the secret circle
Bienvenue, cher Invité

THE SECRET CIRCLE EST ACTUELLEMENT FERME. SI VOUS SOUHAITEZ NOUS RETROUVER OU APPRENDRE A NOUS CONNAITRE, REJOIGNEZ NOUS SUR NOTRE FORUM ONCE UPON A TIME http://www.once-upon-rpg.net/

NOUS VOUS ATTENDONS AVEC IMPATIENCE, BONNE AMBIANCE ET ACCUEIL CHALEUREUX GARANTI !

A bientôt peut être !




Partagez|

« Je lui parle...Je lui parle pas... Telle est la question. » [ Katniss ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: « Je lui parle...Je lui parle pas... Telle est la question. » [ Katniss ] Jeu 17 Mai - 21:06


KATNISS & KAEDEN

S amedi, 17 heures. Incapable de me concentrer correctement avec les cris qui résonnent dans la maison, je décide d'un commun accord avec moi-même de partir étudier au B'WELL coffee. Endroit où je pourrais enfin travailler tranquillement. Et puis...Je pourrais également en profiter pour admirer de loin ma Katniss, comme je le fais tout le temps. Elle y est employée. Je range ce dont j'ai besoin pour terminer mon énorme devoir trimestriel dans un sac à dos et descends dans le salon pour enfiler mes chaussures et sortir de là. Les hurlements de ma belle-mère et de mon père me donnent un mal de crâne terrible.
« Qu'est ce que tu fous, Denden ? » me demande mon frère, un muffin à la main.
« C'pas ton problème. »
« Tu vas à un rendez-vous galant ? »
Il rit et m'adresse un clin d'oeil. Je crois que j'ai hérité d'un frère stupide. Je lui vole son gâteau après avoir noué mes lacets et sort de la maison. Je m'installe dans ma minuscule voiture rouge, pose les mains sur le volant et prends une grande inspiration avant de démarrer.

Arrivé au café, je gare mon auto près du bâtiment. Quand je rentre à l'intérieur, je ressens une sensation de soulagement. Finis les cris, ici, c'est à peu près calme et puis les conversations normales sont apaisantes, ça change un peu de la maison. Une fois mes études terminées et mon diplôme en poche, je pourrais enfin déménager dans mon propre appartement. Un rêve qui se réalisera dans une ou deux années. Je m’assois à une table isolée dans un coin et sors mes affaires. Stylos, bouquins, cahiers et ordinateur. Je me concentre et commence à travailler avec ardeur. C'est seulement une petite heure plus tard que je lève la tête pour tenter d'apercevoir Katniss. Si je ne me trompe pas, elle doit être ici à servir les clients. Je balaye la salle du regard et c'est là que je la repère, toujours aussi belle. J'hésite à aller lui parler, comme toujours. J'ai peur qu'elle ne me reconnaisse pas. En attendant, je me lève pour aller commander un café au comptoir. Normalement, je devrais surveiller mon ordinateur que j'ai laissé seul sur la table mais je ne peux pas dévier mon regard de Katniss. Il serait peut-être temps de faire le premier pas, rester loin d'elle devient oppressant.
code by stitch
Revenir en haut Aller en bas
messages : 451
date de naissance : 07/12/1991
date d'inscription : 03/02/2012
age : 25

bind the circle
situation: célibataire
avec:
Katniss J. Darkholmes
MessageSujet: Re: « Je lui parle...Je lui parle pas... Telle est la question. » [ Katniss ] Ven 18 Mai - 0:28


« Je lui parle...Je lui parle pas... Telle est la question. »
Katniss J. Darkholmes & Kaeden A. Evans


Apprendre à réussir à faire mon boulot de serveuse correctement, ça n’avait pas été une mince affaire. Pauvre Mr. Blackwell, qui avait accepté de m’embaucher à mi temps après la mort de ma mère, et avait du user de toute sa patience pour que je finisse par réussir à traverser la boutique du comptoir jusqu’aux tables sans renverser le contenu du plateau sur quelqu’un - enfin, sur moi le plus souvent à vrai dire. Je n’étais pas la fille la plus adroite qui puisse exister, mais depuis trois ans, je commençais à m’y faire. Il serait temps, me direz vous !

Je n’aurais pas pu tomber sur meilleur patron. Bon, en même temps, je n’avais pas cherché loin pour ce job, étant donné qu’il était le père de ma meilleure amie, Tabatha. Sachant que suite à la mort de ma mère, les problèmes d’argent ne tarderaient pas, il m’avait gracieusement proposé de travailler pour lui, et me laissait souvent très libre sur mes horaires afin que je puisse m’occuper de ma sœur et aller à la fac. Bon, je tâchais de ne pas profiter de sa gentillesse non plus car ce n’était pas mon genre. Mais au moins je savais qu’en cas d’urgence, il me laisserait partir sans faire le difficile, se doutant que je ne demanderais pas à partir sans avoir une bonne raison. J’étais peut être un peu… fofolle, par moment, mais je savais être sérieuse quand il le fallait. Faire et dire n’importe quoi avec Tabatha, c’était un peu mon moyen de relâcher la pression entre mes obligations au boulot, à la maison avec ma petite sœur, à l’Université, et en tant que sorcière. Heureusement que Tabatha était là, j’aurais probablement tourné folle depuis longtemps sinon.

Je travaillais donc au B’Well en ce samedi après midi. J’étais arrivée à midi, et en avais pour jusqu’à 18h, ma journée de travail arrivait donc bientôt à sa fin, et je pourrais rentrer chez moi puis… manger, prendre un bon bain chaud, regarder un DVD et embêter ma sœur. Oui, c’était un bon programme. Mes devoirs pour l’Université attendraient le lendemain, j’avais la tête farcie et serai une véritable bonne à rien ce soir, c’était donc inutile que j’essaye de faire quoi que ce soit. Les samedi après midi étaient souvent des jours assez animés au B’Well, et maintenant que la fin d’après midi approchait et que tous les gens sortant du centre commercial avaient fini leurs allées et venues, on y voyait plus clair. Remarquant l’accalmie, Monsieur Blackwell m’avait envoyée à la cuisine aider Tabatha à la vaisselle et quand j’en ressorti, 18h était déjà passé. J’avais donc fait du rab, mais ça n’était pas bien grave. Saluant Mr. Blackwell, je récupérais ma veste et commençais à prendre la direction de la sortie lorsque mon regard se posa sur un visage qui était gravé dans ma mémoire…

Il m’avait sauvé la vie, cette nuit là… J’étais au milieu de la forêt, totalement inconsciente du danger qui me guettait, en train de pratiquer la magie quand un bruit derrière moi avait attiré mon attention. Je n’étais pas d’une nature à avoir peur de tout, et n’avais donc pas couru aussitôt. J’avais cherché la provenance de ce bruit, et mon regard était tombé sur deux jeunes hommes, dont l’un semblait avoir mon âge environ, et l’autre quelque peu plus âgé. Le plus jeune des deux m’avait fait signe de me sauver et n’étant pas plus bête que la moyenne malgré le paquet de bêtises que je pouvais sortir dans une conversation, j’avais assemblé les morceaux du puzzle. Des chasseurs. Autant vous dire que je n’avais aps trainé pour déserter les bois, m’assurant que personne ne me suive. Mais malgré mon empressement, mon esprit n’avait pas manqué de retenir le visage du jeune homme dont j’ignorais encore le prénom. Je ne l’avais pas revu depuis et aujourd’hui, il était là, devant moi, au comptoir. Il m’avait sauvé la vie, et la moindre des choses serait de l’en remercier, non ? Et puis, je voulais aussi savoir pourquoi il l’avait fait. Je ne pense pas que les chasseurs soient connus pour leur habitude à épargner leur victimes de la sorte. Je n’étais pas du genre à réfléchir pendant une demi heure avant de faire quelque chose si bien qu’avant que j’ai eu le temps de penser à ce que je pourrais bien lui dire, j’avais déjà commencé à me diriger vers lui. Il avait d’ailleurs le regard rivé sur moi, si bien que j’étais certaine qu’il m’avait lui aussi reconnue.

Arrivant près de lui, je lui demandais d’une voix décidée, même si j’ignorais encore quel tournant la conversation allait bien pouvoir prendre : « Hey… Je peux te parler s’il te plait ? » Je me voyais mal aborder le sujet au comptoir comme ça, alors que n’importe qui pourrait surprendre notre comversation. pas mal de sorciers - notamment ceux de mon cercle - fréquentaient le B’Well, mais quand même, ils n’étaient pas les seuls clients, et on n’est jamais trop prudents.
.



she has no idea. the effect she can have
I remember tears streaming down your face, When I said, I'll never let you go. When all those shadows almost killed your light. I remember you said don't leave me here alone. But all that's dead and gone and passed tonight... Just close your eyes, The sun is going down. You'll be alright, No one can hurt you now, Come morning light, You and I'll be safe and sound
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: « Je lui parle...Je lui parle pas... Telle est la question. » [ Katniss ] Lun 28 Mai - 18:15


KATNISS & KAEDEN

En me levant ce matin, je n'aurais jamais prédit que cette journée allait tourner dans l'extraordinaire. Pas l'extraordinaire que tout le monde connaît en côtoyant sorciers et fait magique divers. Juste l'extraordinaire ordinaire. La tartine qui tombe du bon côté, par exemple. Et là, c'était un cas carrément fantastique. Katniss venait de m'adresser la parole pour la première fois. « Hey… Je peux te parler s’il te plait ? ». Voilà, ce qu'elle m'a dit, ou plutôt demandé. J'espère qu'elle ne va juste pas vouloir savoir pourquoi je la regarde intensément ou pourquoi je la suis partout.J'ai tenté d'être discret pourtant. Prendre un air détendu et indépendant. Tu peux le faire, Kaeden !
« Euh, ouais ! » dis-je finalement avec un sourire. Un étirement de lèvre coincé, oui ! Je me frappe mentalement. « Je...Je suis installé à la table, là-bas. »
Je lui montre ma place du doigt. On me sert mon café et je paye directement. J'attends un instant. Je lui en propose un ou pas ? Si elle travaille ici, ce serait peut-être bizarre d'en commander un, pas vrai ? Je tente quand même. « Tu...tu veux quelque chose ? C'est la maison qui offre. »
Je suis débile ou quoi ?! C'est quoi cette expression ? Mon cerveau surchauffe. J'ai peur de ne pas faire les choses bien, de dire un truc stupide et sans intérêt, de passer pour un idiot. En plus, qu'est ce qu'elle va me dire ? « T'as les chaussettes dépareillées, en fait. » ou « Merci de m'avoir sauvé la vie, c'était un geste très généreux. Bon, je te laisse, salut. »
D'ailleurs à ce propos, je me suis toujours demandé ce qu'il se serait passé si je n'étais pas tombé amoureux au premier regard. En plus, je n'ai jamais vraiment cru au coup de foudre. Enfin, bref. Je lui aurais fait signe de s'en aller et puis voilà. Jamais je n'aurais pris de mes journées entières à la surveiller, à la protéger. Un jour, j'ai même eu l'impression de devenir un voyeur. Je crois que ma quête devienne malsaine. Si elle était au courant, et qu'on sortait ensemble, ce serait totalement normal. Si nous étions amis, se serait normal aussi, mais là...Pas d’inquiétude, je suis sûr que cette discussion nous rapprochera. Enfin, j'espère. Elle m'en doit une, n'empêche. Et je suis prêt à tout pour qu'elle m'apprécie. Ce moment est décisif. Je lui souris et lui désigne la table d'un geste de la tête avant de m'y diriger pour m'asseoir et...commencer à parler.
code by stitch
[/color]

HJ: Pardon de la qualité et de la longueur mais j'ai fait comme j'ai pu x)
M'en veux pas


Dernière édition par Kaeden A. Evans le Lun 11 Juin - 17:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
messages : 451
date de naissance : 07/12/1991
date d'inscription : 03/02/2012
age : 25

bind the circle
situation: célibataire
avec:
Katniss J. Darkholmes
MessageSujet: Re: « Je lui parle...Je lui parle pas... Telle est la question. » [ Katniss ] Mar 29 Mai - 23:15


« Je lui parle...Je lui parle pas... Telle est la question. »
Katniss J. Darkholmes & Kaeden A. Evans


C’était tout à fait moi ça. La reine du n’importe quoi, heureusement que j’avais suffisamment de bagou pour gérer une improvisation totale car j’avais la fâcheuse tendance d’agir sans réfléchir préalablement. Et c’est à cause de cette fâcheuse habitude que je m’étais dirigée vers le chasseur sans avoir la moindre idée de la tournure que prendrait la conversation. Au moins, il ne me prendrait surement pas pour une cinglée car au vue de la manière qu’il avait de me dévisager, il m’avait reconnue - j’étais sure, ainsi, de ne pas faire erreur sur la personne. « Euh, ouais ! » Me répondit-il lorsque je l’abordais, accompagnant ses paroles d’un sourire… Forcé ? Ou peut être était-il mal-à-l’aise, en fait ? Je n’étais pas non plus totalement à mon aise non plus mais j’avais l’avantage d’être assez culottée pour mettre ce malaise de côté et paraitre aussi à l’aise qu’un poisson dans son bocal. Au pire des cas, Tabatha ne serait pas très loin si j’avais besoin d’aide, et je doutais de toute façon qu’il risquerait une attaque au beau milieu du B’Well. Et puis… Il m’avait sauvé la vie, alors pourquoi s’en prendrait-il à moi maintenant ? « Je...Je suis installé à la table, là-bas. » Ajouta-t-il en me désignant du doigt une table un peu plus loin à laquelle se trouvaient son ordinateur portable et le reste de ses affaires.

Il était en train d’attendre qu’on lui serve un café, si bien que j’en profitais pour l’observer plus attentivement, essayant d‘être discrète - ce qui n‘avait jamais vraiment été ma spécialité. Même si je me devais de rester méfiante compte tenu de son statut de chasseur de sorciers, je ne pouvais nier qu’il était beau garçon. Pas très grand, certes, mais plutôt bien bâti avec de jolis yeux noisette. Bah quoi ? J’ai des yeux, c’est fait pour regarder, non ? Chasseur ou pas, je ne fais rien de mal après tout, je l’observe bien gentiment en attendant qu’on lui serve son café et même si je le trouvais beau garçon, qu‘est-ce que ça pouvait bien faire ? Ce n’était qu’une simple observation après tout, pas une demande en mariage. Ok, je lui étais redevable de m’avoir sauvé la vie, mais il ne faut pas exagérer non plus. « Tu...tu veux quelque chose ? C'est la maison qui offre. » Me proposa-t-il, me tirant de mes rêveries. « Hein ? » Demandai-je spontanément, avant que sa question ne fasse finalement le tour. « Oh, non merci. Ca fait déjà des années que je bois à l’œil ici, et puis j’ai déjà bu un café en cuisine tout à l’heure. » Répondis-je. Il fallait vraiment que je songe à arrêter de raconter ma vie. De toute façon, qu’il m’offre un café ou pas ne me changerait pas grand-chose, cela faisait déjà des années que je consommais à l’œil ici. C’est ça d’être la meilleure amie de la fille du patron, j’étais une vraie VIP.

Bref, il serait temps que mon esprit cesse de dévier de sujet sans arrêt, car si je continuais sur ma lancée il allait finir par partir en courant - ou au contraire, regretter de m’avoir sauvée après s’être aperçu que la sorcière qu’il avait laissée s’échapper n’était pas très nette. Oh, je pouvais dire des choses intelligentes de temps en temps, mais mon cerveau avait cette fâcheuse habitude de tourner à deux cent à l’heure et après cette journée de boulot, il était un peu en roue libre car j’avais la tête farcie. Mais maintenant que j’avais enfin le jeune homme - dont j’ignorais toujours le nom d’ailleurs - sous la main, il fallait que je parvienne à obtenir des réponses à mes questions. Il me désigna la table qu’il m’avait indiqué un peu plus tôt une fois qu’on lui eu servi son café, et je l’y accompagnais donc cherchant comment j’allais bien pouvoir aborder le sujet. Je m’installais face à lui, le laissant reprendre place face à son ordinateur, et le dévisageais un instant, cherchant par ou commencer. Je n’étais pas du genre à tourner autour du pot pendant une demi heure, mais je devais rester prudente tout de même, au cas où quelqu’un autour surprenne notre conversation. Les remerciements, c’était déjà un bon début non ? Après tout, si il n’avait pas été là et ne s’était pas arrangé pour me laisser le temps de fuir, je ne serais peut être plus de ce monde pour en parler aujourd’hui. « Merci pour l’autre jour. » Dis-je donc sans autre préambule. Cela n’effaçait en rien la dette que j’avais envers lui, certes, mais c’était un début respectable, non ? « Si tu n‘avais pas été là… Enfin, je te fais pas un dessin, tu sais très bien ce qui se serait passé. Mais il y a un truc que je comprends pas… » Ajoutai-je, fronçant légèrement les sourcils, concentrant toute mon attention sur lui. « Pourquoi ? Tu sais ce que je suis et… enfin, les gens comme toi et les gens comme moi sont pas vraiment connus pour se faire de cadeaux. » J’étudiais attentivement son attitude en attendant sa réponse, à l’affut du moindre mensonge. Les relations entre sorciers et chasseurs avaient abouti à de nombreux massacre, je n’avais donc pas besoin de rentrer dans le détail pour qu’il comprenne où je voulais en venir, ni pourquoi je voulais me montrer prudente. Cela expliquait d’ailleurs que j’ai omis de me présenter. C’était volontaire parce que de un, mon prénom était sur le badge que je portais en travaillant ici et qui trônait toujours sur mon t-shirt, et de deux, le moins il en savait, le plus j’étais en sécurité et il en allait de même pour ma sœur. Je n’étais pas la seule à prendre en compte dans cette équation et je voulais lui faire courir le moins de risques possibles. Au moins temps que j’ignorais les vraies intentions du jeune homme, en tout cas. Peut être son petit manège n’était qu’une manipulation de plus, et j’avais beau être impulsive, je ne me laissais pas berner facilement.

comme je t'ai dis par MP, si c'est trop pourri dis le moi, je suis en mode zombie là lol je file au dodo. je modifierai si tu trouve ça pourrav, j'ai pas toute ma tête là.



she has no idea. the effect she can have
I remember tears streaming down your face, When I said, I'll never let you go. When all those shadows almost killed your light. I remember you said don't leave me here alone. But all that's dead and gone and passed tonight... Just close your eyes, The sun is going down. You'll be alright, No one can hurt you now, Come morning light, You and I'll be safe and sound
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: « Je lui parle...Je lui parle pas... Telle est la question. » [ Katniss ] Lun 18 Juin - 2:13


KATNISS & KAEDEN

Après avoir demandé à Katniss si elle avait envie de boire quelque chose, elle répondit exactement ce que j'étais en train de penser quelques minutes avant. Bien sûr que c'était ''à volonté'' pour elle puisqu'elle travaillait ici. Enfin, bref, je lui souris et me dirigeai vers la table sur laquelle je m'étais installé. Katniss prenait place en face de moi tandis que je fermai mon ordinateur. « Merci pour l’autre jour. ». J'haussai les épaules, essayant de prendre un air indifférent.
« Pas de problème. »
Voilà, c'était bien ce que j'avais prédit. En même temps...c'était une situation tout à fait normale si on retirait tout ce qui était ''sorcier", "chasseur", "mort" et "super-héros". Je lui avais rendu service, elle me remerciait. C'est comme ça qu'était formée la politesse, pas vrai ? Alors pourquoi, nom de dieu, j'avais envie de sauter de joie pour fêter le fait qu'elle ne m'est pas oublié ? « Si tu n‘avais pas été là… Enfin, je te fais pas un dessin, tu sais très bien ce qui se serait passé. Mais il y a un truc que je comprends pas… » continua-t-elle.
Je plissai les yeux, signe d'incompréhension chez moi mais ne relevai pas, attendant la suite de sa phrase. « Tu sais ce que je suis et… enfin, les gens comme toi et les gens comme moi sont pas vraiment connus pour se faire de cadeaux. ».
C'était LA question piège. Je n'en avais vraiment aucune idée moi-même. Pourtant, je souhaitais absolument lui donner une réponse.
« Parce que... »
J'exagérais. C'est pas que je ne savais pas la raison mais c'était que je ne voulais pas lui dire. Autant...bricoler une excuse vite fait sur ce qui se rapproche de la réalité.
« Je veux pas être un chasseur. »
J'ai dit une excuse, pas un secret ! Est-ce que, cher cerveau, se serait trop demander de me laisser commander ? J'inspirai profondément, la fixant intensément.
« Enfin, j'veux dire, tu étais là, seule, et mon frère voulait me montrer comment on tuait une...quelqu'un comme toi, Katniss. Quand je t'ai vu, je me suis dis que t'avais pas le droit de mourir. Pas comme ça. Alors...voilà, je t'ai sauvé. »
J’espérais qu'elle accepte cette réponse, je ne voulais pas donner plus d'explications. Je lui souris de nouveau et bu une gorgée de mon café. Je n'avais vraiment pas envie qu'elle s'en aille. J'inventerais des millions de façons de la retenir ici, si il le fallait.
« Au fait, je m'appelle Kaeden. Enchanté. » annonçai-je en lui tendant la main.
Avec tout ça, j'avais carrément oublié de me présenter. Ça pourra être toujours utile si...on décidait de continuer à se fréquenter...On sait jamais.
code by stitch

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
messages : 451
date de naissance : 07/12/1991
date d'inscription : 03/02/2012
age : 25

bind the circle
situation: célibataire
avec:
Katniss J. Darkholmes
MessageSujet: Re: « Je lui parle...Je lui parle pas... Telle est la question. » [ Katniss ] Mar 19 Juin - 17:13


« Je lui parle...Je lui parle pas... Telle est la question. »
Katniss J. Darkholmes & Kaeden A. Evans


J’avais horreur de devoir quoi que ce soit à qui que ce soit. Pourtant, je devais énormément au jeune chasseur. J’aurais pu jouer les fanfaronnes et dire que je ‘men serais très bien sortie sans lui, que je savais depuis le début qu’ils étaient là… Mais ce n’était pas mon genre. Même si je l’avais fais, j’aurais su au fond de moi que si j’étais encore là, c’était grâce à lui. Il était donc normal que je souhaites le remercier, mais mon tempérament curieux me poussait à vouloir savoir pourquoi. Après tout, si je devais me sentir redevable envers lui pour le restant de mes jours, autant savoir pourquoi il avait prit le risque de me sauver la vie, quitte à lui-même avoir des problèmes derrière.

C’est pourquoi, après l’avoir remercié, je lui avais clairement demandé pourquoi il avait fait ça; Enfin, clairement… Je lui avais demandé, sans prendre le risque de me faire repérer comme sorcière par tout le reste des clients du B’Well. Ok, l’endroit était très fréquenté par les sorciers - les sorciers de mon cercle, par exemple, trainaient régulièrement ici - mais il y avait aussi pas mal d’humains on ne peut plus normal, qui n’avaient pas le moins du monde besoin de savoir que des sorciers se baladaient incognito au beau milieu de la ville… Et du reste du monde.

Il ne sembla pas tout de suite voir où je voulais en venir lorsque je commençais à en venir au fait, mais je l’éclairai bien vite. Il sembla d’ailleurs quelque peu déstabilisé par ma question, mais de toute façon, qu’est-ce qui n’était pas déstabilisant dans toute cette histoire ? Tout d’abord, un chasseur qui sauve une sorcière, puis les deux qui se retrouvaient à discuter comme si de rien n’était devant une tasse de café. Et puis, je n’étais pas vraiment habituée à discuter avec les chasseurs. Je n’en avais encore jamais directement rencontré car à vrai dire… je les fuyais comme la peste. Que croyez vous, je tiens à ma vie quand même moi !

« Parce que… » Commença-t-il, incertain. J’attendis patiemment qu’il se décide, m’accoudant légèrement sur la table à laquelle nous étions assis. « Je veux pas être un chasseur. » Avoua-t-il finalement. Le moins qu’on puisse dire, c’est que cette réponse me surpris, ce qui du se lire sur mon visage. Je me redressais légèrement pour écouter attentivement la suite de ses explications. « Enfin, j'veux dire, tu étais là, seule, et mon frère voulait me montrer comment on tuait une...quelqu'un comme toi, Katniss. Quand je t'ai vu, je me suis dis que t'avais pas le droit de mourir. Pas comme ça. Alors...voilà, je t'ai sauvé. » Hum, alors j’étais sensée servir de cobaye ? Sympathique comme frangin… Jamais il ne me viendrait à l’idée de me servir d’un humain comme cobaye pour montrer un sort à ma sœur une fois qu’elle aurait commencé à développer ses pouvoirs. C’était quoi ces façons de faire ? Je pouvais bien comprendre que le jeune homme ne voulait pas être un chasseur. Si son frère en était un, je pouvais supposer que c’était un truc de famille, un peu comme une tradition - tuer des gens, quelle tradition vraiment… - tout comme je tenais ma sorcellerie de ma mère. Certains sorciers ne voulaient même pas de leurs pouvoirs et auraient préféré naître totalement normaux. Mais on ne choisi pas vraiment son héritage familial. Fort heureusement pour moi, être une sorcière me convenait parfaitement. Enfin, ça me convenait temps qu’on n’essayait pas de me tuer pour ça. Ou pour quoi que ce soit d’autre à vrai dire.

« Au fait, je m'appelle Kaeden. Enchanté. » Se présenta-t-il, me tendant la main. J’hésitais un instant et la pris dans la mienne, me présentant à mon tour « Et moi Katniss. Mais tu as l’air d’être déjà au courant, vu que tu m’as appelée par mon prénom tout à l’heure. » Remarquai-je. Que croyez-vous, j’ai beau être un peu tête en l’air, j’écoute quand on me parle et je retiens plus de choses que ce que l’on pourrait penser. Et une chose était certaine, j’allais retenir le prénom de ce jeune chasseur. Kaeden… « Pour en revenir à ton frère, qui m’a l’air tout à fait… charmant » Ajouta-je, ne prenant même pas la peine de cacher le sarcasme dans ma voix « J’espère pour lui qu’il n’a pas l’intention de venir rôder par chez moi. Je suis pas du genre à tuer quelqu’un, mais je sais me défendre. » L’averti-je. Je n’étais pas méchante, mais je ne manquais pas de caractère et si je voyais un chasseur tourner autour de chez moi ou autour de ma petite sœur, je ne me gênerai pas pour m’occuper de son cas. « En tout cas, merci encore… je sais que je l‘ai déjà dis et qu‘au final, ça te change pas grand-chose mais… Je sais pas comment te remercier autrement qu‘en te le répétant 50 fois. » J’aurais voulu faire quelque chose pour le remercier, mais j’ignorai quoi. Ce n’était comme si j’étais une grande habituée de ce genre de situations mais après tout, qui l’est.



she has no idea. the effect she can have
I remember tears streaming down your face, When I said, I'll never let you go. When all those shadows almost killed your light. I remember you said don't leave me here alone. But all that's dead and gone and passed tonight... Just close your eyes, The sun is going down. You'll be alright, No one can hurt you now, Come morning light, You and I'll be safe and sound
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « Je lui parle...Je lui parle pas... Telle est la question. » [ Katniss ] Aujourd'hui à 2:11

Revenir en haut Aller en bas

« Je lui parle...Je lui parle pas... Telle est la question. » [ Katniss ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Désormais, Mack parle !
» ESPAGNOL ET LE LINGALA
» Gauri parle de SRK...interview de 2000
» Shahrukh parle de son père
» Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the secret circle :: “ Coventry ” :: les restaurants & bars :: B'WELL coffee-