the secret circle
Bienvenue, cher Invité

THE SECRET CIRCLE EST ACTUELLEMENT FERME. SI VOUS SOUHAITEZ NOUS RETROUVER OU APPRENDRE A NOUS CONNAITRE, REJOIGNEZ NOUS SUR NOTRE FORUM ONCE UPON A TIME http://www.once-upon-rpg.net/

NOUS VOUS ATTENDONS AVEC IMPATIENCE, BONNE AMBIANCE ET ACCUEIL CHALEUREUX GARANTI !

A bientôt peut être !




Partagez|

Confrontation (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
messages : 119
date d'inscription : 19/05/2012

bind the circle
situation: aucun
avec:
avatar
Andrew S. Kennedy
MessageSujet: Confrontation (terminé) Dim 20 Mai - 23:09

Qu'il y a t'il de plus étrange qu'une balade près d'un lac seul en pleine nuit? Je vais vous le dire, apprécier cette solitude pourtant forcée, ça ne fait qu'illustrer parfaitement ma vie jusqu'à présent, une vie de solitude, pitoyable et vide. Certes elle n'avait pas toujours été ainsi, il fut un temps où j'étais quelqu'un, même mort, une sorte de chevalier servant version suceur de sang. Mais ce temps était bel et bien révolu, le démon qui m'habitait ne faisait que sombrer ma vie plus qu'elle ne l'était déjà, toujours un peu plus. Mais quelle importance? Après tout, la vie d'un vampire a-t'elle réellement de la valeur? Sommes-nous capables de faire quelque chose pouvant changer des vies à part les prendre?

Même si je dois dire que je ne suis qu'un pathétique monstre ne supportant pas ce qu'il est devenu, ne supportant même pas sa vie. Et oui, dans ce sens, l'on comprend bien mieux pourquoi un démon m'a choisi pour me posséder, et ainsi profiter de mes pouvoirs en plus des siens. Je suis certain que si mes congénères me voyaient, ils tenteraient de me tuer sur le champ pour laver le déshonneur que je fais à la race pourtant supérieure des vampires. Et oui, pour nous, être sous l'emprise de quoi que ce soit est une insulte, c'est nous rabaisser au niveau des loups ou des êtres humains.

Aussi, ne soyez pas surpris que je vous traite comme une sous-race, c'est ce que vous êtes pour nous, c'est rien de vraiment personnel, faut nous comprendre, vous ne considérez pas votre steak comme cous considérez un homme ou une femme, et c'est logique non? Et bien il en va de même pour nous, nos émotions sont déjà exacerbées, alors si en plus on en vient à vous considérer ne serait-ce qu'un peu de respect, je ne vous raconte pas le taux de dépressions parmi la population de morts vivants. Enfin quoi qu'à ce moment là, beaucoup seraient comme moi possédés, les démons sauteraient sur l'occasion.

Bref, vous n'êtes surement pas là pour connaitre mes états d'âme, et encore moins ceux de mes congénères, et bon sang ce que je vous comprends, car il ne doit rien y avoir de plus désespérant que ça croyez-moi. Donc, je me trouvai là, à me balader tranquillement dans le parc, le tout devant un joli petit lac qui avait vraisemblablement le don de m'apaiser et de souffler un peu, la bestiole dans mon crâne n'aimait pas cet endroit et me foutait la paix lorsque j'y étais, et je dois dire que bien que j'ai la flemme de le combattre, ça fait quand même du bien quand il ferme sa gueule celui-là.

Suis-je l'un de ces fameux gentils vampires qui défendent les humains? Non, il ne faut pas rêver aucun de nous n'est comme ça et si nous le faisons ça nous passe vite croyez-moi. Nous sommes des idiots se manquant des loups et des hommes pour leur tendance à se laisser aller complètement à leurs pulsions, alors que finalement nous aussi faisons exactement la même chose. Non, je dirais que je suis plus un simple vampire flemmard, complètement blasé de voir l'horreur en ce monde, avant j'avais été un guerrier, je me battais, mais à présent, à quoi bon me battre?

J'allais de toutes façons mourir dès que le truc qui m'avait piqué mon corps n'aurait plus besoin de moi, je mettrai enfin fin à mon calvaire. Car ne vous imaginez pas que mon démon ait choisit Alex et non Aria comme adversaire pour rien, Alex avait été mon ami, et chaque fois qu'il nous combattais, ça ne faisait que me faire souffrir un peu plus, laissant plus de libertés au parasite en moi. Tandis que j'étais perdu dans mes pensées, je sentis une odeur familière, qui me réveilla de ma torpeur, aussi, je me mis immédiatement sur mes gardes.


" C'est pourtant pas la pleine lune, vous allez nous lâcher un jour?... "



Spoiler:
 


Dernière édition par Andrew S. Kennedy le Mar 7 Aoû - 19:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 188
date de naissance : 19/09/1987
date d'inscription : 17/05/2012
age : 31
avatar
Kaleb MacCall
MessageSujet: Re: Confrontation (terminé) Lun 28 Mai - 15:57

La journée touchait enfin à son terme, j’avais passé le plus clair de mon temps à bricoler sur le toit du taudis que je venais de m’offrir. Évidemment la demeure avait eut un certain cachet par le passé. Mais j’affectionnais particulièrement les traces de bonheur perdu, détruites par le temps. Pourquoi ?

C’est pourtant simple, vous y trouviez les traces d’un bonheur effacé, la paix quelque part perdue entre la déchirure d’une vie perdue et d’une histoire oubliée. Le bois, les pierres pouvaient parler si vous tendiez correctement l’oreille. Il n’était pas évident de trouver la beauté, mais elle était là, cachée par le temps, l’oubli ou simplement la souffrance. Le temps passé n’effaçait jamais les malheurs, les joies, non il restait toujours une marque, un mot gravé dans un simple tronc souligné d’un cœur. N’avez-vous pas des souvenirs face à certaines bâtisses ? Quand vous longer la rue des années plus tard et visualisez un moment de votre vie ou de ceux qui vous sont chers ?

J’avais pour ma part plus qu’à mon tour vu mes parents se serrant dans les bras devant la Mairie ou un jour d’hivers ils avaient échangés leurs consentements. J’avais revu l’enfant naïf courir sur les terrains de sport ou simplement chanter sous la pluie avec un ami lors d’une soirée trop bien arrosée. J’avais regretté ce temps passé qui ne restait que dans ma mémoire et serait oublié après mon passage. Cette maison fut simplement une piqure de rappel, elle ressemblait trait pour trait à la demeure qui avait vue ma mort. Enfin ma mort, un bien grand mot pour certains, vu que je foulais encore la poussière de ce monde. Ce soir maudit où la douleur avait annihilée mon passé, détruit cassure après cassure les os de mon corps, comme la personne que j’avais été.

Qui d’autre qu’un fou aurait acheté une maison perdue au milieu de voyous, de loubards, une demeure qui à l’époque de sa grandeur avait du surement resplendir sur le quartier. J’avais donc fini par délaisser mes outils pour tenter de me détendre entre deux zones humaines. J’aurai tout aussi bien pu prendre le large par la forêt voisine à terrain vague qu’était encore le jardin. Mais allez savoir pourquoi en cette veille de pleine lune, j’avais préféré me rappeler les belles choses que l’humanité était encore capable de produire.

J’avançai donc au gré de rues, de terrains vagues en parc quand soudainement un parfum répugnant me parvint, un mélange de musque et de mouffette qui ne pouvait pas tromper sur la provenance.

A présent sur mes gardes je contemplais le petit lac en contre bas du chemin de terre. Les sous bois ne laissaient entrevoir que la lumière des réverbères sur ce qui semblait être une étendu d’eau calme.

Tout en faisant un peu abstraction à la mouffette qui se trouver à son bord, je tenter de garder mon calme et de contempler le paysage. Apparemment la bestiole, n’était pas la pour tailler une bavette, mais semblait toute disposée à lancer une sorte de discussion. Son air de ne pas y toucher, un brin je suis monsieur et toi le cabot, me fit grincer des dents avant même notre premier échange.

" C'est pourtant pas la pleine lune, vous allez nous lâcher un jour?... "

Un sourire illumina mon visage, je ne me trompais donc pas, vampire et prétentieux était donc du même acabit, voir indissociable.

« Disons que nous n’avons pas besoin de pleine lune pour chasser les ordures qui empestent le voisinage. Et qu’à défaut d’être en mode pleine lune, je fais mon job d’éboueur et toi de sac à putréfaction. »

J’avançai d’un nouveau pas, je n’avais pas peur de ce vampire, son odeur pouvait bien me signifier son grand âge, j’en restais pas moins un vrai poison pour lui.


.
♦️ Kaleb Mac Call
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mystere-de-mystic-fa.vampire-legend.net/
messages : 119
date d'inscription : 19/05/2012

bind the circle
situation: aucun
avec:
avatar
Andrew S. Kennedy
MessageSujet: Re: Confrontation (terminé) Lun 28 Mai - 21:05

Il est curieux de voir comme parfois l'attitude des gens souhaitant cacher à tout prix leur faiblesse ne fait que trahir ces dernières de la plus absurde des façons qui soit. Je ne vais pas les juger en traitant ces personnes de pauvres petits moutons perdus dans leur envie d'être différents mais qui pourtant ne parviennent au final qu'à être comme les autres, de la bouffe pour vampires. Je sais, je sais, je dis ça parce que je bouffe tout et n'importe quoi, même des caniches immortels, mais avouez que mis à part la fin qui n'est vraie qu'en partie pour tout le monde, j'ai complètement raison sur le reste.

Votre véritable problème mes chers sacs à viande, euh je veux dire mes chers petits mortels, c'est vos ancêtres qui ont pondu une sorte de système pour soit-disant vivre en communauté et ensuite vous ont intégré bien au fond de vous le respect des traditions. Alors qu'en réalité c'était purement et simplement pour que certains aient beaucoup plus de pouvoir sur les autres, bref une belle connerie qui arrive même à nous emmerder nous, les immortels.Qui suis-je pour juger me direz-vous, et vous aurez raison de vous poser cette question, après tout mon âge aussi élevé qu'il soit ne me dispense pas d'avoir moi aussi été manipulé de la sorte.

Seulement moi, contrairement à vous, j'ai vu cette soit-disant évolution dont on ne cesse de parler, peut importe l'époque. Et ce que j'ai constaté, c'est qu'au final, même si le monde change de décor, au final c'est simplement le même, on a juste changé la déco. Peut-être que certains d'entre vous deviendront immortels et comprendrons que je ne dis que la vérité, au lieu d'écouter ces imbéciles d'historiens qui ne cherchent que les différences entre les époques et n'y trouvent aucun point commun entre elles pour la simple et bonne raison qu'ils ne lisent que ce que l'on bien qu'ils lisent et étudient. L'histoire est toujours écrite par le vainqueur, et c'est donc toujours lui au final qui décide de comment elle s'est déroulée.

Bref, ce n'est pas vraiment le sujet, il est inutile que je m'étales d'avantage sur le sujet, et avec votre éducation, j'avoue que je serai surpris et un peu déçu que vous preniez ce que je dis pour argent comptant. Car ça voudrait dire que vos ancêtres, et les miens aussi au passage, en plus d'être de parfais abrutis et enflures de premières, étaient en prime des incompétents. Bon, j'étais donc tranquillement installé au bord du lac, contemplant son calme, véritable trésor dans le monde d'aujourd'hui, lorsque l'odeur familière d'un manque d'hygiène certain s'était portée à moi. L'odeur familière d'un de ces foutus caniches lunatiques quoi.

" Ordures?...Voila une façon très poétique de voir les vampires...mais j'avoue qu'on ne doit pas sentir la rose pour vous, après tout on a déjà tellement de mal à se supporter nous-même...pour ce qui est du sac à putréfaction en revanche, restes poli veux-tu, il ne me semble pas encore qu'on se connaisse assez pour se juger, je ne t'ai pas encore traité de caniche, sac à puce, barbecue, sac à viande ou autre...tu ferais mieux d'éviter de nous provoquer ainsi, tu t'en es peut-être sortis jusqu'à présent, mais les anciens comme moi n'hésitent pas à vous bouffer, ça décuple nos forces pendant des semaines entières, crois-tu réellement qu'on vous chassait uniquement pour le poison contenu dans votre salive par le passé?...Bref, tu ne t'attendais pas à tomber sur un ancien, sinon tu aurais attendu la pleine lune, vous êtes tous lunatiques et un peu fous sur les bords, mais surement pas suicidaires...donc que veux-tu? Si tu avais envie de me tuer tu serais déjà en train d'attaquer pour me tester, après tout, vu l'odeur de verveine que tu dégages, j'imagine qu'en plus d'être loup tu es chasseur..."

C'est le moment que je choisis pour allumer ma cigarette un peu spéciale, pour ceux qui ne voient pas de quoi je parle, alors continuez de l'ignorer il n'est pas plus mal pour vous que ce soit ainsi. Pour ceux qui comprennent vous vous dîtes qu'après tout je suis immortels, et que l'éternité c'est long, donc qu'il est normal que je consommes le fléau des humains puisque personnellement je n'y risque strictement rien. Et bien détrompez-vous, ce n'est pas par plaisir que je prenais cette merde, c'était le seul truc qui me permettait de m'évader sans rien perdre au niveau de mes réflexes.

Je toisai à présent mon interlocuteur, et la vitesse de ses battements de coeur trahissait son âge, les anciens chez les loups apprenaient inconsciemment à réguler ces derniers pour qu'ils soient similaires à ceux d'un humain. Donc, c'était un jeune homme que j'avais en face de moi, et pas n'importe qui, un chasseur, il sentait tellement la verveine que je savais sans même le toucher que ça faisait des années qu'il en consommait régulièrement, bref, je le trouvais intriguant quoi. Ben oui, c'est pas tous les jours qu'on rencontre ce genre de personne, plus tard il deviendrait probablement très puissant, peut-être enfin quelqu'un qui puisse me tuer, même sous l'emprise du démon.

" Tu n'es pas quelqu'un de banal toi, désolé que tu sois devenu un ennemis de ton clan...car tu étais chasseur avant d'être loup je suppose...moi c'est Drew, Drew Kennedy...et je sais pas si je suis enchanté de te rencontré, mais intrigué ça c'est certain...tu devrais fuir, si un chasseur te trouves et découvres ce que tu étais avant d'être loup, tu deviendras l'ennemis public numéro 1, et cette ville est infestée de ces fanatiques qui ne voient le monde qu'en noir et blanc et non en gris...dire qu'au début ils étaient sensés nous servir, ils ont bien grandis depuis les tous premiers vampires, bien sur je ne suis pas assez vieux pour avoir été là à ce moment là...mais je dois te saouler plus qu'autre chose non? "



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 188
date de naissance : 19/09/1987
date d'inscription : 17/05/2012
age : 31
avatar
Kaleb MacCall
MessageSujet: Re: Confrontation (terminé) Dim 3 Juin - 14:03

L’orgueil, voila un problème récurant chez certaines espèces, un problème tel que certains pensaient en tirer une force. Un problème parmi la montagne de galets que les races cumulaient. Pour ma part j’estimais ces péchés capitaux comme dangereux. Ne vous détromper pas !

Je ne m’estime pas au dessus des autres ou plus vertueux, là encore ce serait faire preuve d’aveuglement et de bêtise pure. J’estime juste que le plus pénible des péchés que tout autre doit combattre et non penser être une force est le péché d’orgueil, mais malheureusement pour celui qui en est affligé, c’est l’aveuglement le plus large. La vanité lui colle des ornières si lourdes qu’il ne voit plus que son propre nombril et évidement pense que le monde gravite autour de ce dernier. Oubliant presque qu’en face, d’autres ont des expériences de vie, plus ou moins pénibles faisant d’eux aussi des créatures à redouter. Evidemment l’âge, la sagesse peuvent conduire à se penser plus rusé, plus grand que le gamin, et ainsi de suite. En sommes dès que je me retrouvais face à un vampire malade de ce péché, je me retrouvais sur les bancs d’école révisant la fable de la fontaine du lièvre et de la tortue. Je me rappelais la morale du fanfaron et me demandais si ce dernier allait me faire la grâce de me prendre pour un âne. Mais malheureusement la plupart de ses congénère à canines dérivaient de la souris violente des cavernes, nous prenaient pour des abrutis et finissaient toujours par chercher comment nous tenir en laisse.

Franchement, avions-nous des tronches à jouer dans Lassie chien fidèle. Imagine t’il une seconde que rien que l’idée était un affront ? Enfin sa première salutation me démontra qu’une fois de plus j’étais face à une chauve souris centenaire qui pensait qu’avec un nonos il me materait en quelques secondes, chrono en mains. J’en étais presque blasé, on pouvait parler des canidés, mais les lézards à canines étaient bien moulés tous dans le même plat. On prend de haut et on s’étonne que tous les loups nous en veuillent.

" Ordures?...Voila une façon très poétique de voir les vampires...mais j'avoue qu'on ne doit pas sentir la rose pour vous, après tout on a déjà tellement de mal à se supporter nous-mêmes...pour ce qui est du sac à putréfaction en revanche, restes poli veux-tu, il ne me semble pas encore qu'on se connaisse assez pour se juger, je ne t'ai pas encore traité de caniche, sac à puce, barbecue, sac à viande ou autre...tu ferais mieux d'éviter de nous provoquer ainsi, tu t'en es peut-être sortis jusqu'à présent, mais les anciens comme moi n'hésitent pas à vous bouffer, ça décuple nos forces pendant des semaines entières, crois-tu réellement qu'on vous chassait uniquement pour le poison contenu dans votre salive par le passé?...Bref, tu ne t'attendais pas à tomber sur un ancien, sinon tu aurais attendu la pleine lune, vous êtes tous lunatiques et un peu fous sur les bords, mais surement pas suicidaires...donc que veux-tu? Si tu avais envie de me tuer tu serais déjà en train d'attaquer pour me tester, après tout, vu l'odeur de verveine que tu dégages, j'imagine qu'en plus d'être loup tu es chasseur..."

Dans le font je n’allais pas m’en plaindre non plus, après tout cette connerie en faisais plonger dans l’idée que leur superbe les rendait forcément plus puissant que l’abruti d’en face que je représentais.

J’en souriais même plus, j’en avais presque pitié, je ne me prenais pas pour supérieur loin de la, mais pendant qu’ils étaient eux-mêmes assurés de leur toute puissance, j’étudiais chaque possibilité pour atteindre mon but. J’avais même délaissé l’idée des pieux ou autres armes, préférant le combat au corps à corps. Dans le font, à quoi bon ? M’affliger de bois quand je sais que la force et la vitesse sont égales. Il avait ses canines, j’ai les miennes, il peut me ponctionner du sang, je ne lui souhaite pas que l’idée me traverse de lui prendre du siens. Son cœur arraché comme le miens donnerais le même souci au final. Quand aux conneries d’hypnoses, ça ne marche que sur les humains donc la verveine que j’avais en sachet sur le porte clé de ma moto n’était là que pour donner le change aux jeunes vampires n’aillant jamais croisé un de mes semblables. Une simple ruse pour jouer les victimes avant de m’en occuper moi-même.

Oh je sais, c’est pas mignon, mais qui a dit que leurs chasses étaient vertueuses ? L’âne aux yeux vitreux qui s’est fait hypnotiser pour suivre comme un cochon, près à passer à la broche et ne vouerait son salut qu’à un groupe sanguin différent que le groupe fétiche du vampire. Non sérieusement la chasse c’est pas fait pour les crétins qui suivent tous les code d’honneur.

" Tu n'es pas quelqu'un de banal toi, désolé que tu sois devenu un ennemis de ton clan...car tu étais chasseur avant d'être loup je suppose...moi c'est Drew, Drew Kennedy...et je sais pas si je suis enchanté de te rencontré, mais intrigué ça c'est certain...tu devrais fuir, si un chasseur te trouves et découvres ce que tu étais avant d'être loup, tu deviendras l'ennemis public numéro 1, et cette ville est infestée de ces fanatiques qui ne voient le monde qu'en noir et blanc et non en gris...dire qu'au début ils étaient sensés nous servir, ils ont bien grandis depuis les tous premiers vampires, bien sur je ne suis pas assez vieux pour avoir été là à ce moment là...mais je dois te saouler plus qu'autre chose non? "

J’allai finalement me placer contre l’un des chênes, écoutant ses divers hypothèses sur ma vie et ce qui en avait découlé. Ainsi pour lui, j’étais un paria dans ma propre fratrie, le seul souci dans son raisonnement était que ce soit du côté de ma mère, chasseur de père en fils, de mère en fille, ou du côté de mon père, lycaon et chasseur aussi. Je n’étais le paria que par choix, je n’avais simplement pas admis qu’on me cache ma nature avant qu’il ne soit trop tard. Avec le temps je me raisonnais en pensant qu’ils avaient simplement voulu me donner un semblant de vie normale avant l’heure fatale. Mais ce qu’ils n’avaient pas réalisé, c’est que la douleur n’en serait que plus brutale. Enfin je repoussai les souvenirs et ne le lâchai pas du regard. Repensant à mon cousin et à la petite aria. Enfin petite, vue les formes charmeuses, plus aussi gamine que cela. Une nouvelle fois j’avais presque envie de rire tellement il touchait du doigt la vérité sans vraiment la comprendre. Devais-je l’éclairer, ou le laisser marcher autour du pot ?

« Le souci dans ton raisonnement Drew, c’est que je ne suis le paria de personne et ici je n’ai pas à fuir ces fanatiques, pas plus que mon clan. Mais il est aimable te t’inquiéter du devenir d’un loup, j’avoue que j’en ferais pas autant pour ta personne. Cependant, bravo pour l’analyse psycho-médicale, je vais donc à mon tour te délivrer un conseil si tu le permets … »

Je récupérai une pierre au sol et la lançai en ricochés sur le lac, délaissant le vampire, il ne servait a rien de le détailler visiblement, nous étions partis pour échanger des banalités et des avertissements. Et je n’aimais pas combattre les soirs de lune montante. Cela ne faisait qu’avancer les mutations et trois jours me suffisaient amplement, il connaissait apparemment notre mode de fonctionnement et n’avait aucune envie de jouet les martyrs.

« Les apparences ne sont pas toujours ce qu’elles paraissent, ton grand âge a du surement te le démontrer plus d’une fois, tu aurais donc tord de te fier à ce que je te laisse voir de ma personne. Et croire que je suis de ces gentils toutous qui fuiraient au moindre problème avec les poches remplies de morceaux de bois. Non désolé mais très peu pour moi, comme tu l’a deviné je suis né pour la chasse et les Powels ne me feront rien, ce qui n’est peut être pas réciproque pour ta personne »

J’avançai d’un pas et lui tendis la main, être ennemi n’empêche pas d’être polis. « Kaleb Mac Call » j’attendais à présent de voir ce que Drew allait faire. Un brin amusé par le palabre idiot de cette rencontre.


.
♦️ Kaleb Mac Call
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mystere-de-mystic-fa.vampire-legend.net/
messages : 119
date d'inscription : 19/05/2012

bind the circle
situation: aucun
avec:
avatar
Andrew S. Kennedy
MessageSujet: Re: Confrontation (terminé) Dim 3 Juin - 16:57

Ainsi il n'était pas le paria que je croyais, même si je n'en montrait rien, je fus réellement surprit par cette révélation, alors il existait des humains capable de juger nos actes et non ce que nous sommes? Incroyable, tellement d'ailleurs que j'avais bien du mal à y croire, les humains m'ont toujours chassé parce que j'étais différent, même Alex, qui fut pourtant sans le moindre doute le meilleur ami que j'ai eu dans toute ma vie, enfin ma mort, n'avait pas hésité un instant à me chasser du jour au lendemain.

D'accord je n'étais pas certain à cent pour cent que c'était pour mon appartenance à une race de prédateurs, mais soyons honnêtes, quelle autre raison pouvait expliquer ses agissements? Je finissais même par croire que la cohabitation à laquelle j'aspirais tellement par le passé ne pouvait exister, à tel point que mes motivations à présent étaient simplement de trouver quelqu'un capable de me tuer. Bien sur, j'avais accepté le contrat du démon pour remettre de l'ordre entre les races et instaurer une sorte de paix durable entre tous permettant cette dernière.

Mais j'avais bien vite réalisé que je ne cherchais qu'à imposer une dictature, car c'était bien la seule solution pour que tout le monde arrêtes un peu de se foutre sur la gueule. Bref, le loup me fit de l'humour sur le fait de m'inquiéter du devenir d'un simple membre de sa race, et très honnêtement ça me fit bien sourire. Un simple loup lui? Non, son côté chasseur le rendait unique, capable de comprendre les hommes comme les êtres surnaturels. Vu ce à quoi j'aspirait, peut-être aurais-je du tout faire pour m'en faire un ennemis, car s'il ne pouvait pour le moment me vaincre, aucun doute qu'un jour ou l'autre, ce serait le cas.

Mais je ne pus m'empêcher de me prendre de sympathie pour lui, en fait, il me rappelait moi lorsque j'étais encore "végétarien". Néanmoins, je ne m'attendais pas à ce que ce gamin me surprenne autant, ses paroles résonnèrent comme un écho dans mon crâne, et je ne pus m'empêcher de sourire pour acquiescer ses dires. Il était vrai que je venais de supposer tout un tas de choses simplement par ce qu'il me laissait entrevoir de lui, et que ce soit quelqu'un d'aussi jeune qui me fasse la morale à moi, et ce de manière tout à fait justifiée qui plus est, je trouvais ça très franchement ironique pour le coup.

Bien sur qu'il n'était pas de nature à fuir, ce n'était clairement pas son genre, je le connaissait à peine et pourtant j'en étais déjà persuadé, je ne sais pour quelle raison exactement, mais il me rappelait Alex lorsque je l'avais rencontré. La petite pique sur le fait que les chasseurs, qui plus est les Powells, cherchent à me tuer renforça mon sourire, alors Alex était en ville? Décidément il ne me lâcherait jamais celui-là. Je serrai la main du jeune Kaleb donc, sans tenter quoi que ce soit, après tout j'avais pas vraiment à y gagner.

" Si on m'avait dit qu'un jour je rencontrerais quelqu'un qui ne me juge pas sur ma nature...tu es pour le moins intéressant...moi qui pensais que les hommes jugeaient toujours la bête en nous et non nos actes, je dois dire que malgré mon âge, je n'ai jamais rencontré quelqu'un comme toi... "

Doucement, je me retournai, observant encore ce lac si paisible, tendant la drogue que je fumais à ce convive pour le moins inattendu. Quatre-cent ans que j'existais, et il arrivait à me surprendre, et même à me faire la morale, comme quoi, on a beau tout vivre et tout voir, on finit toujours par en apprendre d'avantage sur les autres et à se remettre un peu en question. Je ne savais pas s'il fumait, mais bon j'avais rien d'autre à partager pour cette courte trêve entre deux ennemis naturels. C'était d'ailleurs étrange que les loups restent mes ennemis, car finalement j'étais bien plus proche d'eux que des saloperies ambulantes mes servant de congénères.

Oui, comme eux je combattais une bête enfuie tout au fond de mon être, et finalement, comme eux je perdais petit à petit toute envie de la combattre, plutôt ironique à mon sens, j'étais plus proche de mes ennemis malgré moi que de ceux qui auraient normalement du être mes alliés.

" Je vais te dire un truc, je souhaite qu'ils me trouvent et soient suffisamment forts pour vaincre le démon qui se loge en moi en me tuant...donc comme toi je ne suis pas du genre à fuir, j'attends de mourir depuis bien longtemps...seulement à chaque fois cet espèce de parasite se défend et tue mes adversaires...pathétique je sais...mais c'est ainsi pour moi...donc les chasseurs, je les attends avec la plus grande impatience... "



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 188
date de naissance : 19/09/1987
date d'inscription : 17/05/2012
age : 31
avatar
Kaleb MacCall
MessageSujet: Re: Confrontation (terminé) Mer 13 Juin - 23:56

" Si on m'avait dit qu'un jour je rencontrerais quelqu'un qui ne me juge pas sur ma nature...tu es pour le moins intéressant...moi qui pensais que les hommes jugeaient toujours la bête en nous et non nos actes, je dois dire que malgré mon âge, je n'ai jamais rencontré quelqu'un comme toi... "

Le paysage n’avait rien de commun avec celui où j’avais grandis, non tous ces parcs anglais étaient bien trop propres, trop carrés. Pas une herbe qui dépassait une autre. Même l’eau du bassin qu’on aurait pu prendre pour un lac. J’admets que tout pouvait le laisser penser si ce n’est ces petits ruisseaux bien contenus ornés de barrières signalant les minis écluses. La nuit commençait à laisser refléter toutes les constellations naissantes du paysage nocturne. J’analysais sans un mot la constatation du vampire face à ma façon d’être et un sourire se dessina sur mon visage.

" Je vais te dire un truc, je souhaite qu'ils me trouvent et soient suffisamment forts pour vaincre le démon qui se loge en moi en me tuant...donc comme toi je ne suis pas du genre à fuir, j'attends de mourir depuis bien longtemps...seulement à chaque fois cet espèce de parasite se défend et tue mes adversaires...pathétique je sais...mais c'est ainsi pour moi...donc les chasseurs, je les attends avec la plus grande impatience... "

Voila une révélation qui me rappelait bien des souvenirs. Combien de fois avais-je tenté le diable ? Poussé le vis pour être réduit enfin au silence ? Combien de nuits avais-je passé à me détruire espérant en finir ? Trouver celui qui mettrait à mal le loup ou plus simplement l’homme qui l’abritait ?

J’avais mis des kilomètres entre moi et mon histoire, entre le loup et ses origines, j’avais combattu ma propre nature avant de finir par l’accepter et être en paix avec cette part subjacente de ma personne. Mais je n’avais pas cherché à la dominer ou n’avais jamais baissé les bras pour qu’elle prenne le dessus. J’avais juste refusé un temps ce que j’étais avant de comprendre que quoi que je fasse à l’avenir je ne pourrais empêcher la lune de poindre à l’horizon. Cependant je n’avais jamais pensé à la possibilité qu’en plus de cette part sauvage, un démon puisse venir mettre la zone dans mon propre cerveau.


« S’il y en a un qui peu en effet en venir à bout c’est bien lui, cependant j’éviterais de tenter le diable sans savoir où il veut vraiment en venir… » Lui rendant enfin le joint qu’il m’avait tendu « Personnellement je te connais pas et je vais pas te dire que ton devenir m’importe, mais Alex est bien loin d’être un abruti, il va te sentir venir toi et ton parasite »


.
♦️ Kaleb Mac Call
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mystere-de-mystic-fa.vampire-legend.net/
messages : 119
date d'inscription : 19/05/2012

bind the circle
situation: aucun
avec:
avatar
Andrew S. Kennedy
MessageSujet: Re: Confrontation (terminé) Jeu 14 Juin - 13:45

Ce gosse était pour le moins hors du commun, enfin j'ignorais bien sur si c'était réellement un gosse, mais il en avait l'air, donc je vais me permettre de le surnommer ainsi, après tout je n'ai jamais rencontré quelqu'un qui râlait parce qu'on lui donnait un âge inférieur au siens hormis des adolescents et je doutais très fortement qu'il en soit un. Bref, j'avais toutes les raisons de ne jamais me le mettre à dos, tout d'abord parce qu'il me faisait étrangement penser à moi, et ensuite parce que sa puissance le rendait dangereux, même pour moi.

C'était ce qu'ils appelaient un Alpha, ça j'en étais certains, son odeur si particulièrement épicée par rapport aux autres loups n'était pas due qu'à la verveine. J'avais déjà affronté des Alphas, et je peux vous dire que je n'étais pas sortis vainqueur à chaque fois, pire même, que je m'en étais sortis de justesse à chaque affrontement, ces bestioles étaient aussi dangereuses que les sangs purs dans ma race. Bref, de toutes façons j'avais pas vraiment de soucis à me faire, car après tout je ne demandais qu'à mourir et un monstre de deux mètres capable de réduire une voiture en apéricube, c'est plutôt un très bon moyen de s'assurer une mort certaine, douloureuse, mais certaine.

J'allais devoir m’enduire de crème et de parfum à base de plante tue-loup tout de même, car il ne faisait aucun doute que le démon se défendrait en essayant de posséder un tel barracuda. Et très honnêtement l'idée que ce petit enfoiré de parasite ne possède un colosse pareil me faisait froid dans le dos à moi aussi. Contrôler l'un de ces sacs à puces, c'était presque contrôler la ville, car pour tuer un molosse de ce genre, vallait mieux être équipé d'une immense épée d'argent capable de transpercer ses os pour en extraire le coeur et l'enterrer en terre consacrée.

Bref, un exploit qui n'était pas à la portée de tout le monde, d'autant qu'un sabre en argent fallait déjà le trouver. Bref, tout se passait plutôt bien, pas de poils en vue, jusqu'à ce qu'il me parle d'Alex, là, je ne pus m'empêcher de hausser légèrement les sourcils en guise de surprise. C'est pas possible, il connait décidément tout le monde le petit chasseur, je savais qu'il s'était fait une sacrée réputation, en grande partie grâce à mes infos d'ailleurs, mais j'ignorais qu'il avait des potes chez loups à présent.

Et je dois dire que je trouvais ça très surprenant de sa part, car d'après mes souvenirs, il chassait tout, se montrant sans la moindre pitié pour ses adversaires. Un adversaire réputé implacable, mais qui devait encore devenir plus fort pour me tuer, enfin tuer le parasite puisque moi je me contenterai juste d'encaisser si jamais je le croisais. Ou alors il était déjà assez fort? Fallait que je commence à l'observer de plus près mon ancien ami le Buffy contre les vampires version masculine.

" Alex?...Alors tu le connais...il parait qu'il est devenu assez fort effectivement.... "

Peut-être me serais-je emmerder à lui cacher que je le connaissais si j'avais su que le ténébreux à qui je faisais la parlotte n'était autre que son cousin. Mais j'avais rien à cacher, et puis parler à un inconnu parfois, ça faisait franchement pas de mal, d'autant que cet inconnu était bien plus susceptible que son cousin de mettre fin à mes jours. Bon bien sur je vous dis ça l'air de dire que le coup étais calculer maintenant que je sais tout, mais à l'époque même avec des informateurs pourtant foutrement bien payés, je l'ignorais complètement.

Un sourire nostalgique se dessina sur mon visage, entendre parler de mon vieil ami devenu ennemis me rappela nos beuveries, nos chasses et nos entraînements. Je peux vous le dire, c'était le bon temps, le temps où j'avais un frère d'armes et où j'étais prêt à donner ma vie pour lui et tous ses congénères.

" J'ai combattu à ses côtés à ses débuts...il avait déjà un potentiel bien prometteur... "



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 188
date de naissance : 19/09/1987
date d'inscription : 17/05/2012
age : 31
avatar
Kaleb MacCall
MessageSujet: Re: Confrontation (terminé) Ven 15 Juin - 12:47

Évoquer Alex revenais à parler de mon passé, bien que j’étais revenu pour combattre à ses côtés cette vampire qui avait changé pas mal de choses dans ma vie, cela me faisait toujours quelque chose de le savoir aussi en proie à ses propres démons. Il s’en était passé des choses entre ma vie passée et ce jour, entre sa vie et la mienne. Etonnamment j’avais envie de lui affirmer que ce dernier restait le même. Mais il était bien plus sombre qu’à l’époque où nous retapions le bateau, où nous partagions simplement des activités d’ados.

" Alex?...Alors tu le connais...il parait qu'il est devenu assez fort effectivement.... "

Je plantai mon regard dans le siens à la fois étonné par sa question et amusé par le déroulement de la discussion. Apparemment la réputation de mon cousin n’avait pas déméritée avec le temps. Je savais que mon oncle ne l’avait pas épargné pour en arrivé là, je savais aussi que ma tante avait tenté de garder son innocence en vain. J’avais vu Alex évoluer d’années en années toujours un peu plus s’ombre. Mais je me doutais que la mort de ses parents, la perte d’Aaron avaient fini par éveiller un instinct de survie doublé d’une grande lassitude. J’en aurai sans doute pas été autrement.

« Nous avons grandis ensemble » Le sortie un mignonette où j’avais toujours un bon whisky et la lui tendis. « Il nature sans herbe anti quoi que ce soit, bref Alex est mon cousin et pour répondre franchement à ta question, si je dois un jour mourir je pense qu’il serait le seul capable de venir à bout de mon côté lunatique » J’armai mon visage d’un franc sourire.
" J'ai combattu à ses côtés à ses débuts...il avait déjà un potentiel bien prometteur... "

En effet, Alex avait toujours surpassé les autres membres de la famille, sans pour autant chercher à mener la danse, il laissait même la gloire aux autres, repoussant souvent les proies affaiblies vers un des chasseurs moins capables. Enfin, je ne pouvais affirmer qu’il fut encore de ces chasseurs, ou aussi aveugle sur ces batailles. A l’époque les chasses étaient dictées par nos pères et toute opposition résumait à une guerre où on était rarement les vainqueurs. J’avais vu plus que ma part d’Alex blessé, sans jamais pour autant entendre la moindre histoire, la moindre plainte de sa part, comme si l’hématome n’existait tout bonnement pas, pas plus que les os qui furent brisés régulièrement enfant. Je me souvenais avoir tenté d’aborder le sujet et pour seule réponse j’avais récolé un « vas te faire foutre c’est pas tes oignons, toi t’es pas fait pour ce monde, alors t’en mêle pas » Il est vrai qu’à l’époque j’avais le droit d’assister aux chasses, de participer aux entrainements, sans jamais toutefois avoir le loisir de vraiment être l’un des leurs.

« Je viens de revenir dans sa vie, je ne peux donc affirmer ou infirmer ce qu’il est devenu, ce que je sais par contre c’est que son nom est bien connu dans notre monde »

Qu’ils aient combattus, l’un aux cotés de l’autre ne m’étonnais guère, après tout Alex avait souvent fait des alliances avec ce que nos parents voyaient comme néfaste. Il avait un côté un peu utopique, qui lui laissait penser que monstre ou pas tous étaient maitres de leur choix et leur devenir. Combien de fois m’avait-il dis que les monstres pouvaient être aussi bien chasseurs, loups, vampires ou sorciers ? Que seul nos choix marquaient vraiment la différence entre nous tous ?


.
♦️ Kaleb Mac Call
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mystere-de-mystic-fa.vampire-legend.net/
messages : 119
date d'inscription : 19/05/2012

bind the circle
situation: aucun
avec:
avatar
Andrew S. Kennedy
MessageSujet: Re: Confrontation (terminé) Mar 7 Aoû - 19:21

Il est des rencontres vraiment inattendues, dire que je croisais le cousin de celui qui avait juré ma perte au monde entier, à commencer par lui-même, et qu'en prime j'apprécie la compagnie de ce dernier, vraiment si je m'attendais à ça. Bon vous me direz que c'est pas si étonnant que ça que même à mon âge je sois toujours surpris, car la vie elle-même est une surprise que l'on découvre tous les jours. Le seul hic à votre raisonnement mes très chers, c'est que je suis mort et que par conséquent ça ne devrait pas arriver que je sois surpris.

Enfin tout du moins si je suis votre foutue logique à deux balles, fort heureusement pour moi je ne la suis pas, mais je dois quand même avouer que peu de gens avaient réussis à me surprendre à ce point là, pour ne pas dire personne en fait. Mais bon que voulez-vous? Il y a un début à tout il parait, même si je dois bien avouer que savoir qu'un loup de type alpha était susceptible un jour de m'attaquer parce que son cousin lui aura raconter trop de conneries me faisait appréhender notre prochaine rencontre.

" Non merci ça ira, je dois y aller...porte-toi bien Kaleb Mac Call, si jamais tu as besoin d'argent ou d'aide n'hésites pas... "

Sur ce, je disparu en clignement de cils, quoi que je pensais bien que le lycan avait pu me suivre du regard, après tout même s'il b'eb était pas encore conscient il était rare comme spécimen, la dernière fois que j'en avais croisé un, c'était il plus de trois siècles, et j'avais eu du bol que mes comparses de l'époques se soient mis à courir comme des cons attirant toute l'attention de la bête sur eux. Moi j'avais pu me carapater loin de l'incident car j'avais pas bougé le temps qu'il se barre.

[HJ : dsl c'est court mais je suis crevé ^^'']

Topic terminé



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Confrontation (terminé)

Revenir en haut Aller en bas

Confrontation (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Offre terminée.
» Les cycles ou séries que vous avez terminé
» Venet, "Doubles lignes indéterminées", 1988, acier, La Défense
» Confrontation ? Mais c'est quoi ?!
» Campagne Confrontation


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the secret circle :: “ Coventry ” :: les parcs :: Le lac-