the secret circle
Bienvenue, cher Invité

THE SECRET CIRCLE EST ACTUELLEMENT FERME. SI VOUS SOUHAITEZ NOUS RETROUVER OU APPRENDRE A NOUS CONNAITRE, REJOIGNEZ NOUS SUR NOTRE FORUM ONCE UPON A TIME http://www.once-upon-rpg.net/

NOUS VOUS ATTENDONS AVEC IMPATIENCE, BONNE AMBIANCE ET ACCUEIL CHALEUREUX GARANTI !

A bientôt peut être !




Partagez|

« Mauvaise Nuit ? » | APRIL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
messages : 124
date de naissance : 07/12/1991
date d'inscription : 14/06/2012
age : 25

bind the circle
situation: célibataire
avec: moi même
Evanell L. MacCall
MessageSujet: « Mauvaise Nuit ? » | APRIL Ven 22 Juin - 16:39


Mauvaise Nuit ?

Evanell L. MacCall & April C. Rosenbach


J’avais débarqué à Coventry la veille seulement, arrivée tout droit d’Irlande, fuyant la vie que me faisait mener mon oncle là bas pour essayer de trouver une solution à tout ce bazar. La solution, je l’avais en tête - enfin, en théorie - mais pour mettre tout ça en pratique… Ca, ce serait une autre paire de manche. Mais il faut penser à chaque choses en son temps, et pour le moment, j’avais désespérément besoin de trouver un endroit où loger. J’avais passé la nuit à trainer dehors à me les geler, n’ayant pas assez d’argent pour m’offrir ne chambre d’hôtel, et préférant le garder pour m’acheter de quoi manger. Si je ne mangeais pas, c’était certain que je ne durerai pas longtemps car comme on dit : un sac vide, ça ne tient pas debout.

Toute cette histoire était vraiment dingue… Me faire passer pour morte pour pouvoir m’échapper, partir aveuglément à Coventry à la recherche d’un cousin qui je ne connaissais que très peu et ne voudrait peut être même pas me venir en aide… Au moins, le trajet aura été amusant. J’avais passé un bon moment avec Jaeden, entre me faire passer pour sa petite amie, aller faire du charme au gardien de la fourrière pour qu’il récupère sa voiture en douce et nos moments ensemble pendant tout le trajet, je pourrais au moins dire qu’il avait eu le don de me changer les idées.

Sauf que maintenant, c’était fini tout ça, plus rien pour me distraire et je ne pouvais plus m’empêcher de penser à ma famille. Mes frères me manquaient. Ils devaient être totalement anéantis… Peut être m’en voudraient-il une fois tout cela terminé, mais personne d’autre que moi n’avait la possibilité - ou le cran nécessaire - pour faire ce que j’avais fait. S’opposer à mon oncle était vraiment déconseillé, et je n’avais pas eu d’autre choix si je voulais réellement m’échapper sans attirer de problèmes à qui que ce soit. Tout le monde devait me croire morte afin que mes frères ne se retrouvent pas à devoir payer pour mes conneries.

C’était à tout ça que je pensais quand je rentrais épuisée dans un café - le B’Well Coffee, d’après ce qui était écrit sur l’enseigne. Peu m’importait où je me retrouvais du moment que je pouvais trouver un truc à grignoter à pas cher et être au chaud l’espace de quelques minutes avant de me mettre à déambuler dans la ville. Il ne me restait plus qu’à trouver Kaleb et à espérer qu’il veuille bien m’héberger, je n’avais aps d’autre solution en tête.

J’allais donc m’asseoir à une table, et une serveuse vint à ma rencontre me prendre ma commence. Je demandais un café et un muffin, et allais rapidement aux toilettes me passer un coup d’eau sur le visage historie de me rafraichir un peu le temps que la serveuse prépare mon café. Un coup d’œil dans le miroir et je pu voir que quiconque pourrait se douter de la mauvaise nuit que j’avais passé. Je passais rapidement ma main dans mes cheveux emmêlés pour essayer de leur donner un aspect un peu moins… minable, et retournais m’asseoir à ma table au moment même où la serveuse m’apportait ma commande. Je ne me fis pas prier entamer mon muffin, n’ayant rien avalé depuis mon arrivée en ville, mon estomac grognait rien qu’à la vue du délicieux gâteau au chocolat. Je commençais à me réchauffer peu à peu et ça faisait du bien après la nuit que j’avais passée.


Evanell L. MacCall
.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 100
date d'inscription : 19/05/2012
April C. Rosenbach
MessageSujet: Re: « Mauvaise Nuit ? » | APRIL Ven 22 Juin - 21:08

« Vivre n'importe comment, mais vivre ! »
[Fiodor Dostoïevski]

Cette phrase… Elle rayonnait chaque matin sous la première lueur du jour. Je ne savais pas ce qui me retenait de la jeter. Le n’importe comment restait ma vie alors que le mot Vivre constituait la seule chose que me dépassait. Jamais je ne m’étais plein de cette vie qui pouvait me suivre. Pourtant au fond de moi je crois que j’avais espérée trouver autre chose en déviant de ce chemin tout tracé, en quittant une bonne fois pour toute Londres. Tout était si différent depuis : La ville, les gens, mon existence. Mais ce vide étrange persistait. Je courrais après le néant, ayant pour seul but d’atteindre le bonheur alors que je me considérais déjà comme heureuse. C’était tiré par les cheveux cette histoire. Ma vie restait ennuyeuse parce que je croyais avoir atteint son seul objectif. Ou alors mon côté philosophique du matin résultait seulement de ce morceau de papier usé qui trainait sur mon bureau et affichait sans cesse cette pensée casse-tête d’un auteur dont je ne parvenais même pas à prononcer le nom.

Je laissais échapper un gémissement, mes bras et mes jambes se tendant sous les couettes nonchalamment. Je devinais en entendant la douce voix de Madonna émaner du mur qu’il était samedi. Plus précisément la journée ménage de la voisine. Elle se mettait chaque début de week-end dans la tête qu’elle était la grande star de la pop, chantant à ne plus avoir de voix « Like Virgin » en passant l’aspirateur. De quoi rendre fou tout l’immeuble. Malheureusement pour moi je connaissais désormais la musique sur le bout des doigts, ce qui me donnait une bonne raison de bouger de mon lit pour me trainer jusqu’à la douche en accompagnant l’air.

« Like Virgin! Touch for the very first time! … »

Sortant de celle-ci je me dépêchais de me sécher les cheveux, enfilant rapidement un jean avant de me précipiter à l’extérieur. J’avais fini par abandonner l’idée de fouiller dans mes placards le matin, la déception y était trop grande. Ce n’était pas vraiment mon truc de faire les courses et puis je n’avais pas envie de rester seule ce matin-là. Malheureusement les rues restaient encore vides à cette heure, la plupart étant déjà en week-end pendant que les autres travaillaient. Je me demandais si Lexi était au bar. J’étais consciente d’aller outre les règles de Mr Kaleb Mc Call, mais d’un côté je ne voyais pas vraiment ce que je lui devais. Il fallait quand même que je pense à venir moi aussi le déranger un matin. Je voyais d’ici sa tête en me voyant, et d’un côté j’espérais qu’il ne me jette par à la porte. Je pourrai toujours m’accrocher à son canapé !

C’est en arborant un grand sourire que je pénétrais dans le café, cherchant du regard la jeune barmaid que j’avais rencontrée l’autre soir, en vain. J’aurais dû me douter qu’elle n’y serait pas. A sa place se tenait une jeune femme loin d’être réveillée apparemment, son regard froid se perdant dans ses mouvements. Ça m’agaçait les gens qui tiraient toujours la gueule, comme ça pouvait les agacer de me voir sans cesse avec ce sourire niais étirant mes lèvres.

« Un chocolat s’il vous plait !
« -Tout de suite… »

Je la détaillais en silence, me perchant sur la pointe des pieds pour appuyer mes bras sur le comptoir, cherchant ne serait-ce qu’une once d’un sourire sur son visage. De quoi fuir devant sa tête ! Elle ressemblait à un zombie sortit tout droit d’un cimetière !

« Vous savez, ça ne vous ferait pas de mal de sourire ! Ça vous embellirait ! Du moins ça serait mieux que quand vous tirez la gueule ! »

Elle déposa la tasse de chocolat sur le comptoir, relevant les yeux à mes paroles avec un air plus que menaçant.

« De quoi je me mêle ? »

Je haussais les épaules comme une gamine prise en flagrant délit avant de prendre ma tasse et de gentiment lui tourner le dos, cherchant quelqu’un de plus intéressant à qui parler.

« Oh ! Un deuxième zombie ! »

Mon regard se posait sur une jeune femme assise à une table. Elle ne semblait pas avoir passé une bonne nuit, et déjà je trottinais jusqu’à la chaise en face d’elle pour m’y asseoir. En effet elle avait une mine affreuse, des cernes entourant ses yeux et son visage aussi pâle que la crème fouettée sur mon chocolat.

« Il y a vraiment personne qui sourit ce matin. »

Je lui envoyais un de mes plus beaux sourires, soufflant dans ma tasse avant d’y plonger mes lèvres en louchant. Il n’y avait rien de plus agréable que de sentir la chaleur de la boisson descendre dans mon estomac qui criait famine depuis déjà un moment. Je me serais damnée pour retrouver l’odeur du chocolat quotidiennement dès mon réveil. Mais sortis de mes songes, je déposais déjà mes yeux sur son muffin, les yeux pétillant de gourmandise.

« Il a l'air bon ! Je peux goûter ? »


Spoiler:
 




I'm not human at all...
It's not your fault. It's my own fault.
I have no heart.
Because I'm not human at all...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 124
date de naissance : 07/12/1991
date d'inscription : 14/06/2012
age : 25

bind the circle
situation: célibataire
avec: moi même
Evanell L. MacCall
MessageSujet: Re: « Mauvaise Nuit ? » | APRIL Sam 23 Juin - 23:54


Mauvaise Nuit ?

Evanell L. MacCall & April C. Rosenbach


Je baillais littéralement aux corneilles. Assise là, à ma table, bien au chaud, j’aurais presque pu m’endormir; Ca aurait toujours été mieux que la nuit que j’avais passé. Je grignotais donc mon muffin d’un air distrait, regardant sans vraiment y prêter attention ce qui se passait autour de moi en tachant difficilement de ne pas tomber de sommeil. J’aurais mieux fait de ne pas essayer de dormir du tout, c’était encore pire qu’après mes innombrables nuits blanches à chaque pleines lunes. Chaque moi, pendant 3 jours, je passais mes nuits à zapper, tourner, virer… Jusqu’à ce que mes frères et mon père rentrent. Je voulais être sure qu’ils aillent bien, surtout Johann, le plus jeune d’entre eux, qui avait commencé à se transformer par ma faute. Depuis la mort de ma mère, j’avais un peu repris le rôle de petite maman de tout le monde à la maison, tandis qu’eux jouaient littéralement les gardes du corps afin que mon oncle ne puisse pas s’en prendre à moi. Ils devaient se sentir coupables de ma ‘mort‘, les connaissant, ils devaient se dire qu’ils auraient du mieux me protéger, qu’ils auraient du être là, qu’ils auraient du le voir venir… Mais ils n’auraient rien pu faire, c’est moi qui avait tenu les rênes ce coup là, aussi difficile que ça puisse être pour moi, c’était pour le mieux.

J’avais été en sursis pendant deux ans, il fallait bien que ça cesse un jour non ? Dans l’esprit étroit et tordu de Nathan, il n’y avait que deux solutions : ma transformation, ou ma mort. Par respect poru mon père il avait tenu deux ans, se disant que je finirai par céder, et n’y tenant plus il avait programmé ma mort sans se douter un instant que je savais déjà tout et avait déjà prévu une contre attaque. Contre attaque qui m’avait menée ici, à Coventry, dans ce café, en train de comater à table avec une tête de déterrée en regardant une demoiselle importuner la serveuse qui n’avait vraiment pas l’air d’humeur très aimable.

La jeune blonde se détourna du comptoir sa tasse à la main et je la regardais sans vraiment la voir, ne percutant qu’au dernier moment que c’était vers moi qu’elle se dirigeait. Je secouais légèrement la tête, essayant de me sortir de mes rêveries pour me concentrer sur ma nouvelle voisine de table.

« Il y a vraiment personne qui sourit ce matin. » fit-elle remarquer après s’être assise face à moi. C’est vrai que je devais avoir une tête à faire peur mais après ces derniers jours - hormis la parenthèse un peu plus amusante avec Jaeden - avaient été assez difficile à vivre et cette nuit était encore pire. J’avais donc une bonne excuse, même si la jeune femme ne le savais pas. Je ne répondis pas, avalant une gorgée de café en prenant garde à ne pas me brûler et la jeune femme face à moi fit de même avec son chocolat chaud avant d’ajouter, lorgnant sur mon muffin. « Il a l'air bon ! Je peux goûter ? » Demanda-t-elle. Je la regardais avec des yeux ronds. Dans le genre sans gêne…

En temps normal, partager ne me dérangeait pas du tout mais là, avec le peu d’argent qui me restait et l’incertitude des jours à venir, je préférais garder le peu que j’avais pour moi : la nourriture que je pouvais me payer avec le peu d‘argent que j‘avais, et les quelques affaires que je trimballais dans mon sac de voyage. Autrement, je préférais manger ce muffin plutôt que de partager, sinon, j’allais finir par ne plus tenir debout. Je serais généreuse quand je pourrais me permettre de l’être, et pour le moment, ça n’était pas vraiment le cas. « Pas que je sois égoïste ou quoi que ce soit mais… C’est un peu la seule chose que j’ai à grignoter là alors… Je préfère le garder. Désolée. » Dis-je, un air désolé sur le visage. « Au fait, moi c’est Evy. Désolée pour ma tête de zombie. J’ai un peu… Mal dormi. » Me présentai-je. Autant essayer de me faire quelques connaissances en ville, non ? Peut être que cela pourrait s’avérer utile dans ma recherche de mon cousin. Je n’avais pas donné mon nom entier cependant, trop méfiante à l’idée que quelqu’un - l’un des loups qui m’avait informée de la présence de Kaleb, par exemple - puisse prévenir Nathan et ses acolytes de mon arrivée à Coventry. Mieux vaut être trop prudent que pas assez, on n'est jamais surs de rien après tout.


Evanell L. MacCall
.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « Mauvaise Nuit ? » | APRIL Aujourd'hui à 2:14

Revenir en haut Aller en bas

« Mauvaise Nuit ? » | APRIL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Grande frayeur et mauvaise nuit
» Bonne nuit...
» [Le Cherche Midi] Les enfants de la nuit de Frank Delaney
» Comment connaître la vitesse instantanée de nos bolides la nuit ?
» Prendre des photo de nuit avec Nikon D80


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the secret circle :: “ Coventry ” :: les restaurants & bars :: B'WELL coffee-