the secret circle
Bienvenue, cher Invité

THE SECRET CIRCLE EST ACTUELLEMENT FERME. SI VOUS SOUHAITEZ NOUS RETROUVER OU APPRENDRE A NOUS CONNAITRE, REJOIGNEZ NOUS SUR NOTRE FORUM ONCE UPON A TIME http://www.once-upon-rpg.net/

NOUS VOUS ATTENDONS AVEC IMPATIENCE, BONNE AMBIANCE ET ACCUEIL CHALEUREUX GARANTI !

A bientôt peut être !




Partagez|

Histoire de penser un peu à autre chose (pv M.Keila)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatarInvité
MessageSujet: Histoire de penser un peu à autre chose (pv M.Keila) Mar 8 Mai - 16:17

J'étais décidée à me sortir un peu, je me suis dîtes que ça me ferait sans doute du bien d'être un peu avec du monde et puis j'avais envie de m'éclater au bowling, je n'étais pas quelqu'un de forcément recluse, bien au contraire, j'aimais bien la compagnie des gens sauf quand ceux ci me regardaient bizarremment mais là c'était pas pareil, on était à Conventry et au fil du temps, je m'étais rendue compte que les gens étaient aussi bizarre que moi. Bref, j'entrai donc dans le bowling, étonnament il n'y avait pas trop de monde, parfait, j'aurais le loisir de jouer à ma guise comme ça, je vais donc à la caisse pour payer mes parties puis je me dirigea pour prendre des chaussures à ma taille, eh oui il fallait des chaussures spéciales pour jouer et puis je me voyais mal courir sur la piste avec mes chaussures, je serais bien plus à l'aise. Je m'avançais donc en attendant que la personne à côté de moi aie fini avec ses chaussures lorsque je ressenti quelque chose d'étrange. Ca ne m'étais jamais arrivée avant et pourtant j'ai l'habitude maintenant entre les voix et l'apparition d'esprit mais là, je ne savais pas trop comment expliquer.

Je regardais la jeune femme avec intention, étais ce elle qui me faisait cet effet là? C'était vraiment très troublant, puis c'est mon tour, tant mieux, j'allais pouvoir jouer... je lui souris et je lui demandais gentiment une paire de chaussure à taille 36, qu'elle me tendit tout en me répondant gentiment mais là encore, le phénomène se reproduisit... légèrement troublée, je la remercia et je commença à jouer mais là encore, j'avais l'impression d'être connectée à une personne, à ressentir ce qu'elle ressentait, je ne voyais pas d'esprit mais c'était plus qu'étrange. Je m'asseya un moment pour comprendre ce qui se passait.
Revenir en haut Aller en bas
messages : 240
date de naissance : 16/07/1995
date d'inscription : 01/05/2012
age : 23

bind the circle
situation: c'est compliqué
avec: Jayden McCarty et Tabatha Blackwell
avatar
M. Keila Smith
MessageSujet: Re: Histoire de penser un peu à autre chose (pv M.Keila) Mar 8 Mai - 20:09

« Keila, je sais que tu es nouvelle mais tu pourrais t’appliquer un peu ! » s’écria mon patron « Va plutôt donner les chaussures aux clients ! »

    Je ne comprenais pas réellement ce que je faisais de mal, mais bon, je préférais nettement donner les chaussures au lieu d’astiquer les pistes. D’un pas las je me plaçais derrière le comptoir, observant du coin de l’œil mon patron en train de crier sur quelqu’un d’autre. Il n’était pas méchant, il était juste très stressé. Il n’y avait pas énormément de personnes en ce moment au bowling et il avait peur de perdre son commerce. Je ne savais pas grand-chose sur lui ou sur sa vie et honnêtement je m’en fichais un peu.


« Bonjour » répétais-je à chaque client au fur et à mesure qu’ils passaient.

    C’était un peu répétitif, mais au moins je pouvais établir un contact humain. Je préférais ça plutôt qu’être recluse dans un coin et être observée par les gens.


« Pointure 36 s'il vous plait» me fit soudain une jeune femme.

    Mon cœur s’emballa inexplicablement. C’était un sentiment très bizarre, quelque chose que je n’avais encore jamais ressenti. C’était inexplicable. Je me mis à fixer la femme suspicieusement. Reprenant mes esprits je sortis la paire de chaussures taille 36 et regardais la femme se diriger vers les pistes de bowling. Je n’arrivais pas à détacher mon regard de cette fille. Elle joua quelques minutes puis s’assit sur un des bancs. Elle semblait… ailleurs. Comme moi.


« Hé, remplace moi » lançais-je à un de mes collègues.

    Piquée par la curiosité je m’avançais lentement vers elle. Je ne comprenais pas ce qu’il se passait. Déjà que j’étais déboussolée par mes visions –et surtout par leur signification et par mes questions sur ce don de medium que j’avais. Voilà que maintenant il m’arrivait… ça.


« Ça va ? » demandais-je à la jeune femme qui avait les sourcils froncés. « Vous allez bien ? »





Can't even speak about it, all my life on my head. Don't want to think about it, feels like I'm going insane. It can creep up inside you and consume you, a disease of the mind. It can control you, it's too close for comfort, your mind is in disturbia. It's like the darkness is the light. Faded pictures, it's like they talkin' to me. I feel like a monster. Release me from this curse im in. trying to maintain but I'm struggling. [size=7]♯ Disturbia ♪[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: Histoire de penser un peu à autre chose (pv M.Keila) Mar 8 Mai - 20:45

Je ne comprenais pas non plus, les énergies étaient tellement fortes que j'avais du mal à compendre ce qui m'arrivait. Surtout qu'une migraine commençait à me lancer. C'était pas possible, j'avais l'impression que partout ou j'allais, je ressentais ce genre de phénomène... c'est moi ou c'est la ville. Je respirais doucement pour faire passer le mal de tête lorsque j'entends la voix de la jeune femme au comptoir. C'était la que ça a commencé et de nouveau j'avais ce genre d'impression un peu bizarre. Je me leva aussitôt.

Je... ca va allé merci, vous pourriez me dire ou sont les toilettes?

J'avais envie de me passer de l'eau sur le visage, je trouvais qu'il faisait chaud ici. C'est moi ou c'était vraiment la jeune femme qui me faisait cet effet la? Je ne pouvais y croire, on se connaissait pas, le truc de fou! Je jetais un oeil rapide ou je pouvais trouver les toilettes. Et puis j'avais surtout pas envie de la blesser en lui disant que la cause de mon malaise c'était elle! Il ne manquerait plus que ça! J'étais un peu déboussolée parce que voilà deux malaises en peu de temps, c'était pas gérable pour moi, je venais à peine d'accepter ce don qui m'avait été confié alors qu'il y avait longtemps que je trouvais que ce don était un peu comme une punition mais là, ça commençait à bien faire. Je la regardais attentivement. Elle semblait un peu destabilisée aussis, je voulais pas me montrer désagréable mais personne ne pouvait rien pour moi. Et je savais aussi que ça pouvait faire rire si je disais la véritable raison du pourquoi je m'étais sentie mal tout à l'heure mais là, ça ne voulait pas passer.

Qu'est-ce qu'il fait chaud ici...

Revenir en haut Aller en bas
messages : 240
date de naissance : 16/07/1995
date d'inscription : 01/05/2012
age : 23

bind the circle
situation: c'est compliqué
avec: Jayden McCarty et Tabatha Blackwell
avatar
M. Keila Smith
MessageSujet: Re: Histoire de penser un peu à autre chose (pv M.Keila) Mar 8 Mai - 21:24

    Je me sentais de plus en plus mal. Je ne savais pas ce qu’il se passait. C’était cette fille qui me procurait cet effet ? Peut-être était-elle une sorcière après tout. Je savais que les sorcières pouvaient émettre des sortes d’ondes qui pouvaient brouiller mes visions. Mais bon je n’étais pas une experte non plus. N’empêche qu’elle semblait aussi mal que moi.


« Je... ca va aller merci, vous pourriez me dire ou sont les toilettes? » répondit la jeune femme. « Qu'est-ce qu'il fait chaud ici... » ajouta t-elle

    Je la fixai sans pouvoir détourner mon regard d’elle. Et si elle était medium elle aussi ? Après tout je n’avais jamais rencontré d’autre medium que moi et je n’avais encore jamais ressenti ce que je ressentais en ce moment.


« Vous êtes sure que ça va ? Vous avez pas l’air bien » dis-je en posant ma main sur l’épaule de la jeune femme.

    Soudain il y eu une sorte de courant. Comme quand on reçoit de l’électricité dans les doigts. Je retirai vivement ma main en regardant d’un regard de plus en plus intrigué la jeune femme.






Can't even speak about it, all my life on my head. Don't want to think about it, feels like I'm going insane. It can creep up inside you and consume you, a disease of the mind. It can control you, it's too close for comfort, your mind is in disturbia. It's like the darkness is the light. Faded pictures, it's like they talkin' to me. I feel like a monster. Release me from this curse im in. trying to maintain but I'm struggling. [size=7]♯ Disturbia ♪[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: Histoire de penser un peu à autre chose (pv M.Keila) Mer 9 Mai - 11:37

A cet instant même ou la jeune femme avait mit sa main sur mon épaule, j'avais ressentit cette chose très étrange. On aurait dit comme une connexion directe entre nous. Je la regardais comme interdite. Je ne savais pas que penser de tout ça mais c'était très troublant.

C'est pas que je ne suis pas bien mais... mais vous n'auriez pas ressenti ce que j'ai ressenti?

J'observai à nouveau la jeune femme, je n'y comprenais rien sauf si elle aussi avait des dons particuliers, comme je le disais, Conventry était une ville ou il se passait de drôles de chose d'accord mais là, d'être en connexion avec une personne que je ne connaissais pas, c'était plutôt étrange...

C'est la première fois que ça me fait ça, c'est pour ça que je suis aussi surprise. Ne le prenez pas mal mais c'est pas vous... c'est.. enfin c'est très troublant.

Je lui sourit un peu pour lui montrer que mon malaise s'était dissipé, qu'elle n'avait plus de raison de s'inquièter, que j'allais bien. Je voyais bien à son regard qu'elle était inquiète ou alors troublée elle aussi de cette chose qui s'est passée entre nous.

Vous finissez vers quelle heure? Je voudrais pas que vous ayez des ennuis avec votre patron en restant là en train de me parler.

Je voyais la tête du mec un peu plus loin qui nous regardait d'une drôle de manière. On était quand même pas et puis j'étais curieuse, j'avais envie de savoir ce qu'il pouvait avoir entre la jeune femme et moi. Pourquoi on a eu cette connexion pile en même temps et puis j'avais payé mes parties, à la base c'était pour ça que j'étais venue et puis si la discussion était plus longue que prévue, je voulais avoir toute mon intention pour elle et pas qu'elle soit stressée à cause de son job.
Revenir en haut Aller en bas
messages : 240
date de naissance : 16/07/1995
date d'inscription : 01/05/2012
age : 23

bind the circle
situation: c'est compliqué
avec: Jayden McCarty et Tabatha Blackwell
avatar
M. Keila Smith
MessageSujet: Re: Histoire de penser un peu à autre chose (pv M.Keila) Mer 9 Mai - 16:26

« C'est pas que je ne suis pas bien mais... mais vous n'auriez pas ressenti ce que j'ai ressenti? » fit soudain la jeune femme.

    Ce que j’avais ressenti était plus ou moins inexplicable. Il y avait eu ce courant electrique puis ça avait été comme si… comme si il y avait une autre personne avec moi. Peut-être que mes pouvoirs se développaient et que c’était une autre forme de vision. Genre je touche quelqu’un et une personne de son entourage qui est en danger m’enverrait un signe à travers la personne que touche ? Ouais non, ça parait vraiment… tiré par les cheveux quand même. Disons que j’avais senti comme une autre personne, un contact. Etait-ce avec la fille que je venais de toucher ou avec un esprit ou je ne sais quoi d’autre ? Aucune idée. En tout cas cela me paraissait être quelque chose de surnaturel.


« Euh… je ne sais pas si vous avez ressenti la même chose que moi… mais c’était comme un courant électrique ou je ne sais quoi. »

« C'est la première fois que ça me fait ça, c'est pour ça que je suis aussi surprise. Ne le prenez pas mal mais c'est pas vous... c'est.. enfin c'est très troublant. » ajouta t-elle.

« Je comprends » dis-je simplement « Moi non plus je n’ai pas l’habitude de me faire électrocuter en touchant quelqu’un » ajoutais-je avec un sourire histoire de faire un peu d’humour et de détendre l’atmosphère.

    En y réfléchissant, je n’avais jamais pris un coup d’électricité de toute ma vie. Cette situation était vraiment étrange. Je jetai un coup d’œil vers mon patron histoire qu’il ne me prenne pas de nouveau en grippe. Mais au pire je pourrais toujours lui dire que je venais de dissuader un client de porter plainte, ou un truc du genre. De toutes façon il semblait occupé à s’acharner sur le reste des employés, j’avais le temps jusqu’à ce qu’il revienne s’en prendre à moi.


« Vous finissez vers quelle heure? Je voudrais pas que vous ayez des ennuis avec votre patron en restant là en train de me parler. »

    Je jetais un coup d’œil à la vieille horloge –je crois qu’elle date des années soixante un truc comme ça – histoire de vérifier quelle heure il était. La semaine je pouvais passer au bowling pour faire des heures en plus et gagner un peu plus d’argent mais je n’avais pas vraiment d’horaires. Il fallait juste que je fasse tamponner la fiche en arrivant et en partant. Les seuls jours où j’avais des horaires strict étaient le mercredi, le samedi et le dimanche.


« Eh on est vendredi alors, c’est bon j’ai fini » m’exclamais-je gaiement.

    Je mourrais d’envie d’en apprendre plus sur cette fille. Comment se faisait-il qu’on se sentait bizarres l’une et l’autre sans aucune raison ? Elle devait surement avec un lien avec le surnaturel. Ou alors elle était en grand danger ! Enfin, si j’apprenais son prénom ce serait déjà un bon début.


« Au fait, je m’appelle Keila » dis-je en montrant le badge sur ma tenue.





Can't even speak about it, all my life on my head. Don't want to think about it, feels like I'm going insane. It can creep up inside you and consume you, a disease of the mind. It can control you, it's too close for comfort, your mind is in disturbia. It's like the darkness is the light. Faded pictures, it's like they talkin' to me. I feel like a monster. Release me from this curse im in. trying to maintain but I'm struggling. [size=7]♯ Disturbia ♪[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: Histoire de penser un peu à autre chose (pv M.Keila) Jeu 10 Mai - 17:41

La jeune femme me dit avec un grand sourire qu'elle avait fini de travailler, je ne pouvais qu'être ravie, tant mieux, on aurait le temps de discuter un peu mais avant je lui proposa gentiment.

J'ai acheté pleins de partie, on pourrait jouer ensemble, c'est plus sympa que toute seule non? Je m'appelle Samantha mais tout le monde m'appelle Sam... ravie de te connaître Keila.

Je l'avais tutoyée d'emblée, je ne pense pas que ça la dérangerait que je la tutoie, au contraire, ça faciliterait la tache pour mieux se parler et puis je la trouvais sympa.

Il y a longtemps que tu bosses ici?

J'avais envie de jouer alors je me leva, je me sentais mieux même si le contact était troublant, peut être que plus on se parlerait, plus on comprendrait ce qui se passait... décidement cette ville était vraiment pas normale, depuis dix ans que je vivais ici, je devrais pourtant m'en rendre compte à présent. Mais parfois c'était tellement surprenant que ça me troublait toujours autant... une fois je faisais les magasins mais en ville, là pareil, j'avais souvent des scènes de déjà vu... bon ça j'ai l'habitude, c'est pour ça que maintenant j'aime retrouver le calme de ma maison, d'être en dehors de la ville, seule, enfin seule c'est pour dire quand j'ai pas tout d'un coup des visites inattendues dans la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
messages : 240
date de naissance : 16/07/1995
date d'inscription : 01/05/2012
age : 23

bind the circle
situation: c'est compliqué
avec: Jayden McCarty et Tabatha Blackwell
avatar
M. Keila Smith
MessageSujet: Re: Histoire de penser un peu à autre chose (pv M.Keila) Jeu 10 Mai - 18:11

« J'ai acheté pleins de partie, on pourrait jouer ensemble, c'est plus sympa que toute seule non? Je m'appelle Samantha mais tout le monde m'appelle Sam... ravie de te connaître Keila. »

    Waouh je ne m’attendais pas à ça. Ça faisait des années que je n’avais pas joué au bowling. J’y travaillais, je ne jouais pas. La dernière fois que j’avais joué je crois que c’était pour mes dix ou mes onze ans. Mes parents avaient réservé le bowling entier pour que j’y fasse mon anniversaire. Il y avait bien une centaine de personnes (ma famille, mes amis et leurs parents etc). Mes parents refusaient catégoriquement que je fasse un anniversaire à petit comité. Je me rappelle qu’on avait joué au bowling, qu’on avait mangé dans le restaurant et que j’avais un gâteau gigantesque.


« Euh ok Sam. Attends une seconde. »

    Je me dirigeais vers le comptoir, enlevais ma blouse de travail et la plaçais sous le comptoir. Du coin de l’œil je vis Samantha –enfin Sam- lancer une boule. Waouh, elle avait l’air douée dis donc. J’enfilais des chaussures et la rejoignit sur la piste.


« Par contre je te préviens je suis nulle ! » dis en rigolant « J’ai pas joué au bowling depuis… longtemps »

    Cela me faisait bizarre de tutoyer une femme que je venais de rencontrer et qui semblait avoir genre dix ans de plus que moi ! Mais après tout, elle m’avait tutoyé et elle ne semblait pas être du genre barbante. Elle semblait avoir gardé un esprit jeune.


« Il y a longtemps que tu bosses ici? » me demanda soudain Sam

« Non pas tellement. Ça doit faire deux ou trois semaines »

    En même temps je venais à peine de déménager en plein Coventry. Et je venais à peine d’avoir l’âge de travailler. Mais bon, je ne comptais pas garder ce travail bien longtemps.


« Attention les yeux » m’écriai-je prête à lancer une boule de bowling.

    La boule ne toucha que deux quilles. Waouh j’étais encore plus nulle que je le pensais. Je me retournais vers Sam en rigolant. Après tout, cette soirée pourrait être intéressante. Je pourrais en apprendre plus sur Sam et je pourrais avoir une nouvelle amie.


« Bon, et toi ? T’es à Coventry depuis longtemps ? »





Can't even speak about it, all my life on my head. Don't want to think about it, feels like I'm going insane. It can creep up inside you and consume you, a disease of the mind. It can control you, it's too close for comfort, your mind is in disturbia. It's like the darkness is the light. Faded pictures, it's like they talkin' to me. I feel like a monster. Release me from this curse im in. trying to maintain but I'm struggling. [size=7]♯ Disturbia ♪[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: Histoire de penser un peu à autre chose (pv M.Keila) Jeu 10 Mai - 19:33

Je me mis à rigoler, moi je ratai bien mon coup aussi, j'étais pas forcément douée au bowling comme semblait le prétendre Keila. La c'était simplement du bol, j'avais simplement envie d'aller au bowling pour me changer les idées et grâce à Keila c'était fait, je la regarde amusée par son lancé, elle ne paraissait pas satisfaite mais bon, je lui demandais pas d'être parfaite non plus.

c'est déjà bien tu sais... parce que tu crois que moi je suis beaucoup plus douée? Tu parles, attend tu vas voir que le prochain coup la, je vais même pas toucher une seule quille!

c'était mon tour de lancer, je me concentra un instant et hop je lança la balle, j'aimais pas prendre une trop lourde, j'aimais qu'elle soit juste légère, pour que ce soit plus facile pour lancer... et lorsque je lança, il a fallu que je pense à quelque chose d'autre pour que la balle dévia et ne toucha aucune balle, c'est limite si je m'applaudissai pas tellement je rigolais... qu'est ce que ça fait du bien de rire!

Bon eh bien voilà! C'est ce qui s'appelle être professionnelle! Je vis à Conventry depuis dix ans déjà, je suis un peu surprise que l'on se soit jamais croisée avant. Tu as ce don de médium depuis longtemps? J'avais déjà rencontré des médiums mais je dois avouer que le contact qu'on a eu toutes les deux me trouble encore.

Et c'était vrai, j'avais encore ce doute... pas vraiment un doute mais je me posais beaucoup de questions au sujet de Keila, comme si on se connaissait depuis toujours alors qu'en fait on se connaissait quoi à peine cinq minutes.
Revenir en haut Aller en bas
messages : 240
date de naissance : 16/07/1995
date d'inscription : 01/05/2012
age : 23

bind the circle
situation: c'est compliqué
avec: Jayden McCarty et Tabatha Blackwell
avatar
M. Keila Smith
MessageSujet: Re: Histoire de penser un peu à autre chose (pv M.Keila) Jeu 10 Mai - 21:23

« C'est déjà bien tu sais... parce que tu crois que moi je suis beaucoup plus douée? Tu parles, attend tu vas voir que le prochain coup la, je vais même pas toucher une seule quille! »

    En effet, quand Sam lança la boule, elle dévia et ne toucha aucune quille. Je me mis à éclater de rire, suivie de Sam qui se mit elle aussi à rire. Je n’avais pas ris comme ça depuis longtemps ! En fait on était aussi douées l’une que l’autre au bowling ! Elle avait juste eu un coup de chance au coup précédent. J’avais l’impression qu’on n’avait pas fini de rire ce soir !


« Bon eh bien voilà! C'est ce qui s'appelle être professionnelle! Je vis à Conventry depuis dix ans déjà, je suis un peu surprise que l'on se soit jamais croisée avant. Tu as ce don de médium depuis longtemps? J'avais déjà rencontré des médiums mais je dois avouer que le contact qu'on a eu toutes les deux me trouble encore. »

    Je m’arrêtais soudainement de rire et fixai Sam. Elle avait deviné que j’étais medium. Et d’après ce que j’avais compris de ce qu’elle venait de me dire, elle aussi était medium. Waouh, je devais avouer que je m’en doutais mais je ne m’attendais pas que ça vienne sur le sujet aussi spontanément. Je restais sous le choc. Il fallait que je dise quelque chose.


« J’ai eu mes premières visions à 14ans. J’en ai 18 maintenant. » dis-je d’un ton un peu hésitant « Mais euh… comment… comment tu as deviné ? »

    Je n’arrivais pas à me reprendre. Je n’aimais pas être prise au dépourvu. D’ailleurs mes visions et mon caractère imprévisible m’empêchaient de l’être mais pas cette fois ci apparemment. Je l’avais pas vue venir celle là. Peut-être qu’entre medium on ne peut pas se voir ? Enfin, avoir des visions l’une sur l’autre.


« Toi aussi tu es medium. C’est ça ? C’est cette espèce de contact bizarre de tout à l’heure qui permet de… se reconnaitre, entre mediums. C’est ça ? »

    J’avais l’impression d’être stupide. Et en même temps j’étais sur un petit nuage. Je connaissais une autre medium ! J’allais peut-être avoir des réponses à toutes mes questions ! Décidément cette soirée s’annonçait de plus en plus intéressante et surtout très instructive.






Can't even speak about it, all my life on my head. Don't want to think about it, feels like I'm going insane. It can creep up inside you and consume you, a disease of the mind. It can control you, it's too close for comfort, your mind is in disturbia. It's like the darkness is the light. Faded pictures, it's like they talkin' to me. I feel like a monster. Release me from this curse im in. trying to maintain but I'm struggling. [size=7]♯ Disturbia ♪[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: Histoire de penser un peu à autre chose (pv M.Keila) Sam 12 Mai - 21:19

Je haussa les épaules, c'était juste une suggestion, j'étais même pas certaine qu'elle était vraiment une médium. Ca me rassura lorsqu'elle me confirma qu'elle en était bien une. Je m'arrêta donc de jouer un instant, c'était son tour de toute façon mais j'éprouvai le besoin de lui parler de ça, ce n'était pas souvent que je pouvais me confier à une personne qui avait quasiment les mêmes dons que moi.

Oui je suis médium mais c'est bien la première fois que j'ai un contact de ce genre avec quelqu'un, j'aimerais bien en parler avec toi...

Je l'invita à s'asseoir, il était temps de faire une petite pause de jeu. Je mourrai de savoir comment elle était devenue médium et surtout ce qu'elle ressentait, si ça été facile pour elle ou pas. Comment le vécu-t-elle.

J'ai envie de savoir... je n'avais jamais rencontré d'autres médiums avant toi, à vrai dire j'en ai jamais eu l'occasion et cela a été facile pour toi? Tu t'es sentie soutenue?

j'avais tellement de question que je ne savais plus par ou commencer, j'étais heureuse de sentir que je n'étais plus toute seule dans cette situation, j'allais enfin me faire une amie qui avait le même don que moi et qui peut être ne le prenait pas comme un véritable fardeau mais qui peut être me comprenait tout aussi bien, elle allait peut être me rassurer sur le fait que ce don n'était pas une corvée mais un véritable cadeau du ciel mais avant, je me devais de lui demander si elle ne voulait pas boire quelque chose.

Tu veux peut être boire quelque chose avant que l'on parle un peu de tout ça?

J'avais soudain la gorge sèche et j'avais très envie de boire quelque chose de sucré, un soda, une forte envie de limonade et puis il faisait chaud mine de rien, le contact que nous avions eu avait été intense...
Revenir en haut Aller en bas
messages : 240
date de naissance : 16/07/1995
date d'inscription : 01/05/2012
age : 23

bind the circle
situation: c'est compliqué
avec: Jayden McCarty et Tabatha Blackwell
avatar
M. Keila Smith
MessageSujet: Re: Histoire de penser un peu à autre chose (pv M.Keila) Dim 13 Mai - 9:24

« Oui je suis médium mais c'est bien la première fois que j'ai un contact de ce genre avec quelqu'un, j'aimerais bien en parler avec toi... » répondit Sam « J'ai envie de savoir... je n'avais jamais rencontré d'autres médiums avant toi, à vrai dire j'en ai jamais eu l'occasion et cela a été facile pour toi? Tu t'es sentie soutenue? »

    Cela me rassura qu’elle n’ai jamais vu d’autre medium avant moi, tout comme moi je n’en avais jamais vu avant elle. Moi aussi j’avais plein de question a lui poser, j’étais tellement contente de rencontrer quelqu’un comme moi. Je pourrais enfin me confier à quelqu’un qui me comprends et qui ne me juge pas et surtout qui sait de quoi je parle, qui comprend ce que ça fait que d’être medium. C’était… libérateur de ne plus se sentir seule au monde.


« Tu veux peut être boire quelque chose avant que l'on parle un peu de tout ça? » fit Sam en s’asseyant.

« Euh ouais » répondis-je en souriant « Je vais chercher deux coca, ça te va ? »

    Sans lui laisser le temps de répondre j’allais prendre deux canettes dans un des distributeurs puis retournais m’asseoir à côté de Sam. Je lui tendis une des canettes et ouvrit la mienne et but quelques gorgées histoire de desserrer ma gorge. Je n'avais encore jamais parlé de ça à personne - hormis ma tante bien sur- alors je n'avais pas l'habitude d'étaler ma vie comme ça. Mais je savais qu'une fois que je lui aurait tout dit je me sentirais mieux, bien mieux.


« Pour répondre à ta question, non, je n’ai pas été soutenue » dis-je un peu trop tristement à mon goût « Quand je l’ai dit à mes parents, ils m’ont enfermé pendant un an chez ma tante dans une maison isolée de tout. Ils pensaient que j’étais complètement folle et ils ne voulaient pas que ça s’ébruite. Alors pendant un an j’ai été enfermée et je n’ai pu sortir que depuis un mois. Je viens d’avoir dix-huit ans, alors ils ne peuvent plus m’empêcher de vivre ma vie. Et je ne veux plus rien avoir à faire avec eux ».

    Je marquais une pause le temps de jeter une boule –puisque c’était mon tour. Cette fois-ci j'arrivais à toucher trois quilles. Genial je m'améliorai, peut-être qu'à la fin de la soirée j'arriverai à faire un strike. Enfin, il faut pas rêver non plus! Je repris une gorgée de coca puis reposait son regard sur Sam.


« Désolée, j’ai l’impression de monopoliser la parole » dis-je en rigolant « J’ai pas l’habitude de raconter ça… ça fait du bien de rencontrer quelqu’un comme moi. Toi t’as été soutenue ? »

    Cela faisait tellement de bien de parler à quelqu’un, je n’en revenais toujours pas. Je n’arrivais pas à croire que je parlais avec une autre medium. Moi aussi j'avais plein de questions à lui poser, et rien que de savoir que j'allais pouvoir le faire, et que j'allai avoir des réponses me faisait un grand bien. J'en avais vraiment marre d'avoir des visions pour une raison qui restait encore à ce jour inconnue pour moi.





Can't even speak about it, all my life on my head. Don't want to think about it, feels like I'm going insane. It can creep up inside you and consume you, a disease of the mind. It can control you, it's too close for comfort, your mind is in disturbia. It's like the darkness is the light. Faded pictures, it's like they talkin' to me. I feel like a monster. Release me from this curse im in. trying to maintain but I'm struggling. [size=7]♯ Disturbia ♪[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: Histoire de penser un peu à autre chose (pv M.Keila) Dim 13 Mai - 11:19

J'allais protester mais Keila était déjà partie chercher les boissons, je lui souris en la remerciant et je bus avec soulagement le coca. Ca faisait du bien, c'était frais, je la regarda jouer mais à vrai dire je n'avais pas trop envie de jouer.

Je me suis pas vraiment sentie soutenue, ma famille ne comprenait pas pourquoi j'avais ce don et comme je comprenais pas moi même pourquoi on m'avait affligée ça. Ca a été difficile, on peut vite se sentir coupée du monde.

je lui sourit tout en lui racontant mon récit. Ca me faisait bizarre de lui raconter mon passé, mes parents auquels je n'avais plus de nouvelle. Savait-il seulement que j'étais en vie? Se souciaient-ils de moi? Parfois je me posais la question, j'avais envie de les appeler, pour leur dire hé! C'est moi, Sam, j'ai envie de vous revoir...! Mais quelque chose m'en empêchait. Probablement que j'avais peur de leur réaction et ça je ne pouvais pas le supporter.

par moment pour mes parents, j'avais l'impression d'être un monstre, ils voyaient que je parlais toute seule, je peux entrer en contact avec les morts, tout en voyant l'avenir aussi, un jour une jeune femme m'a expliqué que je devais pas en avoir peur de ce don mais plutôt le prendre comme un cadeau du ciel... tu parles, ça m'a pourri la vie oui... j'ai même fait une tentative de suicide mais comme tu peux le contaster je suis toujours de ce monde, lui dis je amèrement... quand je regarde mon passé, je me dis que ma vie n'a pas toujours été des plus joyeuses, j'ai subi ma vie plutôt... jusqu'à ce que je vienne à Conventry ou la j'ai retrouvé enfin ma stabilité.

J'ai trouvé ma stabilité à Conventry, je ne supportais plus la vie à Londres... désolée moi aussi je parle beaucoup mais de pouvoir enfin parler à quelqu'un qui te comprenne, ça fait du bien.
Revenir en haut Aller en bas
messages : 240
date de naissance : 16/07/1995
date d'inscription : 01/05/2012
age : 23

bind the circle
situation: c'est compliqué
avec: Jayden McCarty et Tabatha Blackwell
avatar
M. Keila Smith
MessageSujet: Re: Histoire de penser un peu à autre chose (pv M.Keila) Dim 13 Mai - 20:03

« Je me suis pas vraiment sentie soutenue, ma famille ne comprenait pas pourquoi j'avais ce don et comme je comprenais pas moi même pourquoi on m'avait affligée ça. Ca a été difficile, on peut vite se sentir coupée du monde. » répondit Sam d'une voix un peu triste, comme si elle revivait ses souvenirs tout en m'en parlant« par moment pour mes parents, j'avais l'impression d'être un monstre, ils voyaient que je parlais toute seule, je peux entrer en contact avec les morts, tout en voyant l'avenir aussi, un jour une jeune femme m'a expliqué que je devais pas en avoir peur de ce don mais plutôt le prendre comme un cadeau du ciel... tu parles, ça m'a pourri la vie oui... j'ai même fait une tentative de suicide mais comme tu peux le contaster je suis toujours de ce monde, quand je regarde mon passé, je me dis que ma vie n'a pas toujours été des plus joyeuses, j'ai subi ma vie plutôt... jusqu'à ce que je vienne à Coventry ou la j'ai retrouvé enfin ma stabilité.J'ai trouvé ma stabilité à Coventry, je ne supportais plus la vie à Londres... désolée moi aussi je parle beaucoup mais de pouvoir enfin parler à quelqu'un qui te comprenne, ça fait du bien. »

    Elle avait parlé tout d’un trait. Elle semblait vraiment avoir souffert. Je me sentis vraiment triste, et vraiment insignifiante à côté d’elle. C’est vrai quoi, mes parents m’avaient isolé du monde pendant un an, ils m’avaient rejeté et traité comme un monstre –tout comme les parents de Sam- mais je n’avais pas tellement souffert. En tout cas pas autant que Sam semblait avoir souffert. Elle avait quand même tenté de se suicider ! Je n’en revenais pas. Je n’osais même plus parler. Mes problèmes semblaient tellement bénins à côté des siens !


« Mes parents me prenaient aussi pour un monstre. A tel point qu’ils ont voulu me cacher du monde. » dis-je, tentant de répondre à chaque chose qu’elle venait de me dire en un seul souffle. « Ouais, j’avoue que ça fait du bien de parler avec quelqu’un qui comprends ce qu’on vit. Mais y a un point où je suis pas trop d’accord avec toi. Je ne pense pas que ce don soit un fardeau. Je ne pense pas que c’est un « don du ciel » ou un truc genre mythique ou je ne sais quoi non plus. Mais, si on a reçu ce don c’est bien pour quelque chose. Je pense qu’on peut sauver des vies, ou éclaircir le passé. Je ne sais pas vraiment le but ultime, la raison pour laquelle j’ai ce don, mais je ne le considère en rien comme un fardeau. C’est sur que c’est chiant d’être dans le brouillard, de ne pas savoir et de devoir avoir ce secret, mais je suis sûre que ce sera vraiment utile. Enfin, que c’est vraiment utile. »

    Waouh, j’avais vraiment beaucoup parlé. En même temps, je n’avais pas parlé depuis tellement longtemps à quelqu’un qu’il fallait bien que ça sorte ! C’était une libération. Je n’avais pas à contrôler mes paroles, à faire de l’auto-censure. C’était vraiment libérateur de pouvoir être honnête avec quelqu’un. Soudain je repensais aux paroles de Sam, elle avait dit: « je peux entrer en contact avec les morts, tout en voyant l'avenir aussi ». Alors comme ça, elle pouvait entrer en contact avec des morts ? Etait-ce du à une plus grande « expérience » ou est-ce que le don de medium est différent pour chacun ?


« Attends une seconde » dit-je soudain perplexe, « tu peux entrer en contact avec les morts ET voir l’avenir et le passé ? Moi je ne peux que voir le passé et l’avenir (le présent aussi), tu crois que mes « pouvoirs » vont genre… évoluer ? Que je vais développer de nouvelles capacités et tout ? »

    Je préférais ne rien dire quant à sa tentative de suicide. La pauvre, je venais déjà de la replonger dans de durs souvenirs, je ne voulais pas enfoncer le couteau dans la plaie. Moi-même je n’aimais pas évoquer les paroles que m’avaient dit mes parents lorsque je leur avais tout avoué –et après. Ils avaient été odieux, hautains, méfiants, tristes, terrifiés, dégoutés. Et ce qu’ils m’avaient dit était tout simplement horrible et très blessant. Rien que d’y penser ça me fait un nœud dans l’estomac. Je bus une nouvelle gorgée de coca priant pour que mes larmes ne coulent pas sur mes joues.


Spoiler:
 





Can't even speak about it, all my life on my head. Don't want to think about it, feels like I'm going insane. It can creep up inside you and consume you, a disease of the mind. It can control you, it's too close for comfort, your mind is in disturbia. It's like the darkness is the light. Faded pictures, it's like they talkin' to me. I feel like a monster. Release me from this curse im in. trying to maintain but I'm struggling. [size=7]♯ Disturbia ♪[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: Histoire de penser un peu à autre chose (pv M.Keila) Dim 13 Mai - 20:46

Spoiler:
 

Je regarda Keila, pourquoi nous êtions des incomprises? On était juste médium, des êtres humains auquels on avait rien demandé, on voulait juste vivre notre vie c'était tout!

J'ai toujours vu des morts et ça dès que j'étais petite, pour ton cas je ne sais pas peut être que tu vas y développer un peu plus tard, ou alors tu as déjà ce don et que tu ne t'es peut être pas apercue.

Je lui souris, j'avais envie de l'aider et pourquoi la prendre sous mon aile. C'est déjà difficile de se débrouiller toute seule alors si on peut s'entraider, c'est mieux non... et puis Keila me faisait penser à ma petite soeur. Elle me manque par moment, je me demande ce qu'elle devient.

Maintenant j'arrive à comprendre pourquoi je suis médium, j'ai appris à vivre avec même si parfois j'aimerai bien être quelqu'un de normal, je sais que je pourrais pas me passer de mon don, je sais pas si tu comprends ce que je veux dire. Si tu veux je pourrais t'aider à développer tes dons, peut être que tu n'as pas complètement libérer ce que tu as en toi ou alors il y a peut être des choses que tu ne veux pas voir.

j'étais lancée dans mon explication, j'étais heureuse de pouvoir raconter tous mes ressentiments à quelqu'un qui avait vécu la même expérience que moi, enfin presque.

J'ai plus trop l'envie de jouer au boowling, tu n'as envie d'aller marcher dehors tout en continuant à parler?
Revenir en haut Aller en bas
messages : 240
date de naissance : 16/07/1995
date d'inscription : 01/05/2012
age : 23

bind the circle
situation: c'est compliqué
avec: Jayden McCarty et Tabatha Blackwell
avatar
M. Keila Smith
MessageSujet: Re: Histoire de penser un peu à autre chose (pv M.Keila) Dim 13 Mai - 22:28

Spoiler:
 

    Les mots que mes parents m’avaient dit trottaient dans ma tête en boucle. Je me revoyais assise en haut des escaliers, les entendre parler de moi, ils étaient scandalisés. Ils disaient des trucs du genre « Pourquoi est-ce tombé sur nous ? Notre fille est folle. C’est un monstre. Comment cela a-t-il pu arrivé ? ». D’ailleurs en y repensant, ils avaient dit quelque chose de troublant… Ils avaient dit « Pourquoi l’avons-nous recueillie ? ». Est-ce que cela voulait dire qu’ils m’avaient adopté ? Sur le coup je ne m’étais même pas attardée sur le sujet, trop occupée à pleurer. Mais maintenant que j’y pensais c’était peut-être ce qu’ils voulaient dire. Après tout, ils n’avaient pas pu avoir des enfants en vingt ans de mariage. Même quand on a des problèmes, au bout de vingt ans on y arrive. Surtout que mes parents avaient insinué qu’ils n’étaient pas stériles puisqu’ils m’avaient toujours dit qu’ils m’avaient eu naturellement. Alors en vingt ans, même si on a des problèmes on y arrive quand même. Et en plus, aucun d’eux n’était medium. Il fallait bien que ce don me vienne de quelque part. Et même si je ne connaissais pas grand-chose sur mon don, je savais que ça ne pouvais pas venir de nulle part. Enfin, il faudrait que je creuse ça plus tard, je pourrais toujours demander à ma tante.


« J'ai toujours vu des morts et ça dès que j'étais petite, pour ton cas je ne sais pas peut être que tu vas y développer un peu plus tard, ou alors tu as déjà ce don et que tu ne t'es peut être pas aperçue. » fit Sam, interrompant ainsi ma réflexion.

« Alors il faut que je… développe mes dons et que je… prenne confiance en moi en gros » Dis-je pensive.

    Je me demandais comment je pouvais développer mes dons. Est-ce que je devais essayer d’avoir des visions sur commande ? Essayer de voir des morts ? Ce concept était assez flou pour l’instant. Mais si j’avais ce potentiel en moi il fallait juste que j’en prenne conscience et peut-être qu’il « sortirai tout seul ». Après tout quand j’ai eu mes premières visions je n’avais rien demandé à personne. Je ne savais même pas que ce genre de truc pouvait exister. Alors peut-être que ça viendrait juste avec le temps.


« Maintenant j'arrive à comprendre pourquoi je suis médium, j'ai appris à vivre avec même si parfois j'aimerai bien être quelqu'un de normal, je sais que je pourrais pas me passer de mon don, je sais pas si tu comprends ce que je veux dire. »

« Je vois absolument ce que tu veux dire. Si je n’avais plus mes visions maintenant je me sentirais comme démunie, perdue. Même si au début j’ai eu du mal à accepter ce don, si aujourd’hui je ne l’avais plus je ne sais pas ce que je ferais franchement. Je ne vois pas ma vie sans mes visions, elles font partie de moi. »

« Si tu veux je pourrais t'aider à développer tes dons, peut être que tu n'as pas complètement libérer ce que tu as en toi ou alors il y a peut être des choses que tu ne veux pas voir. »

« Ouais ça me plairait bien que tu m’aides. Surtout si mon inconscient me cache quelque chose » dis-je en riant.

    Des choses que je ne veux pas voir. Maintenant qu’elle avait dit ça, cette phrase me trottait dans la tête. Qu’est ce que mon inconscient me cachait ? Peut-être est-ce la possibilité que mes parents m’aient adoptée. Ou alors, quelque chose va peut-être m’arriver dans le futur et ça me bloque inconsciemment ? Toutes sortes de questions me vinrent en tête. Je n’arrêtais pas de trouver hypothèse sur hypothèse, me demandant laquelle pouvait être vraie.


« J'ai plus trop l'envie de jouer au bowling, tu n'as envie d'aller marcher dehors tout en continuant à parler? »

« Euh pourquoi pas. » dis-je en terminant ma canette de coca.





Can't even speak about it, all my life on my head. Don't want to think about it, feels like I'm going insane. It can creep up inside you and consume you, a disease of the mind. It can control you, it's too close for comfort, your mind is in disturbia. It's like the darkness is the light. Faded pictures, it's like they talkin' to me. I feel like a monster. Release me from this curse im in. trying to maintain but I'm struggling. [size=7]♯ Disturbia ♪[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: Histoire de penser un peu à autre chose (pv M.Keila) Mar 15 Mai - 17:28

Je souris à la jeune femme, j'avais vraiment envie d'en savoir plus sur elle mais ce serait mieux une fois qu'on sera à l'air libre, là, j'avais vraiment l'impression d'étouffer et je ne me sentais pas très bien. Je ne savais pas trop ce que j'avais ces derniers temps, à croire que je n'étais pas à l'aise dans des endroits ou il y avait du monde et pourtant, j'avais choisi justement le bowling parce que je pensais qu'il n'y aurait pas beaucoup de monde. Il fallait vraiment que je change, je ne pouvais continuer à vivre recluse chez moi, tient d'ailleurs, j'aperçois même une présence qui n'a pas vraiment de rapport avec les humains, je savais déjà que c'était un mort, d'ailleurs je sentais son regard sur le mien, je fis à Keila.
Tient... regarde la bas, tu vois cette personne d'un certain âge, la soixante d'année? Les cheveux gris, qui nous regarde?
Je voulais tester les capacités de Keila, savoir ou elle en était dans ses dons et si vraiment elle pouvait voir les morts et je n'inventais pas puisque cette présence était bien réelle, d'ailleurs celui ci vient vers nous et me parla alors que Keila était à mes côtés.
Bonsoir... vous me voyez pas vrai?
Hum oui oui je vous vois mais j'aimerai bien qu'on parle dehors vous voulez bien?
et je fis à Keila.
Tu l'as bien vu la? Tu as bien vu que quelqu'un me parlait et que je parlais avec cette personne? Tu as l'occasion là de pouvoir tester tes capacités sur un mort!
vous permettez mademoiselle mais je ne suis pas un mort, juste une âme égarée.
Je regarda la personne qui était à côté de moi, et en plus de ça, il se permettait d'avoir de l'humour, je secoua la tête, et je ferma les yeux un instant pour retrouver du calme intérieurement.
Après ce genre de visite, en général je me sens toujours très épuisée.
et nous sortons du bowling... j'expliquai encore à Keila.
Ca me bouffe une énergie folle.
Revenir en haut Aller en bas
messages : 240
date de naissance : 16/07/1995
date d'inscription : 01/05/2012
age : 23

bind the circle
situation: c'est compliqué
avec: Jayden McCarty et Tabatha Blackwell
avatar
M. Keila Smith
MessageSujet: Re: Histoire de penser un peu à autre chose (pv M.Keila) Mar 15 Mai - 22:01

    Je me levais et jetais la canette de coca dans une poubelle. Je ne pouvais m’empêcher de penser à ce que Sam m’avait dit à propos de son don de medium. Depuis toute petite elle voyait des morts. Pourquoi mon don de medium ne s’était réveillé que vers mes 14ans ? Peut-être que je l’avais toujours eu sans vraiment m’en apercevoir après tout. C’est vrai quoi, je n’avais jamais cru au surnaturel avant que j’ai mes visions. Peut-être qu’elles avaient décidé de se manifester pour me dire « Hé t’es medium ! ». Je souris en pensant ça.


« Tient... regarde la bas, tu vois cette personne d'un certain âge, la soixante d'année? Les cheveux gris, qui nous regarde? » fit Sam regardant vers le comptoir d’accueil.

« Où ça ? » demandais-je en suivant le regard de Sam.

    Je me retournais et essayais de voir quelqu’un aux cheveux d’environ soixante ans. Tout ce que je voyais c’était le collègue à qui j’avais confié l’accueil et un petit groupe de jeunes qui venaient s’amuser au bowling. Je me mis à fixer le comptoir, plissant les yeux, essayant de voir ce que Sam voyant. Je me concentrais, mais sans réel succès. Soudain je vis comme une sorte de flou à côté du comptoir. Je fixais cette tâche floue essayant de la rendre nette, de voir cette personne âgée aux cheveux gris. Mais rien. Je ne voyais qu’un flou. N’empêche cela montrait que je m’améliorais. Quoique j’avais peut-être toujours vu ces taches floues sans vraiment y faire attention.


« Hum oui oui je vous vois mais j'aimerai bien qu'on parle dehors vous voulez bien? » fis soudain Sam.

    Je me retournais, elle regardait juste à côté de moi. Le… fantôme semblait s’être déplacé de moi et devait être à côté de moi. Cependant je ne voyais toujours rien. Je me concentrais, essayant d’imaginer à quoi il pouvait ressembler, peut-être qu’en l’imaginant il apparaitrait soudain ! Mais j’avais beau le fixer, je ne voyais toujours rien.


« Tu l'as bien vu la? Tu as bien vu que quelqu'un me parlait et que je parlais avec cette personne? Tu as l'occasion là de pouvoir tester tes capacités sur un mort! »

« Je ne le vois pas ! » dis-je découragée « Je ne vois qu’une espèce de tâche floue ! »

    Soudain Sam secoua la tête. Elle reposa son regard sur moi. J’en concluais que le fantôme n’était plus là. Enfin, je ne savais pas. Je ne voyais rien ! Et le fait de savoir qu’il y avait – ou y avait eu- un esprit à côté de moi me rendait dingue ! Pourquoi ne pouvais-je pas le voir ? Qu’est ce qui me bloquait bon sang ?!


« Après ce genre de visite, en général je me sens toujours très épuisée.Ca me bouffe une énergie folle. »

    Nous sortîmes du bowling. Il y avait un petit vent frais qui faisait vraiment du bien ! La chaleur à l’intérieur du bowling était étouffante !


« Il est toujours là ? » demandais-je hésitante cherchant une tâche floue autour de nous « J’veux dire le fantôme.»

    On marcha quelques instants avant de s’arrêter et de s’installer sur un rebord. Je n’arrivais plus à me concentrer, mon esprit était trop occupé avec ce que j’avais appris aujourd’hui, à ma rencontre avec Sam, avec la visite de cet esprit et tout.


« ça t’arrive souvent d’avoir ce genre de visite ? Que moi en ce moment j’ai beaucoup de visions, bien plus qu’avant. Je pense que ça doit être à cause de cette ville. Elle a un lourd passé, que ce soit au niveau humain ou surnaturel. »

    Je me tus, ne sachant plus quoi dire. Je voulais en savoir plus sur Sam mais sans l’aggresser ou l’assomer de questions.






Can't even speak about it, all my life on my head. Don't want to think about it, feels like I'm going insane. It can creep up inside you and consume you, a disease of the mind. It can control you, it's too close for comfort, your mind is in disturbia. It's like the darkness is the light. Faded pictures, it's like they talkin' to me. I feel like a monster. Release me from this curse im in. trying to maintain but I'm struggling. [size=7]♯ Disturbia ♪[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: Histoire de penser un peu à autre chose (pv M.Keila) Ven 18 Mai - 20:07

Je respirai calmement, c'était toujours très prenant les visites que j'avais en général, je me repris pour expliquer à Keila ce que je pouvais ressentir, ça ne me dérangeait pas qu'elle me pose des questions, au contraire, j'étais ravie qu'elle me demande, pour une fois que je n'avais pas honte de raconter mes expériences avec les morts.
Oui ça m'arrive tous le temps ces visions, je peux en avoir deux ou trois dans une même journée, en fait, cela dépend des périodes... d'autres plus intenses, et d'autres qui me font rien. Par exemple celle ci, me fatigue beaucoup, je ne sais pas pourquoi.
lui expliquais je avec sincérité, je n'avais pas de raison de lui mentir, c'était ce que je ressentais après tout. Et puis j'avais besoin de parler, il y a trop de fois ou je me suis tue parce que j'avais honte et là enfin quelqu'un qui s'intéressait alors je n'allais pas m'en priver. Je souris à Keila.
Mais parfois j'ai de belles rencontres tu sais, par exemple une fois j'ai eu la visite d'une petite fille qui m'avait demandé son aide, elle voulait revoir sa maman une dernière fois avant de rejoindre la lumière
Spoiler:
 
j'en avais les larmes aux yeux parce que c'était bien la première fois que j'avais une rencontre aussi touchante.
C'était une anecdote que j'avais jamais racontée à personne, personne mais ce soir la j'avais subitement l'envie de raconter cette histoire à Keila, comme quoi d'être médium, c'était beau aussi et pas qu'une punition.
Revenir en haut Aller en bas
messages : 240
date de naissance : 16/07/1995
date d'inscription : 01/05/2012
age : 23

bind the circle
situation: c'est compliqué
avec: Jayden McCarty et Tabatha Blackwell
avatar
M. Keila Smith
MessageSujet: Re: Histoire de penser un peu à autre chose (pv M.Keila) Sam 19 Mai - 14:01

« Oui ça m'arrive tous le temps ces visions, je peux en avoir deux ou trois dans une même journée, en fait, cela dépend des périodes... d'autres plus intenses, et d'autres qui me font rien. Par exemple celle ci, me fatigue beaucoup, je ne sais pas pourquoi. » Répondit Sam

    Mes visions ne me faisaient aucun effet physiquement. A part que ça m’énervais de ne pas comprendre le sens de mes visions, et que j’étais inquiète que quelqu’un me voie « ailleurs ». Quand j’ai une vision c’est comme si je partais loin, je ne pensais même plus au lieu où j’étais, je ne voyais plus ce qu’il se passait autour de moi, c’était comme si… j’entrais dans me tête pour y voir une image et qu’ensuite je revenais à la réalité. Je me demandais bien quelle tête je pouvais bien faire quand j’avais des visions, je devais certainement avoir les yeux dans le vague et aucune expression sur le visage, comme si j’étais figée dans le temps.


« ça doit être chiant quand même… »

« Mais parfois j'ai de belles rencontres tu sais, par exemple une fois j'ai eu la visite d'une petite fille qui m'avait demandé son aide, elle voulait revoir sa maman une dernière fois avant de rejoindre la lumière j'en avais les larmes aux yeux parce que c'était bien la première fois que j'avais une rencontre aussi touchante. » Rajouta Sam

    C’était triste ce qui arrivait parfois. C’est pas ça qui allait me donner envie de voir des morts. Même si j’étais plutôt enthousiaste à l’idée d’aider des gens à partir en paix. Mais j’étais très sensible –je me trouvais débile d’ailleurs à ce propos- et je n’avais pas forcément envie de pleurer des gens que je ne connaissais même pas et encore moins de souffrir de leur visite. D’un autre côté je sentais bien que je devais développer mes dons. Je ne savais pas pourquoi, mais je sentais qu’il fallait que je me prenne en main et que j’arrive à me surpasser quoi qu’il m’en coûte. Je n’aimais pas avoir ce genre de pressentiments, de un : ça ne présageais rien de bon, et de deux : ça m’énervais de pas savoir pourquoi j’avais ces pressentiments encore plus que de ne pas savoir pourquoi j’avais certaines visions.


« Tu sais, j’ai parfois l’impression d’être un jouet. Parce que nos visions, enfin ce don quoi, doit bien servir à quelque chose. Ça ne peut pas être juste pour « le fun » qu’on a hérité de ça. Je suis sûre que ça à un but final tout ça, et que nos visions servent à nous en rapprocher. Mais je dis ça, je dis rien. C’est juste une sorte de pressentiment que j’ai. Mais je ne peux pas me résoudre à penser que ce don nous a été attribué seulement pour aider des gens à rejoindre l’autre monde ou pour découvrir ce qu’il s’est passé à tel endroit des années plus tôt. Il doit y avoir quelque chose de plus… »

    Je marquais une pause le temps de trouver le bon mot. « Important » ne l’était pas. Parce que aider des gens et reconstruire le passé est important, mais il devait y avoir quelque chose de plus…


« …vital » terminais-je dans un souffle.

    Quelque chose de plus vital. Oui c’était ça. Nos visions devaient servir à prévoir un grand danger qui menacerait la planète ou je ne sais quel évènement grave.






Can't even speak about it, all my life on my head. Don't want to think about it, feels like I'm going insane. It can creep up inside you and consume you, a disease of the mind. It can control you, it's too close for comfort, your mind is in disturbia. It's like the darkness is the light. Faded pictures, it's like they talkin' to me. I feel like a monster. Release me from this curse im in. trying to maintain but I'm struggling. [size=7]♯ Disturbia ♪[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Histoire de penser un peu à autre chose (pv M.Keila)

Revenir en haut Aller en bas

Histoire de penser un peu à autre chose (pv M.Keila)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Bon, faudra passer à autre chose!...
» Jean-Paul DUBOIS: Je pense à autre chose
» Et si on partageait autre chose que la pizza... nos passions ?
» Victor HUGO (1802-1885)Je ne demande pas autre chose aux forêts
» autre chose - bord de mer


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the secret circle :: Archives Version n°1-