avait pas quitté la ville, c’était comme si elle s’était absentée ou comme si elle jouait à cache-cache avec ces enfants. Pourtant la réalité finissait toujours par rattraper la brunette.
    Rebekah secoua la tête pour évacuer les mauvais souvenirs et profiter du moment présent. C’était une retrouvaille quasiment improbable. Rebekah avait entendu dire que Keila avait elle aussi quitter la ville. Quel hasard. A croire que l’avenir joue avec nous, quand les gens doivent être séparés, ils le sont et quand ils doivent réunis alors l’avenir décide de faire cela par hasard.
    « Ah l’administration… »

    La jeune Wakefield leva les yeux au ciel pour montrer son exaspération à propos de l’administration. Cela était un vrai cauchemar et cela faisait quelques fois que l’accès à certains cours étaient refusés à Rebekah. Quelle honte. On vient pour s’instruire et on vous colle dehors, n’est-ce pas exagéré ? Mais pourquoi Reby n’avait pas utilisé la magie pour obtenir cela plus facilement ? Et bien, tout simplement car la brune n’avait pas la moindre idée de comment s’y prendre. Parfois les sortilèges n’en faisaient qu’à leur tête.
    « Je viens de m’installer à côté. A Stoke. Il y a peine quelques semaines. Vivre en plein Coventry c’est nouveau pour moi. » « J’ai appris que tu avais déménagé »

    Baaaaam. Evidemment, la question qui fâchait n’était pas encore arrivée. Rebekah était très sensible sur ce sujet, elle mentait à tout le monde. Pourquoi dévoilée tout à tout le monde ? Reby avait déjà tellement de secret qu’un seul mensonge en plus ne la tuerait probablement pas. Mais Keila était tout de même une amie d’enfance et cette dernière avait le droit de savoir mais en même temps, comment dire cela. Bonjour, ma mère est décédée. Non, sincèrement, Rebekah ne voulait en aucun cas être pris en pitié. A l’enterrement de sa mère, Reby en avait assez entendu. Oh ces pauvres enfants, les pauvres. Comment vont-ils survivre ? Et d’autres répondant : Ils ne survivront pas.
    C’est dingue comme les gens se révèlent pessimistes. Mais, voilà, Riley et Rebekah avaient bel et bien survécus. Ils étaient à présent plus forts et ils réussiraient à passer au dessus de cela. Du moins, la jeune femme l’espérait de tout son cœur. Grâce à la magie, Reb arrivait à occuper son esprit à autre chose. En parlant de cela, elle venait de laisser un gros blanc dans la conversation. Il faudrait peut-être qu’elle pense à répondre à Keila…

    « Hum… Je, j’ai. J’avais juste envie de quitter la ville un petit moment. De retrouver mes grands-parents. »

    Bon d’accord. Ce mensonge n’était pas terrible mais bon, cela aurait pu être une très bonne raison en espérant que Keila ne se souvienne pas que Rebekah aimait Coventry plus que n’importe quelle ville…





Danse sur un fond de Rock'n'roll & ta vie prendra son sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 240
date de naissance : 16/07/1995
date d'inscription : 01/05/2012
age : 23

bind the circle
situation: c'est compliqué
avec: Jayden McCarty et Tabatha Blackwell
avatar
M. Keila Smith
MessageSujet: Re: Deux amies réunies ft Rebekah Wakefield Dim 20 Mai - 21:01

    J’avais bien l’impression d’avoir appuyé sur un point sensible. Rebekah semblait hésitante. Ça avait peut-être un lien avec la vision que j’avais eu à son contact. La petite fille qui pleurait devait surement être elle. Mais bon, on ne s’était pas vues depuis un moment alors bon, je pouvais comprendre qu’elle ne veuille pas trop se confier. Oh, qu’est ce qu’il me tardait de retrouver notre complicité d’antan. On était comme des sœurs et là on se retrouvait telles deux étrangères. Je n’aimais pas ce sentiment de ne pas, enfin de ne plus, la connaitre.


« Hum… Je, j’ai. J’avais juste envie de quitter la ville un petit moment. De retrouver mes grands-parents. » Répondit Rebekah avec des trémolos dans la voix.

« Ah, ok » Dis-je en faisant un léger sourire.

    Et voilà que c’était encore tendu entre nous deux. Voilà qu’on ne savait plus quoi dire. Je mourrais d’envie de lui raconter en détails ce qui s’était passé ces deux dernières années. Je voulais partager mes secrets, mes peurs, mes sentiments. Mais je n’osais pas. C’était fou comment on s’était éloignées. Je voyais bien que Rebekah avait changé. Moi aussi j’avais changé d’ailleurs. Mais jamais je n’avais imaginé qu’on se serait retrouvées dans une pareille situation toutes les deux.


« Je me rappelle quand je partais en douce de chez moi pour venir te retrouver » Fis-je soudain, me replongeant dans d’heureux souvenirs « Qu’est ce qu’on s’amusait quand même. On faisait pas mal de bêtises aussi ! »

    Un rire s’échappa de ma bouche. On avait fait pleins de bêtises. Je me rappelle le jour où on s’amusait dans mon jardin et qu’on s’amusait à mettre le chat sous un jet d’eau. Il m’avait sauté dessus en me griffant le visage et j’étais tombée sur les massifs de fleurs de ma mère. Elle m’en avait beaucoup voulu d’ailleurs. Elle était très en colère. Bon c’était cruel de faire ça à un chat mais bon, on avait quoi, six ans ? Il y avait aussi le jour où on avait voulu avoir une cabane dans un arbre et qu’on était montées dans un arbre et qu’on y était restées coincées parce qu’on avait peur de redescendre. Je ne sais même plus qui nous avait sorties de là. Ou alors Rebekah était montée seule et était tombée et s’était cassé le poignet. Je ne sais plus. Je mélangeais un peu les souvenirs…


Spoiler:
 





Can't even speak about it, all my life on my head. Don't want to think about it, feels like I'm going insane. It can creep up inside you and consume you, a disease of the mind. It can control you, it's too close for comfort, your mind is in disturbia. It's like the darkness is the light. Faded pictures, it's like they talkin' to me. I feel like a monster. Release me from this curse im in. trying to maintain but I'm struggling. [size=7]♯ Disturbia ♪[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Deux amies réunies ft Rebekah Wakefield

Revenir en haut Aller en bas

Deux amies réunies ft Rebekah Wakefield

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the secret circle :: “ Education ” :: le lycee :: Couloirs et casiers-