the secret circle
Bienvenue, cher Invité

THE SECRET CIRCLE EST ACTUELLEMENT FERME. SI VOUS SOUHAITEZ NOUS RETROUVER OU APPRENDRE A NOUS CONNAITRE, REJOIGNEZ NOUS SUR NOTRE FORUM ONCE UPON A TIME http://www.once-upon-rpg.net/

NOUS VOUS ATTENDONS AVEC IMPATIENCE, BONNE AMBIANCE ET ACCUEIL CHALEUREUX GARANTI !

A bientôt peut être !




Partagez|

Relaxation after small business (J. Rebekah Wakefield)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
messages : 119
date d'inscription : 19/05/2012

bind the circle
situation: aucun
avec:
avatar
Andrew S. Kennedy
MessageSujet: Relaxation after small business (J. Rebekah Wakefield) Dim 3 Juin - 12:56

Il y a un truc qui m'étonnes dans ce fameux monde moderne créé on peut le dire, par vos mains, pas vraiment innocentes. C'est l'importance qu'est venu à prendre l'argent, vous en avez de tous types et espèces, une monnaie internationale, une autre pour chaque pays ou groupes de pays et présentées sous formes de pièces, billets, chèques ou encore sous forme numérique avec vos fameuses machines vous servant à communiquer. Je vous promets que c'est impressionnant, de mon temps il n'y avait que des pièces et le troc marchait encore un peu.

Mais bon, nous sommes dans l'ère de ce que vous appelez la mondialisation, et je dois dire que je suis impressionné par l'évolution de la technologie depuis deux siècles, sans oublier vos techniques pour rendre ces dernières indispensables, même à ceux qui se rebutent le plus de tous ces gadgets inventés dans le seul et unique but d'enrichir d'avantage ceux qui sont déjà riches. J'ai rapidement compris l'importance de tout ça, et je dois dire que j'ai eu un coup de génie en vous imitant et en créant une firme exploitant toutes ces avancées. Grâce à vous j'ai désormais plus de pouvoir sur vous que je n'en ai jamais eu.

Et oui, vos lois ne m'ont jamais arrêté et ne se sont jamais appliquées à moi, mais désormais elles sont plus insignifiantes que jamais, je pourrais tuer quelqu'un devant une caméra que je ne serais même pas inquiété, je n'aurais qu'à payer tous ceux impliqués.Je dois avouer que mon côté patron milliardaire ultra célèbre n'est pas le côté que j'aime montrer le plus, mais je dois bien avouer que c'est très utile parfois, surtout pour graisser des pattes en fait. Vous êtes tous tellement corrompus qu'un chiffre avec six zéros vous fait absolument tout accepter, et croyez-moi j'en profite.

Bref, j'étais sur les quais du port de cette ville complètement paumée, attendant tranquillement dans ma limousine, un verre de bon bourbon en main, et surprotégé par des gardes du corps. Je savais qu'il y avait pas mal de chasseurs, donc ceux qui me protégeaient étaient pour la plupart des humains, même si quelques vampires et loups étaient présent pour veiller sur ma personne. J'attendais une livraison d'héroïne qui allait faire de moi le leader de la région sur le marché de la drogue, vu que je l'étais déjà au niveau politique et financier, ça allait accroître encore mon pouvoir sur les pauvres mortels de la région.

" Patron, ils arrivent... "

" Bien, ils vont tenter de nous descendre, massacrez les en premier, je n'ai pas de temps à perdre avec ces gamins de la mafia...trouvez ensuite leur patron et massacrez sa famille sous ses yeux, j'ai horreur qu'on tente de me tuer, ça me rend irritable... "

" Bien patron! "


Je souris à mon cher petit soldat, histoire de lui faire comprendre que j'étais satisfait de sa réponse et qu'il toucherait une prime conséquente à l'effort que je venais de lui exiger. Et ce dernier ne se fit pas prier, il préférait probablement une jolie prime pour sa famille que de se retrouver vidé de son sang. Je sortis d'un air nonchalant de la voiture, m'éloignant tranquillement tandis que derrière moi les coups de feu retentirent alors que les mafieux venaient à peine de sortir de leurs véhicules. Bien, personne ne m'en voudrait de massacrer de tels énergumènes.

Puis, en arrivant au bout des quais, là où l'on n'entendait plus les coups de feu, je reconnus une petite sorcière bien familière, enfin pas tant que ça en fait, mais c'était l'une des rares personnes, pour ne pas dire la seule, que j'appréciais. Rebekah, c'était une femme très sympathique et marrante, elle le serait sans doute beaucoup moins si elle avait su que je venais d'ordonner un massacre à peine quelques minutes plus tôt, mais bon, pour le moment elle l'ignorait et très franchement ça m'allait très bien comme ça. Je m'approchai d'elle comme une ombre, histoire d'être certain de la surprendre.

" Salut, j'ignorais que tu aimais te balader par ici... "

[HJ : désolé du retard =S]



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 182
date de naissance : 24/09/1994
date d'inscription : 22/02/2012
age : 24

bind the circle
situation: célibataire
avec:
avatar
S. Holly Lones
MessageSujet: Re: Relaxation after small business (J. Rebekah Wakefield) Dim 3 Juin - 19:56

    Le calme, le silence régnait dans la demeure des Wakefield. Dans un long soupire, Rebekah se jeta dans le canapé. Après avoir consultée son grimoire, avoir écrit dans son journal intime, la jeune femme alluma la télévision. Après avoir fait le tour des nombreuses chaînes, la jeune femme éteignit le téléviseur. Il n'y avait définitivement rien à faire dans cette maison. Traînant les pieds, la brunette se leva et attrapa ces affaires pour quitter cet endroit vide et ennuyeux.

    Rebekah marcha pendant un long moment, elle ne savait pas où aller. Quelle âme perdue était-elle devenue? Sa tête remplie de questions, elle parcourut la ville dans tous les sens. C'était horrible les journées où il n'y avait rien à faire. Qui plus est, la jeune femme n'avait pas la tête à voir ces amis. Reby avait envie d'être seule, en fait. Il n'y avait pas de raison précise à cela mais parfois, elle se sentait bien toute seule. Le calme était bien trop présent, bientôt, elle tourna vers la gauche et se retrouva au port. Cet endroit était toujours aussi magnifique qu'auparavant. Arrivée sur les quais, la jeune femme s'assit au bord, les pieds traînant dans l'air. Le vent lui gifla le visage, ces cheveux voulaient s'enfuir et Rebekah était juste bien. Tellement au calme et lointaine que lorsque quelqu'un prit la parole, la brunette faillit vaciller droit la tête dans l'eau. Heureusement, elle avait un bon équilibre et resta plus ou moins à sa place.
    « Salut, j'ignorais que tu aimais te balader par ici... »

    La jeune Wakefield se retourna et vit Andrew Kennedy. Ce brun était une connaissance, Rebekah lui avait parlé quelque fois mais ignorait beaucoup de ce jeune homme. Il était très mystérieux mais assez sympathique.

    « J'adore cet endroit sauf quand un imbécile vient me faire peur ! »

    Un petit rire s'échappa de Rebekah. Quelques secondes après avoir fixée Andrew, elle tourna la tête vers l'horizon. Les mouettes s'envolaient et le vent continuait de s'abattre sur Coventry...




Danse sur un fond de Rock'n'roll & ta vie prendra son sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 119
date d'inscription : 19/05/2012

bind the circle
situation: aucun
avec:
avatar
Andrew S. Kennedy
MessageSujet: Re: Relaxation after small business (J. Rebekah Wakefield) Mer 6 Juin - 14:56

Cette jeune femme respirait vraiment la vie à plein nez, à tel point que si je n'étais pas aussi âgé, j'aurai volontier suivis l'ambiance qu'elle mettait par une simple grimace ou un simple jeu de mots. Mais j'étais le représentant parfait de la mort, et en tant que tel, si j'appréciais réellement sa compagnie, je ne devais jamais me dévoiler à elle, sans quoi elle finirait morte à tous les coups. Comment pouvais-je en âtre aussi certain? Tout simplement parce que tous les gens que j'avais apprécié par le passé et à qui je m'étais dévoilé étaient tout simplement soit morts, soit haineux de ma personne.

Et dans son cas, elle semblait bien trop gentille pour faire partie de la deuxième catégorie, non, il me suffisait de la préserver le temps que je vienne enfin à mourir, après tout, elle pourrait facilement se remettre de la mort de quelqu'un qu'elle fréquentait un peu sans jamais réellement le connaitre. Surtout si je m'arrangeais pour qu'elle découvre que je n'étais rien d'autre qu'une saleté de vampire après cette dernière.Je dois bien avouer que pourtant j'aurai donné cher, même très cher pour comme elle profiter de mon existence, de ce que j'étais, mais que pouvais-je bien faire d'autre que de renoncer à tout jamais à ça?

J'étais éternel, et si ce n'était pas cette espèce de parasite dans mon corps qui s'occupait de me pourrir l'existence, c'était quelqu'un d'autre. Au moins, lui je le connaissais, et je savais exactement à quoi m'en tenir de sa part. De plus si je me laissais aller, ne serait-ce qu'un peu à un moment très agréable, comme se confier à quelqu'un par exemple, parce que je l'appréciais, ça finissait toujours par me retomber direct dans un coin de la gueule, comme si la vie s'évertuait à me rappeler que je n'était qu'un fantôme, et qu'en tant que tel, que je devais rester seul avec mes conflits et ce à tout jamais.

Il n'y avait aucun salut pour moi, et il n'y en aurait jamais, mais bon être mauvais effaçait complètement les pensées déprimantes.Néanmoins, avec elle je ne le pouvais pas, ça ferait au moins une personne en moins à ajouter sur la liste de mes beaucoup trop nombreuses victimes. Si seulement j'avais eu le loisir de choisir ma voie et ma vie, peut-être que j'aurai pu être ami avec elle, voir que j'aurai pu tenter d'être même un peu plus. Mais bien sur, je n'avais jamais eu le loisir de choisir mon destin, mot macabre à tout point, simplement inventer pour nommer quelque chose que personne ne pouvait expliquer, tout comme la chance ou le hasard.

Un léger sourire s'inscrit sur mon visage en réponse au siens, même si elle agissait comme si nous étions amis, je ne pouvait pas la rembarrer comme je le faisais avec tous ceux qui tentaient de m'approcher. Je trouvais franchement ça aussi étrange que dangereux pourtant, mais rien à faire, avec elle je me contentais d'être sympathique, il ne pouvait en être autrement peu importe mes efforts. Je l'observais observant elle-même l'horizon, et au plus profond de moi je l'enviais et me rappelais ce que j'avais fais à d'autres qui comme elle, avaient savourés des moments comme celui-ci.

" Une vieille légende raconte que la mer est si belle et attrayante car c'est un cadeau que fit Dieu à ses enfants pour les aider à oublier leurs problèmes...j'aime à penser qu'il y a un fond de vérité dans cette dernière... "

J'observais moi aussi le paysage qui s'offrait à nous à présent et ironiquement me mettais à le savourer. Moi qui pourtant en avait déjà vu des paysages, et des bien plus magnifiques que celui-là d'ailleurs. Mais ça me rendait nostalgique, je repensais au temps où je pouvais encore me balader au soleil sans cette fichue bague complètement moche à mon doigt, où je savourais pleinement tout ce qui m'était offert. J'étais jeune et plein d'entrain à l'époque, me révoltant sans cesse contre les règles imposées à mon monde, jusqu'à ce que cet homme n'y mette fin en m'engendrant par pur plaisir avant de m'enseigner le désespoir et le sang.

" Je comprends pourquoi tu aimes cet endroit, il est magnifique... "



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 182
date de naissance : 24/09/1994
date d'inscription : 22/02/2012
age : 24

bind the circle
situation: célibataire
avec:
avatar
S. Holly Lones
MessageSujet: Re: Relaxation after small business (J. Rebekah Wakefield) Ven 8 Juin - 14:01

    Tandis que le vent emportait les cheveux de la brune, celle-ci regarda l’horizon. Si elle avait pu, elle se serait enfouie dans ce paysage. Cela était si beau, si calme… Bien la sérénité fut complétée par une voix. C’était Andrew. Une connaissance. Tout ce qui les empêchait d’être plus proche, d’être ami, c’était ce côté mystérieux, rangé.
    « Une vieille légende raconte que la mer est si belle et attrayante car c'est un cadeau que fit Dieu à ses enfants pour les aider à oublier leurs problèmes...j'aime à penser qu'il y a un fond de vérité dans cette dernière... »

    Andrew avait toujours des paroles profondes et réfléchit, dans le monde cela manquait définitivement de personne comme lui. Elle esquissa un sourire, invisible aux yeux d’Andrew puisque Rebekah était toujours les yeux rivés sur la mer.

    « C’est probablement vrai, du moins, ce serait une belle vérité. »

    Un long silence s’installa, que pouvait bien cacher Andrew ? A quoi pouvait-il penser à ce moment précis ? Pourquoi tant de monde gardait des secrets enfouis ? Rebekah faisait malheureusement partie de ces gens là. Des secrets, des mensonges encore et encore. Cela était devenue une habitude à présent.
    « Je comprends pourquoi tu aimes cet endroit, il est magnifique... »

    Rebekah hocha la tête et continua de s’interroger sur la vie des autres. Était-ce mieux ailleurs ? Était-ce plus respectable ? Est-ce que les autres mentaient eux aussi pour survivre ? De nouveau le silence avait pris le dessus, brisé quelques fois par les cris des mouettes.

    « Qu’est-ce que tu caches ? Ton secret le plus noir, c’est quoi ? »

    Bon d’accord, ce n’était pas le moment puis Rebekah connaissait à peine Andrew mais elle avait envie d’en apprendre davantage, de savoir ce qui ressortait de lui. S’il pouvait avoir une histoire passionnante à raconter, ce serait le top car Rebekah commençait à retrouver l’ennui qui campait dans son être. Ensuite, elle avait envie d’être impressionné, cela faisait si longtemps qu’elle n’avait pas ressenti cela…. Reby tourna la tête vers lui et lui fit un sourire puis lui proposa de venir s'asseoir à ces côtés...





Danse sur un fond de Rock'n'roll & ta vie prendra son sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 119
date d'inscription : 19/05/2012

bind the circle
situation: aucun
avec:
avatar
Andrew S. Kennedy
MessageSujet: Re: Relaxation after small business (J. Rebekah Wakefield) Mar 12 Juin - 1:09

Je ne pouvais véritablement dire pourquoi, mais cette femme faisait ressortir l'ancien moi, celui qui par le passé avait prit les armes pour défendre à maintes reprises les hommes, celui qui avait cru possible qu'un jour les différentes races puissent s'entendre et cohabiter ensembles, celui qui avait cherché à se racheter de ses crimes. C'était réellement déstabilisant, car très honnêtement ne pas avoir le contrôle sur moi-même était quelque chose qui ne m'étais pas arrivé depuis bien longtemps.

Et voila qu'une jeune femme, plutôt ravissante on ne va pas le cacher, débarque et vous touche par ses mots et son sourire innocent mais pas naïf pour autant. Non, ce qui me fascinait chez elle c'était qu'elle faisait ce que je n'avais jamais réussis à faire, savourer les instants sympas de la vie tout en ayant connaissance de son horreur, et le pire c'est que c'était contagieux, puisque moi aussi je le faisais à ses côtés.Comme je regrettais de ne pas l'avoir connue plus tôt, avant que je ne devienne cette chose dénouée d'âme doublée d'un démon.

Vraiment, ça me rendait mélancolique, même si je faisais en sorte de le cacher. Je me surpris à l'observer, fixant au loin d'un air rêveur, enfin de profil tout du moins, le large et la beauté qu'il offrait. Décidément, je ne parvenais pas à penser autrement qu'à elle comme étant mon parfait opposé, elle était la vie, tous ses espoirs, tous ses bons côtés et toutes ses promesses. Et moi j'étais la mort, sa fatalité, son obscurité et sa noirceur. Elle était la lumière et moi les ténèbres, dont du plus profond de mon âme, sortait ma propre lumière, si petite et attirée par cet immense rayon de douceur qu'elle était.

Je ne saurais dire pourquoi, mais je n'étais pas frustré de ne pas pouvoir la suivre et de resté dans mon monde si noir, je me contentais de savourer la lueur qui émanait d'elle, et ça me suffisait. Il est vrai que je ne la connaissais que très peu, mais cet état de fait, je l'avais remarqué dès le début, ce que j'ignorais en revanche, c'était qu'elle était si franche et directe qu'elle ne prenait pas de gants dans ses questions. Car ses paroles me rappelèrent que finalement j'ignorais encore beaucoup d'elle, fallait dire qu'en fait je ne m'étais pas vraiment posé cette question pour être honnête.

La belle me demanda mon secret le plus noir à ma plus grande surprise, et je ne pus m'empêcher alors de me demander pourquoi elle voulait en savoir d'avantage sur ma personne? Pourquoi elle voulait gâcher cet espèce de lien que nous avions développés par nos rencontres? Puis en prenant un peu de recul sur moi-même, je réalisai qu'au font elle ne cherchait peut-être pas à gâcher ce lien, mais au contraire l'amplifier. La question était désormais de savoir si je devais lui dire la vérité.

" Mon secret le plus noir hein...c'est une bonne question...j'en ai tellement pour tout t'avouer...je ne saurais pas par où commencer... "

Bon, j'avais presque réussis à éviter le sujet, mais pas complètement et je savais qu'elle reviendrait surement à la charge, après tout, qui ne l'aurait pas fait à sa place? Je me rendais parfaitement compte que je n'étais qu'un épais brouillard de mystère pour elle, mais il est des vérités qui sont difficiles à dire comme à entendre, et le lien entre nous, aussi infime était-il, était déjà bien trop important à mes yeux pour que je ne risque de le perdre.

Elle parvenait à faire renaître un peu d'espoir au plus profond de mon être, et ça, ça n'avait pas de prix, malgré mon envie certaine d'enfin en finir avec mon existence et mon pessimisme quand au monde qui nous entourait, lorsque j'étais avec elle, je me disais que finalement la vie, ma vie, avait peut-être finalement un sens. J'observais à présent la mer de ce banc, me rappelant la quasi-totalité de mes crimes, le démon mis à part.

" Je ne suis clairement pas ce que tu dois imaginer...mon secret le plus noir est ce que je suis...je préfères te dire la vérité...je suis un vampire... "



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Relaxation after small business (J. Rebekah Wakefield)

Revenir en haut Aller en bas

Relaxation after small business (J. Rebekah Wakefield)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the secret circle :: “ Coventry ” :: le port :: Les quais-